Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 avril 2013

Marcher dans la rue, c'est bien. Marcher vers les urnes, c'est mieux !

Le Point.fr - Publié le 19/04/2013 

Le parti n'appelle pas officiellement à manifester contre la loi pour le mariage gay et donne rendez-vous à son propre défilé du 1er Mai.

Le Front national a annoncé vendredi qu'il aura sa délégation dimanche à Paris dans La Manif pour tous contre le mariage homosexuel, mais le parti n'appelle pas officiellement à manifester et donne rendez-vous à son propre défilé du 1er Mai. Comme lors des précédentes mobilisations, la présidente du FN Marine Le Pen ne participera pas elle-même au cortège mené par Frigide Barjot ni ses vice-présidents, Louis Aliot et Florian Philippot.

Le député du Gard Gilbert Collard, qui est également secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, a indiqué de son côté à l'AFP qu'il ferait partie de la délégation. Quant à la députée du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, son entourage a expliqué que la décision serait prise "samedi, en fonction de son agenda et de ses obligations en circonscriptions". "Il s'agit d'une manifestation régionale et elle est députée du Vaucluse. De plus, elle a demandé à prendre la parole" en fin de cortège, "mais les organisateurs nous disent que ce sera difficile", a-t-on expliqué. Lors de la précédente mobilisation, le 24 mars, les cadres frontistes, dont Marion Maréchal-Le Pen, avaient déjà été tenus à l'écart du podium en fin de manifestation.

"Rendez-vous populaire et patriotique"

Interrogée par l'Agence France-Presse, Frigide Barjot a indiqué qu'il n'était pas prévu que la députée FN prenne la parole dimanche. Dans son communiqué, le Front national "informe ses sympathisants qui souhaitent participer à la manifestation" dimanche "que sa délégation se réunira à 14 h 15 à l'angle boulevard Raspail-avenue Denfert-Rochereau". Cette formulation avait déjà été utilisée pour la manifestation du 13 janvier. À l'époque, Marine Le Pen avait indiqué qu'il ne s'agissait pas d'un appel à manifester.

"Dans l'hypothèse où le processus législatif se poursuivait et permettait à la gauche, avec la complaisance de députés et sénateurs UMP, de faire adopter le projet Taubira, le Front national s'engage à abroger cette loi lorsqu'il accédera au pouvoir", a indiqué aussi le parti d'extrême droite. "Le Front national invite enfin tous les Français qui souhaitent s'opposer à la politique nocive du gouvernement socialiste, à rejoindre le grand rendez-vous populaire et patriotique qu'il organise à Paris le 1er mai prochain en l'honneur de Jeanne d'Arc, de la France et des travailleurs français", conclut le FN.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.