Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 août 2013

TF1 ouvre les hostilités et utilise les armes médiatiques

Agression à Marseille :

 

tentative de

récupération 

 

 

du FN

Edité par Brice LAHAYE TF1 avec AFP 
le 12 août 2013 à 17h00
FAITS DIVERS

 

Après la mort d'un jeune étudiant ce week-end à Marseille, le Front national a décidé de s'emparer de l'affaire et appelé lundi les Marseillais à utiliser "les armes démocratiques".

 

 

Malgré l'appel du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, à "l'ensemble des responsables publics à la retenue afin d'éviter les surenchères et polémiques déplacées", le Front national a pourtant décidé de s'emparer de l'affaire de la mort du jeune Jérémie, poignardé ce week-end à Marseille.
 
Stéphane Ravier, candidat FN aux municipales à Marseille, a lancé lundi un appel à un rassemblement "contre l'insécurité et contre la barbarie", mercredi, pour dire "ça suffit" après le "meurtre" de Jérémie ce week-end.
 
Ce "brillant étudiant" de 22 ans, poignardé vendredi soir dans le centre-ville de Marseille, aurait pu avoir "un travail, une famille", mais "les rues de Marseille en ont décidé autrement", a déclaré M. Ravier, lors d'une conférence de presse. Le principal suspect, un marginal de 41 ans interpellé samedi soir dans un foyer du centre-ville, a fait l'objet d'un placement sous contrainte en milieu médical en raison de troubles psychiatriques.
Utiliser "les armes démocratiques"
Face au drame, l'élu a ainsi appelé à la mobilisation. "Aujourd'hui, on tue à Marseille à 200 mètres du commissariat central : c'est le résultat d'une longue politique de déni de la réalité" de la municipalité UMP, a-t-il ajouté. Il faut envoyer "un signal fort à la 'crapulocratie', aux barbares qui commettent des crimes de sang", et dénoncer "l'hyperviolence pour un portable, un collier ou une voiture", a précisé M. Ravier. Précisant qui'il a le soutien de Marine Le Pen, il appelle "les Marseillais et les Marseillaises, de tous bords politiques", à se rassembler devant la préfecture des Bouches-du-Rhône mercredi à 17h00.
 
Le secrétaire départemental du FN en a profité pour tacler ses futurs opposants dans la campagne des municipales à Marseille, qui, en "un concert de pleureuses", ont déploré la mort de Jérémie "par communiqués interposés" envoyés depuis leur lieux de vacances.
 
De son côté, l'adjointe au maire (UMP) de Marseille en charge de la sécurité, Caroline Pozmentier, qui s'est dite "effondrée par cette triste nouvelle", devait se rendre à l'hôpital afin de présenter à la famille de Jérémie ses condoléances et celles de Jean-Claude Gaudin. "On est ici bien loin de toute polémique politicienne sur la sécurité devant une vie brisée", a-t-elle commenté à l'AFP. 

Publié dans Blog | Commentaires (5) |  Facebook | | |

Commentaires

Chacun de ces actes embarrasse les partis du système ; en plus de révéler leur incapacité à régler le problème de l'insécurité, les français se tournent vers le FN.
Alors on nous trouve un terroriste d'extrême droite, prêt à faire des attentats, histoire d'oublier la première agression.
Appel aux journalistes : changez de technique, celle la est déjà éventée.

Écrit par : Cesar | mardi, 13 août 2013

Parce que ce qu'ils appelaient hypocritement le "Front républicain", ce n'était pas de la récupération politique?

Ce qui est choquant, ce n'est pas le FN qui appelle à un rassemblement. Ce qui est réellement choquant, c'est qu'il n'y est que le FN qui appelle à un rassemblement.

Si notre République n'était pas malade, tous les partis politiques seraient là, toutes couleurs confondues. Parce que la violence à Marseille, comme dans le reste du pays, dépasse les appartenances à tel ou tel parti.

Écrit par : Thoraval | mardi, 13 août 2013

les agressions gratuites sont de plus en plus d actualité ,mon fils et ma femme tous deux handicapés en ont fait les frais agressé par un musulman pour une place de parking .on nous dit c est la faute du chômage ou de l état des banlieues ,que d excuses bidon pour des voyous ,assassins qui n ont pas su profiter de l éducation nationale ,et ne se lève pas le matin pour leurs candidatures en intérim.pour les assassins la peine de mort doit Etre rétabli car surpeuplé les prisons au frais des citoyens pour entretenir les meurtriers et les meurtriers multirécidivistes ,les pédophiles ,c est se moquer du monde .

Écrit par : max | mardi, 13 août 2013

je suis satisfaite que le FN demande à manifester physiquement

Écrit par : Martin Denise | mardi, 13 août 2013

je tiens a informer d'une chose puisque les medias ne l'ont pas fait.
lors de ce rassemblement declare a la prefecture , le fn n'a pu se rendre dessuite sur la place , car
le comite d'accueil front de gauche et antifa , ont occupe les lieux pour empecher cette reunion pour denoncer la violence et la barbarie suite a la mort du petit jeremie.
les forces de l'ordre presentes ont demande calmement d'evacuer , mais les contremanifestants ont decide de s'assoire plutot que d'obeir. face a ce refus et aux insultes les fonctionnaires ont gaze ce groupe pour les disperser. la reponse de ces pseudo revolutionnaires ne c'est pas faite attendre , avec coups, jets de bouteilles en verre sur les policiers.
a noter qu'un fonctionnaire de police a ete blesse et evacue par les pompiers , mais ca !!! personne n'en parle.
on voit bien de quel cote est la violence et la haine !...

Écrit par : juste | jeudi, 15 août 2013

Les commentaires sont fermés.