Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 juillet 2013

UMP: Y'a pas que dans les cités où ça flingue à tout va !

Marseille : le ton se durcit entre Gaudin, Teissier et Muselier

 
PUBLIÉ LE VENDREDI 12 JUILLET 2013 À 14H20
 

Les interprétations divergent après le sondage UMP en vue des municipales.

 

Annoncé comme un "juge de paix" à droite dans la perspective des candidatures aux municipales 2014, le sondage commandé à l'Ifop par l'UMP, et révélé dans nos colonnes mercredi, crée quelques remous. Effectuée du 3 au 6 juillet auprès d'un échantillon de 903 personnes, l'enquête montre notamment, une fois évacuées les questions de notoriété et d'opinions favorables (99 % et 66 % pour Jean-Claude Gaudin, 90 % et 51 % pour Renaud Muselier 72 % et 53 % pour Guy Teissier), que Jean-Claude Gaudin resterait le plus à même de rassembler face à la gauche et au Front national.

Au premier tour de cette enquête, le maire sortant qui annoncera sa"vraisemblable"candidature en septembre, obtiendrait 32 % des intentions de vote (25 % au FN, 23 % au PS), là où Guy Teissier et Renaud Muselier en auraient 29 %. En cas de triangulaire au second tour, Jean-Claude Gaudin ferait jeu égal (39 %) avec la gauche réunissant PS, Front de Gauche et Verts, le FN étant à 22 %.

En revanche, Guy Teissier serait battu (36 % des voix contre 40 % à gauche et 24 au FN) et Renaud Muselier ferait encore moins bien (34 % contre 42 % à la gauche et 24 au FN). En cas de duel avec la gauche, hypothèse moins probable, Jean-Claude Gaudin l'emporterait (57 % contre 43 %), mais Guy Teissier (54 contre 47) et Renaud Muselier également (53 contre 46).

Pour ses soutiens, l'actuel maire de Marseille est "le seul à pouvoir battre la gauche"

Des chiffres qui font dire à Guy Teissier, s'il "prend acte des résultats", qu'il "ne faut pas que Jean-Claude Gaudin s'enferme dans une stratégie de survie. Compte tenu de ma position, il faut que nous soyons conquérants ensemble". Renaud Muselier, lui, remarque que "pour quelqu'un qui a arrêté la politique il y a un an, ma légitimité est là." Autant dire qu'il faudra continuer de compter avec eux.

En s'appuyant sur le fait que Jean-Claude Gaudin a accepté cette enquête d'opinions demandée avec insistance par Guy Teissier, l'équipe proche du maire voit sauter ses "doutes s'il y en avait" et invite à la modération. "Il est le seul à pouvoir battre la gauche et montre une progression constante depuis six mois,souligne Yves Moraine, patron du groupe UMP à la Ville. Les Marseillais ne partagent pas les critiques de Teissier et Muselier, même si elles ne sont pas toutes inacceptables."

Un ton au diapason d'un Jean-Claude Gaudin qui, après avoir évité les mots qui fâchent en public, attaque à son tour Guy Teissier sur son âge. "Il n'est pas non plus un perdreau de l'année." Il n'en fallait pas plus au député-maire des 9e-10e,"en colère alors que je tends la main à Gaudin. Il n'y a pas de quoi plastronner alors qu'il est à 66 % d'opinions favorables après 18 ans de mandat, qu'il fait jeu égal avec le PS malgré ses avanies et que le FN surfe sur nos renoncements. Moi je veux une équipe rajeunie, loin des combines politiciennes."

Renaud Muselier, lui, reste sur ses positions, fustigeant le manque de "méthode et de programme. Je garde une divergence forte avec le trio infernal Gaudin - Caselli - Guérini", poursuit l'ancien député. "Heureusement que nous avons travaillé pour Marseille pendant qu'il prenait ses longues vacances", répond Yves Moraine en aigre-douceur.Si Jean-Claude Gaudin est conforté par ce sondage, il va devoir retrouver les mots qui apaisent avec deux hommes difficilement contournables.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

Et pendant ce temps, le PS commence les tripatouillages autours de ses primaires. Ce n'est que le hors d'oeuvre !

http://www.lepoint.fr/societe/municipales-a-marseille-cafouillage-pour-la-primaire-socialiste-14-07-2013-1704371_23.php

Écrit par : simianais | dimanche, 14 juillet 2013

Je croyais que l'amiral (Muselier) s'était rangé des voitures et des casseroles loin, très loin des eaux du Vieux Port et avec une belle petite fortune... Et il revient quand même!! Un petit Sarko en quelque sorte......

Écrit par : hubert de mesmay | mardi, 16 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.