Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 novembre 2012

Un épisode de plus dans le feuilleton Guérini

Le Point.fr - Publié le 12/11/2012 à 19:31

Le sénateur PS des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, est mis en examen dans une affaire de marchés publics.

Le juge marseillais qui enquête sur l'affaire Guérini a fait une nouvelle demande de levée de l'immunité parlementaire du sénateur PS des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, mis en examen dans une affaire de marchés publics, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Le juge marseillais qui enquête sur l'affaire Guérini a fait une nouvelle demande de levée de l'immunité parlementaire du sénateur PS des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, mis en examen dans une affaire de marchés publics, a-t-on appris lundi de source judiciaire. © VILLALONGA KARINE / SIPA

Le juge marseillais qui enquête sur l'affaire Guérini a fait une nouvelle demande de levée de l'immunité parlementaire du sénateur PS des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, mis en examen dans une affaire de marchés publics, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Cette demande a été transmise par le parquet général d'Aix-en-Provence à la chancellerie le 9 novembre, a précisé cette source, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes. Le Sénat avait déjà levé partiellement, en mars, l'immunité parlementaire du président du conseil général des Bouches-du-Rhône en autorisant la justice à délivrer un mandat d'amener à son encontre.

À l'époque, Jean-Noël Guérini, mis en examen pour trafic d'influence, prise illégale d'intérêt et association de malfaiteurs dans un dossier impliquant aussi son frère Alexandre, patron de décharges, avait refusé, un temps, de répondre aux questions du juge Charles Duchaine. Celui-ci avait alors demandé et obtenu de pouvoir l'y contraindre, le cas échéant. Cette fois, le magistrat souhaiterait pouvoir placer en garde à vue l'élu, âgé de 61 ans, dans un dossier connexe à celui dans lequel il avait été mis en examen le 8 septembre 2011, dix mois après son frère. Ce dossier touche lui aussi à des marchés publics.

"Moi, je réponds à chaque fois à toutes les convocations du juge, et ce sera avec plaisir si cela (la nouvelle demande de levée d'immunité, NDLR) s'avère exact", a réagi Jean-Noël Guérini lundi soir. "Il n'y a pas de problème, je répondrai à toutes les questions de monsieur le juge avec plaisir, car je n'ai rien à cacher. Le conseil général est très bien géré, dans la rigueur et la transparence. Regardez, je suis très serein, surtout quand vous n'avez rien à vous reprocher", a-t-il ajouté, interrogé en marge d'une inauguration dans la ville.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.