Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 septembre 2012

Merci qui ?

Les Français s'appauvrissent

Par Isabelle Chaperon lefigaro.frMis à jour le 18/09/2012 
Avec 42.643 euros d'actifs financiers nets par habitant, la France se classe au 13e rang des nations les plus riches dans le monde. Crédit: Jean-Christophe Marmara/Le Figaro
Avec 42.643 euros d'actifs financiers nets par habitant, la France se classe au 13e rang des nations les plus riches dans le monde. Crédit: Jean-Christophe Marmara/Le Figaro


En 2011, le patrimoine financier des Français a fondu de 2,7%, selon une étude d'Allianz Global Wealth. La France se classe au 13e rang des pays les plus riches en termes d'actifs financiers par habitant.

La France est un pays riche. Mais de moins en moins. Selon l'étude annuelle d'Allianz Global Wealth, la fortune personnelle des Français a fondu de 2,7% l'an dernier. Même si les Français ont délaissé la Bourse, la chute des marchés actions, l'an dernier, a pénalisé des bas de laine très investis enassurance-vie. Une piètre performance par rapport à la croissance de 3,4% des actifs financiers obtenue chez les voisins belges - numéro quatre dans le monde en termes d'actifs financiers par tête - ou encore à la hausse de 3,9% du patrimoine des Néerlandais (numéro cinq).

Avec 42.643 euros d'actifs financiers nets par habitant, la France se classe au 13e rang des nations les plus riches dans le monde, derrière l'Italie, malgré la chute de 5,3% de la fortune des Transalpins en 2011. Mais, une fois n'est pas coutume, les Français arrivent devant les Allemands (16e, +1,5%). Au total, la valeur nette des actifs détenus par les ménages en Europe de l'Ouest s'est effritée de 1,1% l'an dernier, pour atteindre une moyenne de 41.240 euros. Les Suisses, quant à eux, continuent de dominer ce palmarès mondial avec une fortune de 138.062 euros par tête (+0,6%), devant le Japon et les États-Unis.

Sur la décennie, la France n'est pas la plus mal lotie, avec une valeur des actifs financiers qui reste légèrement supérieure au niveau de 2007, juste avant l'éclatement de la crise des subprime. «La France se classe parmi les cinq premiers pays européens avec un taux de croissance annuel des actifs financiers nets par habitant de 2,3% pour la période 2000-2011», relève l'étude. L'une des raisons de cette performance tient à la faible augmentation de l'endettement des ménages dans l'Hexagone. Une vertu pas toujours partagée.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.