Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 octobre 2012

Guérini: une affaire à tiroirs remplis de linge sale !

Enquête sur les marchés de la sécurité du conseil général et de 13 Habitat

 


 

Publié le vendredi 19 octobre 2012 laprovence.com


 

 

Si la société de gardiennage Alba Sécurité est apparue très tôt dans l'affaire Guérini, les investigations ont toujours été menées avec une extrême discrétion en raison du côté ultrasensible de ce volet. Cette structure semble avoir été contrôlée, d'abord via un ami puis via sa compagne, Carole Serrano, par Bernard Barresi. Arrêté en juin 2010 après 18 ans de cavale, celui-ci est considéré par les enquêteurs comme un proche d'Alexandre Guérini, le frère du président du conseil général. Qui plus est, la justice a la conviction qu'elle était un des rouages d'un système de blanchiment international.

Nourrie l'année dernière par des écoutes téléphoniques, des perquisitions et des recherches financières, cette enquête a toutefois, selon nos informations, connu depuis la rentrée une forte accélération, avec notamment la saisie de documents. Mercredi, elle a pris un tour plus visible : les gendarmes ont mis en garde à vue six personnes, des cadres du CG 13 et de 13 Habitat, l'office HLM du Département, pour des auditions qui se sont prolongées hier.

Les enquêteurs s'interrogent sur des marchés publics de gardiennage de plusieurs millions d'euros, qui ont pu donner lieu à du favoritisme. C'est ainsi que créée en 2001, la société a obtenu dès l'année suivante du conseil général le marché de la surveillance des "sites déconcentrés", alors qu'elle avait pour seule référence un contrat avec un restaurant à Plan-de-Campagne. Alba a remporté depuis la plupart des marchés de gardiennage de la collectivité, des témoignages indiquant qu'Alexandre Guérini surveillait de très près ces attributions. Après l'arrestation de Bernard Barresi, le Département avait indiqué avoir coupé les ponts avec la société. En fait, elle a continué à exécuter un marché qui courait jusqu'à cet été, la préfecture n'ayant pas retiré son agrément.

Concernant 13 Habitat, Alba a remporté deux importants marchés. En 2011, on a appris que l'un d'eux avait bénéficié d'une étonnante rallonge de 500 000 €, alors qu'il était en passe de se terminer. Les liens avec Barresi étaient pourtant de notoriété publique, Carole Serrano ayant été mise en examen l'année précédente notamment pour "recel d'extorsion de fonds". Si Alba Sécurité comptait parmi ses clients l'OM, HMP ou l'AP-HM, la plupart de ses contrats étaient liés à la galaxie d'Alexandre Guérini (décharges de La Fare et de La Ciotat, mairie de Berre, Treize Développement...). En 2009, elle revendiquait un chiffre d'affaires de 6,4 millions d'euros.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.