Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 juillet 2011

Insécurité, Immigration, pouvoir d'achat, communautarisme, dette et chômage: Sarkozy c'est l'échec permanent !

Le chômage augmente à nouveau en juin

lefigaro.fr

Par Marie Bartnik
27/07/2011 | 

Le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant pas travaillé du tout a progressé de 1,3% le mois dernier. Depuis le début de l'année, le marché du travail compte seulement 2100 chômeurs de catégorie A de moins.

Les marché de l'emploi broie à nouveau du noir. Le nombre de chômeurs n'ayant pas travaillé du tout (demandeurs d'emploi de catégorie A) a fortement progressé au mois de juin, gagnant 33.600 personnes par rapport au mois précédent (soit 1,3% de hausse), si bien que les gains du début de l'année sont aujourd'hui quasiment effacés. Au cours du premier semestre, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A ne s'est finalement réduit que de 2100 personnes. Au mois de mai déjà, cette catégorie avait enregistré une hausse de 17.700 personnes, après quatre mois de baisse consécutive qui avaient laissé entrevoir une courte embellie sur le marché du travail.

En tenant compte des demandeurs d'emploi travaillant à temps partiel (catégories A, B et C), le chômage progresse en juin de 0,6% sur un mois et de 4% sur un an. Au cours du premier semestre, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B et C s'est ainsi accru de 52.000 personnes, à 4,107 millions en juin en France métropolitaine (4,368 millions avec les DOM).

Autant de mauvaises nouvelles qui «imposent la mise en oeuvre la plus rapide possible de la totalité des mesures adoptées au Parlement début juillet», a aussitôt réagi Xavier Bertrand. Le ministre du Travail fait notamment référence aux mesures visant à doper l'alternance et donc à faire reculer le chômage des jeunes.

Nouvelle hausse du chômage des jeunes

Comme le mois dernier, toutes les tranches d'âge sont touchées. Alors qu'il avait baissé lors des quatre premiers mois de 2011, le chômage des jeunes augmente à nouveau, de 1,2%, après une hausse de 1,3% en mai. Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans, davantage sensible à la conjoncture économique, baisse malgré tout de 1,8%. Les seniors, parents pauvres de la reprise économique, enregistrent encore une hausse de 1,5% en juin. Sur un an, leur nombre progresse de 14,3%.

Reflet de la difficulté des demandeurs d'emploi à rejoindre le marché du travail, le nombre de chômeurs de longue durée ne cesse de progresser, de 1% supplémentaire en juin et de 10% sur un an.

Dynamisme de la population active

Ces mauvais chiffres confirment les craintes des ménages. Selon le dernier indice de confiance publié par l'Insee, ils étaient en effet nettement plus nombreux en juillet à anticiper une augmentation du chômage. Les perspectives moroses de la croissance française pour le reste de l'année, et un moral des patrons français en berne, ont en effet de quoi donner du grain à moudre aux pessimistes.

Pour Dominique Barbet, économiste chez BNP Paribas, la conjoncture économique ne justifie cependant pas à elle seule une telle dégradation du marché du travail, qu'il explique davantage par la mise en application de la réforme des retraites. «Une grande partie des personnes qui devaient partir à la retraite cette année auront différé leur départ. En conséquence, les employeurs auront de leur côté repoussé leurs recrutements», estime-t-il.

Pôle emploi comme l'Insee anticipent cependant de leur côté une baisse du chômage en 2011. En lien avec une hausse des créations d'emplois, Pôle emploi table sur 101.000 demandeurs d'emploi de catégorie A en moins à la fin de l'année. Ceci malgré une population active qui croît bien plus vite que prévu: alors que l'Insee tablait sur une baisse de la population active dès 2012, elle a récemment corrigé ses anticipations, ne l'envisageant pas avant 2025. Une variable qui ne devrait pas contribuer à faire baisser le chômage.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

L'orage politico-merdiatique passe, le FN et Marine LE PEN restent.

"À long terme, le FN profitera de cette polémique"

La polémique sur l'extrême droite en France, née au lendemain des attentats en Norvège, pourrait, en fin de compte, victimiser le parti de Marine Le Pen.

lepoint.fr 27/07/11

"À long terme, le FN profitera de cette polémique"

La présidente du Front national pourrait bien tirer profit, à long terme, de la polémique provoquée par le drame norvégien. © Alexander Klein / AFP

Click here to find out more!

Nicolas Lebourg, professeur à l'université de Perpignan et spécialiste de l'extrême droite, estime que le Front national réussit, pour l'instant, une bonne stratégie de communication face à la polémique provoquée par les attentats en Norvège, et ce, malgré les dérapages de certains de ses membres. Entretien.

Le Point.fr : Que pensez-vous de la réaction du Front national à la suite du drame norvégien ?

Nicolas Lebourg : Marine Le Pen a eu une réaction très rationnelle. Elle s'est positionnée sur un ordre républicain qui correspond à son discours depuis son intronisation lors du congrès de Tours - notamment en suspendant très rapidement Jacques Coutela, qui avait fait l'apologie du tueur - et elle a pris date pour la suite en condamnant l'attentat de manière claire. Elle a le même bon sens que son père là-dessus. Elle l'a d'ailleurs vu traverser le même type de crise, avec l'attentat de la rue Copernic, qui a été commis par des Palestiniens, mais dont on a cru un temps qu'il venait de l'extrême droite et d'anciens membres du FN. Elle l'a aussi vu affronter un ouragan médiatique lors de la profanation du cimetière de Carpentras. Dans les deux cas, Jean-Marie Le Pen avait laissé passer le vent et a pu dire, après coup : "Vous avez vu, il y a eu un lynchage médiatique, nous n'avions aucun rapport avec tout cela, c'était un coup de l'establishment, etc.". In fine, le FN en a bénéficié. Donc, elle a un très mauvais moment à passer, certes, mais elle pourra dire, dans quelques mois : "J'avais condamné le massacre", et ce, même si elle a mis un tout petit peu plus de temps à réagir qu'à l'habitude. D'autant plus que nous vivons dans une société où l'idéologie de la victime est prédominante.

La polémique autour de l'extrême droite française, la suspension d'un membre du FN et les propos de Laurent Ozon peuvent-ils nuire au parti, notamment en mettant en lumière certaines tensions ?

Non, au contraire, cela peut les unir, notamment en leur permettant de "purger" quelques radicaux de plus. Aujourd'hui au FN, les cadres ont changé, on n'est plus dans les années quatre-vingt-dix où les cadres étaient très radicaux. La purge depuis deux ans a été forte. Et ce n'est pas un problème pour Marine Le Pen, les petits groupes qui restent, les plus extrêmes, n'ont plus aucune assise sociale. Électoralement, ils ne représentent presque rien.

Bruno Gollnisch a évoqué la "fonction pacificatrice" du FN...

C'est quelque chose d'assez vrai, selon moi. Je m'explique : en France, nous avons un système électoral qui empêche le FN d'avoir le moindre élu, alors qu'il peut faire des scores importants aux élections présidentielles. Résultat, les idées les plus radicales se diffusent dans le reste du jeu politique et dans les médias. On les bloque dans leur possibilité d'expression politique, alors qu'à l'inverse, quand vous transformez quelqu'un de radical en conseiller municipal de son village, vous l'embourgeoisez, vous le "déradicalisez" progressivement... C'est de cette façon que des maoïstes sont devenus des députés socialistes n'ayant plus aucun intérêt pour la lutte armée.

Que pensez-vous de l'attitude des médias dans cette affaire ?

Ce qui est déroutant, c'est peut-être la facilité qui consiste à pointer unilatéralement le FN, et Marine Le Pen en particulier, alors qu'on parle d'idées qui ont essaimé dans tout l'espace politique, voire médiatique, avec de nombreux dérapages de journalistes ces dernières années. En réalité, elle a tenu moins de discours islamophobes que d'autres en France, elle a été plus discrète. Il y a un véritable effet de déplacement. Un exemple : lors de la commission d'enquête sur la burqa, menée par le député communiste André Gérin, qui a tenu des propos d'une rare dureté, rarement entendus à gauche, et par l'UMP Éric Raoult, qui a toujours été favorable à une alliance avec l'extrême droite. Parmi les experts interrogés, il y avait des gens de Riposte laïque qui depuis sont les compagnons de route du Bloc identitaire, et tout cela se passait à l'Assemblée nationale...

Est-il légitime de mettre dans le même sac le Front national et d'autres mouvements d'extrême droite, tels que Riposte laïque ?

Il y a une pluralité d'extrêmes droites en France, c'est une évidence. Mais la particularité française est d'avoir une structure de référence, forte, qui est depuis 30 ans le FN, et une myriade de groupuscules qui peuvent lui servir d'aiguillon idéologique, inventer et tester des thèmes que la formation centrale va récupérer. À titre d'exemple, le Bloc identitaire et Riposte laïque, passée à l'extrême droite - Riposte laïque vient de la gauche -, ont servi d'aiguillon sur le créneau de l'islam. Le Bloc était bien avant le FN sur le thème de l'islam. Il a ensuite été récupéré par le MNR de Bruno Mégret, et enfin par le FN. Donc, il y a une sorte de double jeu : d'un côté, une pluralité des extrêmes, de l'autre, des connexions permanentes.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mercredi, 27 juillet 2011

Honte au MRAP qui vient de récupérer le drame norvégien !

MarineLePen1.jpg

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

 

Le MRAP vient de publier un communiqué par lequel il amalgame indirectement, et de façon absolument abjecte, un certain nombre de partis politiques, dont le Front National, avec l’épouvantable drame norvégien. Une énième fois, le MRAP récupère un événement terriblement douloureux pour tenter de créer la confusion dans les esprits et faire progresser son combat militant. En agissant ainsi, le MRAP se déconsidère totalement, et montre qu’il est prêt à toutes les bassesses pour essayer de traîner dans la boue ses ennemis politiques, quitte à n’avoir même pas la décence de respecter la douleur des familles des victimes. Le Front National est évidemment parfaitement étranger à la tuerie norvégienne, qui est l’œuvre d’un déséquilibré solitaire qui devra être châtié de façon impitoyable. Il ne laissera bien sûr pas impunie la diffamation dont s’est rendu coupable le MRAP à son encontre, et poursuivra de la même manière devant la justice quiconque se prêterait à des basses manœuvres de ce type. La Présidente du Front National, Marine Le Pen, réitère ses condoléances au peuple norvégien et rappelle sa détermination à lutter de façon acharnée contre toutes les formes de violence et de barbarie. Merci à NPI le 27 juillet 2011

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Le barbecue volant de Sarkomégalo nous coûte 75.000 euros !

Les deux fours à 75 000 euros d’Air Sarko One

lemonde.fr

C’était pour le confort du président de la République. Et l’entourage de Nicolas Sarkozy n’a pas lésiné sur la dépense pour équiper le nouvel A330 présidentiel, livré en novembre 2010. Il a fait installer dans l’avion deux fours d’un prix de 75 000 euros pour griller – et pas seulement réchauffer comme c’est la norme- les aliments; il a fait désactiver  une porte de l’appareil située dans le bureau présidentiel et installé une isolation phonique et thermique ; enfin, des rideaux électriques ont été installés sur les hublots. Facture totale : 2,24 millions d’euros sans que l’Elysée cille. « Si la motorisation des rideaux d’occultation se justifie par des exigences de sécurité, pour le reste, la cour constate que la commande a été maintenue en l’état par l’état-major particulier malgré le montant des devis », s’émeut Didier Migaud, premier président de la cour des comptes, dans son troisième rapport remis lundi 25 juillet au président de la République sur la gestion des services de l’Elysée. Toutefois, la cour a trouvé de quoi se rassurer : l’aménagement de l’avion présidentiel, parfois surnommé « Air Sarko One », a coûté au total 76 millions d’euros, un prix comparables aux sommes consacrées par l’Allemagne qui renouvelait au même moment sa flotte.

http://www.streamingvideos.fr/wp-content/uploads/2008/10/sarko-bling-bling-le-clip-qui-dechire-192x120.jpg


Le rapport de la Cour des comptes reflète le paradoxe de la gestion de l’Elysée : les progrès y sont notables, notamment en matière de procédures, mais certains détails restent édifiants. A un an de l’élection présidentielle, l’ancien socialiste Didier Migaud a salué « l’importance des progrès accomplis depuis 2008 » et identifié quatre facteurs explicatifs : des procédures comptables rigoureuses et un contrôle de gestion ont été mises en place; l’Elysée a désormais recours à des appels d’offres ;  ses effectifs ont été réduits de 13% ; le coût des voyages présidentiels à l’étrangers ont été resserrés.

Toutefois, ce tableau mérite d’être  nuancé. Les dépenses de l’Elysée sont stables, avec des dépenses annuelles passées de 113,6 à 112,2 millions d’euros. Les effectifs sont certes descendus de 1031 agents fin 2008 à 904 fin 2010, tandis que le nombre de conseillers du président régressait de 82 à 46, mais les charges de personnel n’ont baissé que de 3%. Les dépenses de déplacement à l’étranger ont été réduites de 5%. Pour vanter la bonne gestion élyséenne, la cour note que la délégation accompagnant M. Sarkozy à l’assemblée générale de l’ONU à New-York est passée de 132 à 76 personnes tandis que son coût baissait de 1,3 millions à 780 000 euros. Les deux déplacements ne sont pas vraiment comparables : en 2010, M. Sarkozy a effectué une visite éclair d’un jour, le lundi, précédé d’un week-end privé, tandis qu’il s’était éternisé à New-York en 2009, en pleine crise financière, du lundi au jeudi, y réalisant une émission télévisée en direct de Manhattan, avant de filer au sommet du G20 de Pittsburgh, le jeudi et le vendredi.

http://www.actualite-francaise.com/img/depeches/495dabfd0ca768a3c3abd672079f48b6-1.jpg

La cour s’inquiète du coût des voyages en France du président, qui n’ont pas baissé. Son déplacement à Colombey-les-deux Eglises pour célébrer les quarante ans du décès du général de Gaule a coûté 284 000 euros. En septembre 2010, la visite de la grotte de Lascaux, en Dordogne, en compagnie de Carla Bruni et de son fils Aurélien, a coûté 130 000 euros. Et encore, ces calculs n’intègrent pas le coût des nombreuses forces de sécurité mobilisées.

L’Elysée a fait des économies en supprimant la Garden Party du 14 juillet et les chasses présidentielles, mais l’arbre de Noël a coûté 350 euros pour chaque enfant, un prix jugé élevé par la cour, même s’il a baissé d’un tiers.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mardi, 26 juillet 2011

Il n'est jamais bon d'avoir raison trop tôt...

Deux commissaires politiques encartés à FR3  qui se cassent les dents sur un Jean-Marie LE PEN visionnaire et droit dans ses convictions.

Merci à Frédéric pour la vidéo.

 

 

 

 

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Face à la haie et à la calomnie, Bruno Gollnisch ne plie pas !

Libération 26/7/11

Bruno Gollnish : «Le FN a un rôle pacificateur»

Recueilli par Dominique Albertini

Bruno Gollnisch (Reuters)

Bruno Gollnisch (Reuters)

Après le massacre d'Utoya, politiques et associations pointent la responsabilité des partis nationaux-populistes. Membre du bureau politique du Front National, Bruno Gollnisch dénonce une «manipulation» visant à salir son parti.

Craignez-vous que le profil du tueur d'Utoya, présenté comme nationaliste anti-islam, soit utilisé contre le Front National ?

J'ai bien vu la manipulation se profiler. Parmi les commentateurs de cette affaire, un certain nombre sont sincères, d'autres beaucoup plus intéressés. Doit-on dire, après l'affaire Strauss-Kahn, que tous les socialistes sont des agresseurs de femme ? Nous condamnons sans réserve le crime abominable de ce week-end. Si nous étions au pouvoir et qu'il se produisait en France, l'auteur ne reverrait jamais la liberté, et le paierait peut-être de sa vie. Ce n'est pas la première fois qu'on tente de nous salir. On avait déjà essayé d'impliquer l'extrême-droite dans l'attentat de la rue Copernic, où elle n'avait absolument rien à voir. Idem à Carpentras : le FN n'était en rien responsable de cet acte immonde. Il n'y a pas de responsabilité collective.

Si l'auteur avait été musulman, le FN n'aurait-il pas dénoncé «les dangers de l'islam» ?

Je n'ai jamais culpabilisé ou condamné tous les musulmans en raison des agissements de quelques-uns d'entre eux. Il y a, c'est vrai, une interprétation littéral du Coran qui permet à certains de partir en guerre contre les chrétiens, alors qu'une interprétation, même littérale, de la Bible ne permet pas l'inverse. Jamais un forfait aussi abominable n'a trouvé de justification dans la doctrine chrétienne. L'auteur se dit chrétien et conservateur, ce qui est le cas d'un Norvégien sur deux. Il est en revanche assez stupéfiant que personne ne mentionne son appartenance à la franc-maçonnerie.

Que répondez-vous à ceux qui accusent les partis nationalistes de préparer, par leur discours, le terrain de tels événements ?

Je crois que le Front National a un rôle pacificateur, comme toutes les grandes formations responsables de droite nationale, qui ne s'en sont jamais prises à la personne des immigrés. Sans elles, compte tenu de l'exaspération d'un certain nombre de gens vis-à-vis des violences commises par des étrangers, il y aurait sans doute de la frustration, de la vengeance, des actes criminels. Le rôle d'un parti politique est d'exprimer ces tensions dans l'enceinte d'un parlement pour ne pas qu'elles s'expriment dans la rue.

Anders Behring Breivik a été membre, de 1999 à 2004, du Parti du Progrès, formation national-populiste. En tant que responsable des relations internationales du FN, êtes-vous étonné?

Je connais ce parti, mais nous n'avons pas de relations avec lui. Il peut y avoir des fous ou des criminels qui adhèrent à un parti et dont les tempéraments, les inclinaisons, ne soient pas perceptibles. Le parti n'est responsable que s'il tolère des gens comme cela en toute connaissance de cause. Or, l'assassin a quitté ce parti, pas assez radical à son goût.

Plusieurs de vos soutiens ont été exclus du FN récemment, certains pour avoir affiché des opinions trop radicales à l'heure de la dédiabolisation. Craignez-vous que cet événement ne rende la direction actuelle encore plus intransigeante vis-à-vis de cette catégorie de militants?

Ce serait dérisoire. J'espère que ce genre de propagande, dont le caractère mensonger n'échappe à personne, n'aura aucune audience chez nous. Quand on a résisté à toutes les provocations, je ne vois pas pourquoi on intégrerait le fait que telle ou telle idée puisse conduire à des expulsions.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Excellence française

Camille Lacourt et Jérémy Stravius décrochent l'or

Les deux Français ont remporté la médaille du 100 mètres dos ex aequo, au centième de seconde près, lors des Championnats du monde de natation, à Shanghai.

lepoint.fr 26/7/11

Camille Lacourt et Jérémy Stravius décrochent l'or

Les deux Français Camille Lacourt et Jérémy Stravius décrochent l'or sur 100 m dos en 52 secondes 76/100 lors des Championnats du monde. © Patrick B. Kraemer / Maxppp

Click here to find out more!

Camille Lacourt et Jérémy Stravius ont réussi un incroyable coup double en devenant tous les deux champions du monde du 100 m dos grâce à leur victoire en finale dans le même temps de 52 sec 76/100, mardi à Shanghai. La natation française, qui n'avait encore jamais connu de champion du monde masculin, vient d'en obtenir deux d'un coup. Il s'agit des 6e et 7e médailles d'or en Championnats du monde pour la France. Les cinq médailles précédentes avaient toutes été remportées par des nageuses.

Les deux Français ont devancé le Japonais Ryosuke Irie, 3e en 52 sec 98/100. "Avant de partir pour Shanghai, on se disait qu'on voulait la Marseillaise comme à Budapest (Championnats d'Europe 2010, NDLR), avec l'autre sur le podium", a déclaré au micro de France Télévisions Lacourt, 26 ans, triple champion d'Europe 2010 (100 m/200 m dos et relais 4 x 100 m 4 nages). "Ce n'était pas facile depuis le début de la compétition. Je n'avais pas le niveau de l'an passé. Mais je suis allé chercher cette médaille avec les tripes", a ajouté le Marseillais, qui était arrivé en Chine en tête des bilans mondiaux de la saison (52.44).

Confiance

"C'est vraiment bien. On a du respect l'un pour l'autre. Pour l'instant, je pense à mon entraîneur, il a confiance en moi et j'ai confiance en lui", a déclaré Stravius, qui s'entraîne à Amiens avec Michel Chrétien. Stravius avait été le dauphin de Lacourt sur 100 m dos à l'Euro 2010. Il a fait son retard dans les derniers mètres pour venir toucher en même temps que Lacourt, à qui la victoire semblait promise aux trois quarts de la course. Les deux Français succèdent au palmarès au Japonais Junya Koga, sacré en 2009.

La France comptait déjà cinq titres féminins dans des Mondiaux : Roxanna Maracineanu sur 200 m dos en 1998, Solenne Figues sur 200 m nage libre en 2005, Laure Manaudou sur 200 m nage libre (2007) et sur 400 m nage libre en 2005 et 2007.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22, v'la les flics ? Non, feu sur les keufs !

 

Les policiers pris pour cible

Publié le mardi 26 juillet 2011 laprovence.com

Requis par des riverains apercevant un groupe d'individus qui incendiaient un véhicule, des policiers ont été victimes de jets de projectiles, dimanche soir, vers 23h, avenue de La Nerthe (Marseille 16e). Néanmoins, deux jeunes hommes, âgés de 16 et 19 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. Le véhicule auquel ils avaient mis le feu, une Ford Escort, avait été signalé volé.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |