Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 février 2013

Alliance au cas par cas mais à Marseille, surement pas.

Municipales: le FN pourrait passer des accords "de-ci, de-là", selon sa présidente

17 février 2013 liberation
La présidente du FN Marine Le Pen, le 1er février 2013 à Marseille
La présidente du FN Marine Le Pen, le 1er février 2013 à Marseille (Photo Anne-Christine Poujoulat. AFP)-

La présidente du FN Marine Le Pen a déclaré dimanche qu'il n'y aurait "pas d'accord national" avec l'UMP pour les élections municipales mais qu'il pourrait y avoir "de-ci, de-là, des accords locaux" avec des candidats de tendances diverses.

"On pourrait assister de-ci, de-là à un certain nombre d'accords locaux avec des candidats de l'UMP mais aussi avec des candidats divers droite mais aussi, pourquoi pas, avec des candidats divers gauche", a déclaré Marine Le Pen interrogée dans l'émission "Tous politiques" France-Inter/LeMonde/AFP.

"Ce qu'il n'y aura pas c'est un accord national car nous sommes très en opposition avec l'UMP sur tous les grands choix et notamment le grand choix qui touche au fédéralisme européen", a précisé la présidente du FN.

"Il y a un certain nombre de gens qui ont intégré la possibilité de mener une discussion. Quelques-uns ont commencé à prendre des contacts", a assuré Marine Le Pen qui "se réserve la possibilité de dire non aussi notamment en fonction de la personnalité que nous aurons en face de nous".

"Historiquement nous n'aurons jamais été aussi présents aux municipales. Nous serons présents dans toutes les grandes villes", a-t-elle prévenu ajoutant que le FN sera aussi présent "dans la ruralité".

Interrogée sur une éventuelle alliance avec l'UMP à Marseille comme l'a évoqué récemment Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen a souligné que le maire actuel de Marseille, Jean-Claude Gaudin "a passé vingt ans à se faire pardonner d'avoir fait un accord avec le FN".

Elle a notamment expliqué qu'il n'y aurait pas d'accord UMP-FN à Marseille car le FN porte un "regard extrêmement sévère sur sa gestion", et n'a "pas envie d'y être associé".

Marine Le Pen a également annoncé qu'elle ne sera pas "candidate tête de liste" aux municipales mais sera "très probablement" sur la liste du candidat à la mairie d'Hénin Beaumont (Pas-de-Calais) Steeve Briois.

Elle sera en revanche tête de liste aux élections européenne.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

S'agissant du "sondage" sur Marseille qui ne propose que le PS et l'UMP, j'ai demandé des explications sur Mars actu. Une réponse m'a été faite par un journaliste du site. Chacun appréciera le raisonnement tortueux. Voir ci-dessous.


muiron, 18 février 2013 à 13:42 min

Un sondage qui ne propose pas le FN alors que ce parti devancera l'UMP et/ou le PS dans plusieurs secteurs ? Une incroyable entreprise de manipulation qui ne mérite que la moquerie, si l'on est gentil.

Répondre - Signaler un abus

Julien VINZENT, 18 février 2013 à 15:47 min

Bonjour,
la première partie du sondage ne pose que la question "la droite" ou "la gauche", considérant très certainement qu'à plus d'un an de l'élection il est trop tôt pour estimer des intentions de vote par partis.
La deuxième partie s'attache elle aux candidats pour représenter les deux partis principaux et où une incertitude demeure sur la tête de liste (ce qui n'est pas le cas pour le FN).

Écrit par : simianais | lundi, 18 février 2013

Le SD du PCF du 13 a trouvé comment aider son prochain : demander la libération du chef terroriste G.I Abdallah. Chacun ses priorités...

http://www.maritima.info/depeches/politique/departement/20019/le-pcf-ecrit-a-valls-pour-georges-ibrahim-abdallah.html#.UST6NTA_-aR.twitter

Écrit par : simianais | mercredi, 20 février 2013

Les commentaires sont fermés.