Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 octobre 2013

Après s'être levée, Samia se couche... et Mennucci s’aplatit.

Municipale : Ghali pose ses conditions

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE MERCREDI 23/10/2013 laprovence
 

 

La sénatrice Samia Ghali, éliminée dimanche au deuxième tour de la primaire PS pour les élections municipales de Marseille, a proposé un "accord" sous conditions pour se rallier au vainqueur, le député Patrick Mennucci. Parmi ses conditions figure notamment "la nécessité d'obtenir un engagement du gouvernement sur les moyens financiers apportés à Marseille, notamment en matière de transports", explique-t-elle dans un communiqué. "Cet engagement pourra se traduire par la signature d'un contrat spécifique entre l'Etat et Marseille qui viendra abonder la future Métropole", explique la sénatrice, qui s'était jusqu'ici opposée au texte, présenté par le gouvernement et voté par le Parlement, créant la future métropole marseillaise.

Parmi les autres conditions posées figure "la prise en compte par la future majorité de gauche de l'urgence de la réduction de la fracture Nord-Sud" dans Marseille, une condition "indispensable à l'amélioration des conditions de vie des habitants mais aussi au développement global de la ville". L'élue des quartiers Nord souhaite également une "présence équilibrée de la police municipale sur l'ensemble des secteurs de la ville", de "meilleures conditions d'accès aux transports publics pour les moins de 26 ans qui sont scolarisés ou qui suivent une formation professionnelle". Elle demande aussi "une constitution de nos futures listes qui soit en adéquation avec la réalité de la ville et l'ensemble de ses composantes sociales", alors que des dissensions se font déjà jour au PS quant à la désignation des têtes de liste pour certaines mairies de secteur.

Dans un communiqué, Patrick Mennucci affirme que "les demandes de Samia Ghali sont en résonance avec le projet que j'ai porté depuis le 8 avril 2013 dans cette primaire et je partage sa volonté de voir financer, par un contrat, nos infrastructures de transport dont la priorité est le métro entre Bonneveine et Sainte Marguerite et entre Capitaine Gèze et l’Hôpital Nord, ce qui contribuera à réduire la fracture Nord-Sud. Nous partageons aussi l'idée d'une police municipale dont la présence sera assurée sur l'ensemble de la ville. Enfin, je souhaite que nos listes intègrent, dès le premier tour, les forces écologistes et progressistes, qu'elles soient ouvertes à toutes les composantes de la communauté marseillaise, qu'elles soient rajeunies et renouvelées."

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.