Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 03 octobre 2010

La caste de Neuilly au pilori !

Nicolas Sarkozy et l'Hydre de la magouille

Emplois fictifs à la mairie de Paris, affaire Clearstream, affaire Woerth-Bettencourt... Rien ne semble pouvoir arrêter la machine infernale. Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung se demande qui est en mesure d'en venir à bout.

20.09.2010 | Stefan Ulrich | Süddeutsche Zeitung

Courrier international
France
Hercule luttant contre l'hydre de Lerne (CC - Flickr - lilipop1000)

Hercule luttant contre l'hydre de Lerne (CC - Flickr - lilipop1000)

Dans les marais de la Grèce antique vivait autrefois un monstre appelé Hydre. Si on lui coupait la tête, il lui en repoussait deux. Aujourd'hui, une créature semblable vit dans le marais parisien de la corruption. Elle s'appelle l'affaire Bettencourt et se nourrit de pouvoir, d'argent et de conflits d'intérêts. Ce monstre se multiplie encore plus vite que l'Hydre. Pas besoin qu'on lui coupe une tête pour qu'il lui en pousse de nouvelles. Il s'est d'abord agi des faiblesses d'une milliardaire [Liliane Bettencourt] pour un dandy [le photographe François-Marie Banier]. Ensuite s'est ajoutée une affaire de corruption impliquant l'UMP et le ministre du Travail, Eric Woerth. L'affaire pourrait désormais se transformer en "Sarkogate", selon le constat souriant de l'opposition. Ce qui est indiscutable, c'est que les services secrets ont été mis en chasse pour trouver qui avait transmis au quotidien Le Monde le procès-verbal de certaines auditions effectuées dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Le Monde affirme que les espions ont reçu leurs ordres de l'Elysée, que le président a utilisé les services secrets pour protéger ses intérêts politiques et violé la loi sur la protection du secret des sources des journalistes. Le président dément être intervenu. Le Monde a porté plainte. L'affaire Bettencourt a une nouvelle tête, l'hydre continue de croître.

A côté de cela, la justice a d'autres affaires pénales sur le feu. L'une d'entre elles met en cause un ancien président, Jacques Chirac, qui pour la première fois de l'histoire récente, devra répondre de détournement de fonds publics et d'abus de confiance [son procès, qui devait se tenir entre le 8 octobre et le 8 novembre, pourrait être reporté en 2011]. L'autre, l'affaire Clearstream, est une sombre cabale entre Sarkozy et l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin sur fond de vente de frégates douteuse [à Taïwan. Villepin a été relaxé en janvier, mais le Parquet a fait appel]. On pourrait poursuivre la série à volonté en remontant dans le passé récent : scandale Elf, Angolate, diamants de Giscard d'Estaing.

 

Le népotisme aurait-il remplacé la fraternité comme fondement de la République ? La France semble littéralement rongée par la magouille. Ce pays dans lequel Montesquieu prêchait pour la séparation des pouvoirs donne l'impression d'être dominé par une seule caste. Les membres de celle-ci se connaissent depuis les grandes écoles et ont souvent grandi ensemble dans les beaux quartiers - Neuilly par exemple, d'où vient Sarkozy. Plus tard, ces amis de jeunesse se retrouvent au Parlement, au gouvernement, dans la haute administration et dans les conseils d'administration des grandes entreprises. Ils entretiennent leurs vieux contacts pour leur bénéfice mutuel. Le centralisme, qui réunit tous les pouvoirs à Paris, facilite les échanges - et la corruption. Il y a toutefois des contrepouvoirs : les citoyens, qui tolèrent bien moins ces petits arrangements qu'auparavant ; les médias, par exemple Le Monde, qui font des enquêtes minutieuses et démontrent que la liberté de la presse fonctionne ; et les juges d'instruction, qui contrairement aux procureurs, sont indépendants du gouvernement et s'attaquent aux affaires les unes après les autres. Dans l'Antiquité, c'est Hercule qui abattait des monstres comme l'Hydre. Aujourd'hui, ce rôle incombe aux juges d'instruction. Sarkozy souhaite les supprimer.

  

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Expulsée, revenue, régularisée : Merci qui ? Merci Sarkozy !

«Eu égard à son insertion», Najlae Lhimer reçoit son premier titre de séjour

Libération.fr

IMG_4458 SOCIÉTÉ. Najlae Lhimer, la jeune marocaine expulsée alors qu’elle venait déposer plainte pour violences auprès de la gendarmerie, vient d’être régularisée par le nouveau préfet du Loiret. «Je vous informe qu'au terme d'un examen attentif de votre dossier et eu égard à votre insertion en France, j'ai décidé de vous délivrer à titre exceptionnel et humanitaire, une carte de séjour temporaire «vie privée et familiale» d'une validité d'un an et renouvelable», écrit le préfet dans un courrier adressé à Najlae. Le Réseau éducation sans frontières (RESF) Loiret s’en félicite au travers d’un communiqué. (Lire la suite...)

«Aujourd’hui Najlae est enfin régularisée. C’est la touche finale et le succès, la victoire d’une mobilisation exemplaire», expliquent les militants. «Cet immense mouvement de solidarité montre la voie à suivre pour soutenir les milliers de jeunes sans papiers».

IMG_2922 Najlae Lhimer avait été expulsée en février dernier sur ordre du préfet du Loiret et de son secrétaire général, alors qu’elle venait porter plainte pour violences familiales. Cette situation avait provoqué l’émotion et de nombreuses réactions jusque sur les bancs de l’assemblée nationale et du Sénat. Après trois semaines de manifestations et d'une forte mobilisation, Nicolas Sarkozy profitait de la Journée internationale des Femmes pour annoncer son retour. Le 12 mars 2010, elle atterrissait à l’aéroport de Paris-Orly, entourée de l’ensemble de ses soutiens. Quelques jours plus tard, Bernard Fragneau, préfet du Loiret, présentait sa démission.

Mourad Guichard

(photo: Najlae Lhimer à la manifestation orléanaise du 4 septembre 2010 contre la politique xénophobe du gouvernement français)

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Un "monstre" !!!

Plus d'informations... Loeb égale Schumacher

Par LEXPRESS.fr avec REUTERS, publié le 03/10/2010

Loeb égale Schumacher

Sébastien Loeb (à droite) et son co-pilote Daniel Elena ont pu sabrer le champagne après leur victoire au Rallye de France.  

AFP PHOTO / JOHANNA LEGUERRE

Sa victoire dans le Rallye de France ce dimanche lui permet de décrocher le titre de champion du monde pour la septième fois. Une performance qui rappelle celle de Michael Schumacher...

 
Loeb égale Schumacher

REUTERS/Stefan Wermuth

Loeb était déjà champion en 2009  

Le Français Sébastien Loeb a décroché dimanche son septième titre consécutif de champion du monde de rallye. Un exploit qu'il réalise grâce à une nette victoire dans le Rallye de France au volant d'une Citroën C4 RWC. Ce septième titre consécutif de champion du monde, performance sans précédent en rallye, a été égalée par le pilote de F1 Michael Schumacher dans les sports mécaniques  

"Ce septième titre est beau, mais le premier reste inoubliable, raconte Loeb. Gagner chez moi, avec tout ce monde, c'est hallucinant. On en parlait avec les autres pilotes, on n'a jamais vu autant de monde sur un rallye, la popularité est d'une ampleur impressionnante. Je suis le premier surpris, je m'attendais à voir du monde, mais pas à ce point".  

En route pour l'Espagne

En plus d'être rapide, Loeb a montré tout son talent de fin calculateur et le mot "gestion" a une signification très particulière dans sa bouche. Samedi soir, après avoir effectué 75 km de spéciales dans l'après-midi, il avait perdu un dixième de seconde sur Sordo... Les amateurs d'accessits, tels que Latvala, Sordo ou Solberg, avaient pu s'en donner à coeur joie et remporter les spéciales de l'après-midi. En vain.  

Sébastien Loeb

Nationalité: française
Age: 36 ans
Situation de famille: marié à Séverine, une fille
Taille: 1,71 m
Poids: 70 kg
Débuts en rallye: 1997
Nombre de victoires: 60
Première victoire: Allemagne (2002)
Dernière victoire: France (2010)  

Cette 60e victoire en Rallye, dans sa ville natale d'Haguenau (est), fait de Loeb le pilote de tous le records et confirme une domination sans partage depuis 2004. L'Alsacien, invaincu sur asphalte depuis 2005, a poursuivi sa série sur un parcours qui par moments prenait pourtant des airs de rallye terre.  

Après le Rallye de France, Loeb étrennera son titre de champion du monde lors des deux dernières épreuves de la saison: le Rallye d'Espagne (22-24 octobre) et le Rallye de Grande-Bretagne (12-14 novembre).  

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les Tontons flingueurs du PS ont choisi leur chef...

Jean-Noël Guérini donne sa feuille de route au PS

Publié le dimanche 03 octobre 2010  laprovence.com

Réconcilié avec Michel Vauzelle, il rassemble les siens et joue l'ouverture

Jean-Noël Guérini a réuni sa famille politique, hier, lors des assises du PS. Ici, à sa droite, Michel Vauzelle, président de la Région, et à sa gauche, Eugène Caselli, président de MPM.

Jean-Noël Guérini a réuni sa famille politique, hier, lors des assises du PS. Ici, à sa droite, Michel Vauzelle, président de la Région, et à sa gauche, Eugène Caselli, président de MPM.

Photo Guillame Ruoppolo

C'est avec un score de maréchal que Jean-Noël Guérini a été élu Premier secrétaire de la fédération PS des Bouches-du-Rhône : 93% des voix, avalisées hier matin lors des assises militantes à la Friche de la Belle-de-Mai. Il était le l'homme fort de la "fédé". Il en devient le patron en titre. Mais au-delà du score, qui montre simplement qu'il n'a pas d'alternative, qu'il a rassemblé, avec ou sans grincements de dents, ces assises ont donné lieu à deux faits politiques majeurs. D'abord, il a réussi sa réconciliation avec Michel Vauzelle.

A la tribune, ce dernier, président du conseil régional, n'a pas tari d'éloges sur Jean-Noël Guérini et sur sa "gestion formidable du conseil général qu'il préside". Jean-Noël Guérini, lui, a mis les points sur les "i". Alors qu'il répugne généralement à sortir de ses discours écrit, il n'a pas hésité hier à improviser : "Il y a eu quelques turbulences entre nous, c'est la vie", a-t-il reconnu, "elles ont amusé les militants et la presse. Mais quand on est responsable politique, on doit savoir dépasser cela. Désormais, il n'y aura plus jamais l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre nous. Jamais plus un seul mot ne sera prononcé qui pourrait créer des tensions entre nous" a-t-il promis.

L'enjeu est important pour Jean-Noël Guérini parce qu'il a voulu, deuxième temps fort politique de la journée d'hier, donner sa feuille de route au PS jusqu'à la présidentielle et les législatives de 2012. Il veut, en bon mitterrandien, d'abord réunir sa famille politique ensuite nouer des accords avec les partenaires de gauche (pour les prochaines cantonales, trois candidatures émanant de partenaires seront soutenues par le PS). Il a rappelé les enjeux. Battre la droite "qui ne cesse de dresser les Français les uns contre les autres". Dans un discours très à gauche, bien plus qu'à son habitude, Jean-Noël Guérini a évoqué la bataille contre la réforme des retraites (le PS a participé aux manifestations hier).

"Doit-on continuer avec cette politique qui prend tout sur les salaires et rien sur le capital, qui flatte la France des privilèges protégée par le bouclier fiscal" a-t-il demandé, avant d'évoquer le soutien des socialistes aux salariés de Fralib, et de Monoprix. "Nicolas Sarkozy n'a effectué qu'une seule rupture politique. La rupture avec ses promesses de campagne, passant de la posture à l'imposture." Sur un plan local, il a souhaité que soit posée la question de la gestion des eaux (potables et usées) à Marseille, dévolues au secteur privé par contrat jusqu'en 2013 -2014.

De là à dire que ce serait de magnifiques axes de campagnes pour les municipales, il y a un pas. Eugène Caselli, Premier secrétaire sortant et président de la communauté urbaine a cependant indiqué "vouloir gagner les municipales à Marseille avec Jean-Noël Guérini". Lequel n'a aucun intérêt à déclarer sa candidature trop tôt. Alors, le nouveau premier secrétaire se montre plus évasif : "Je serai intéressé par le débat, si Dieu me prête vie". Cela dit avec un sourire angélique, forcément.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

La CGT achève son oeuvre: couler le port de Marseille !

MOUVEMENT

Le port de Marseille bloqué par une grève

Source AFP lepoint.fr

Le port de Marseille bloqué par une grève

Le port de Marseille est bloqué. Au terminal pétrolier de Fos-sur-Mer, le mouvement social dure depuis 48 heures © JEAN-PAUL PELISSIER / X00211

'); ]]> Click here to find out more!

Deux bateaux de croisière n'ont pas pu accoster samedi à Marseille, tous les accès au port étant bloqués dans le cadre d'un mouvement de grève contre la réforme portuaire et celle des retraites, a-t-on appris auprès de la CGT et des autorités portuaires. "Les bateaux des croisiéristes n'ont pas pu accoster. Les voyageurs ont été débarqués par des chaloupes", a précisé à l'AFP Pascal Galeoté, leader du syndicat CGT des agents des bassins Est et des terminaux pétroliers, en ajoutant que la grève "se poursuit".

Une porte-parole du Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a confirmé à l'AFP que les armateurs "ont décidé de ne pas débarquer dans les bassins du port et de se mettre au large", l'opération de débarquement des voyageurs à bord de chaloupes et de vedettes devant durer "toute la matinée". Deux bateaux de croisière, des compagnies Costa et MSC, à la capacité de 4.000 passagers environ chacun, étaient effectivement à l'arrêt samedi matin au niveau de l'anse des Catalans, a constaté une journaliste de l'AFP. "Les deux bateaux sont au mouillage actuellement, avec 6.800 personnes en transit et 1.500 autres, dites têtes de ligne, qui commencent ou terminent leur voyage aujourd'hui", a précisé à l'AFP une porte-parole du terminal croisières du port.

La circulation des poids lourds autorisée dimanche

Vendredi, un navire de croisière avait dû être dérouté du fait de la grève vers Toulon. Au total, plus de 11.000 croisiéristes sont attendus ce week-end à Marseille. Deux bateaux sont prévus dimanche : "On espère les mettre à quai", a souligné la porte-parole du terminal croisières à l'AFP. Les voyageurs des ferries à destination et en provenance de la Corse et du Maghreb n'étaient, en revanche, pas concernés par le mouvement, selon le GPMM. Le mouvement de grève s'inscrit dans le cadre d'un appel de la Fédération nationale CGT des ports et docks à 72 heures de grève, à partir de vendredi, sur le thème de la pénibilité, qui concerne la réforme des retraites, ainsi que sur la nouvelle convention collective prévue par la réforme portuaire.

À Marseille, les terminaux pétroliers de Lavera et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), où aucune activité n'est constatée depuis vendredi, sont également bloqués depuis lundi, la CGT s'inquiétant de la création d'une filiale pour gérer ces terminaux. Selon un communiqué du GPMM, 38 navires étaient ainsi en attente samedi dans la rade, contre 39 vendredi, soit "3 chimiquiers, 9 gaziers, 11 pétroliers de brut et 13 pétroliers de raffinés, 2 péniches". Aucune activité non plus pour les terminaux marchandises, une dizaine de bateaux étant en attente. Ce mouvement affecte notamment l'approvisionnement en gasoil de la Corse, où la quasi-totalité des stations-service d'Ajaccio et de Bastia étaient en rupture de stock vendredi soir.

Conséquence, la circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes, interdite en fin de semaine, a été autorisée ce week-end pour pallier d'éventuels problèmes d'approvisionnement liés à la grève affectant le terminal pétrolier de Fos-Lavera, indique un arrêté publié samedi.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

vendredi, 01 octobre 2010

Après un match, "décrassage" de Franck Bilal Ribéry ...

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Bruno Gollnisch.



envoyé par Europe1fr. - L'info video en direct.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Du grand, du très grand "cinoche" à la française !

Evoquer Audiard et son célèbre " Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les r'connait " me pousse à vous proposer ( mais ne l'ai-je pas déjà fait ? ) cette scène cultissime tirée du non moins cultissime film "Les Tontons flingueurs". Toute ressemblance de Jean Lefevbre, tant sur l'aspect physique que dans son attitude de "faux-derche" avec un certain Nicolas S. ne serait q'une pure coïncidence...

Pour un meilleur cadrage, double-cliquez sur l'image.


Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |