Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 mai 2013

Dans les Bouches du Rhône, avant le mariage gay, le mariage UMPS !

Un ticket Povinelli (PS) Robineau (UMP) à Allauch

 
PUBLIÉ LE MARDI 28 MAI 2013 laprovence.com
 

Roland Povinelli, sénateur-maire sortant (PS) et Monique Robineau, conseillère régionale, élue municipale d'opposition à Plan-de-Cuques et secrétaire départementale adjointe de l'UMP pour un programme "Allauch d'abord"

 

 

Dans le microcosme politique local du canton vert, de Plan-de-Cuques à Allauch, la rumeur revenait avec insistance. Elle est aujourd'hui confirmée.Pour les prochaines municipales d'Allauch, en mars 2014, on s'achemine donc vers un ticket Roland Povinelli, sénateur-maire sortant (PS)- Monique Robineau, conseillère régionale, élue municipale d'opposition à Plan-de-Cuques et secrétaire départementale adjointe de l'UMP.

Pour cette dernière, la nouvelle devrait être entérinée aprés le comité départemental de son parti, en juillet prochain. "Je suis d'une sérénité totale avec cette position. Dans une élection municipale, il faut aller au-delà des étiquettes politiques, s'attacher aux valeurs humaines et au travail accompli. Cette démarche est positive. Je sais que Roland Povinelli a toujours apprécié mon travail..." note Monique Robineau, par ailleurs membre de la Cocoe (commission de contrôle des opérations électorales) de l'UMP qui a connu ses heures de "gloire" lors du différend Copé - Fillon.

Un programme commun qui a bien fonctionné

Pour sa part, le maire sortant PS, élu au 1er tour depuis 1975, "un record dans l'histoire de la République pour une commune de plus de 20 000 habitants", dit en avoir assez de ceux qui "politisent les municipales".

Et de poser la question de savoir quelle différence il y a "entre un maire UMP ou PS quand il fait une piscine ou un terrain de foot ?".

Déjà, en 2008, la liste conduite par Roland Povinelli comptait des socialistes, des Verts, des radicaux, des centristes, de nombreux représentants de la société civile et... des militants UMP.

"On a travaillé sur un programme commun avec l'UMP et son leader local Christian Jaille, et notre mandat s'est très bien passé. Aujourd'hui, la venue de Monique Robineau sera un plus pour la commune. Elle travaille beaucoup et répond à mes critères : disponibilité, passion pour le bien public. Notre liste se nommera encore "Allauch d'abord", précisait hier le sénateur-maire PS.

"On fait campagne et après on verra..."

Quand on demande à Roland Povinelli s'il réservera une place de première adjointe à la secrétaire départementale adjointe de l'UMP, il s'emporte un peu : "Moi, je ne promets rien. Elle vient comme tout le monde, on fait campagne et on verra pour les neuf postes d'adjoints en fonction du travail et de la disponibilité".

Quant à ceux qui s'étonne d'un tel ticket gauche/droite, l'élu PS donneson "ami Serge Andréoni de Berre" en exemple.

"Lui, ça fait 30 ans qu'il gère ainsi sa commune et ça marche". Et Roland Povinelli de renvoyer dos à dos "tous les donneurs de leçons de gauche comme de droite".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.