Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 août 2012

Les dernières minutes su 18ème... A quand le 19ème ?

Marseille : le tueur solitaire frappe à nouveau dans les quartiers sud

 


Un homme a été tué par balles hier par un mystérieux tireur à moto qui aurait déjà agi le 3 et le 11 août

Publié le dimanche 26 août 2012 laprovence.com

 

Lorsqu'ils ont croisé sa machine, un puissant scooter GP 800 de couleur blanche, les deux garçons ont blêmi. À Mazargues et plus encore dans le monde des petits trafiquants locaux, plus personne n'ignore l'existence de cet homme réglant ses comptes seul sur sa moto, un revolver à la main.

Hier après-midi, sur l'avenue Zenatti (8e), à mi-chemin entre la cité de la Soude et celle du Bengale, celles où la pression sur le trafic de stupéfiants se traduit par des coups de feu à répétition, les deux garçons qui roulaient sans casque sur leur petite Vespa noire ont immédiatement perdu leur insouciance. Selon le témoignage d'un riverain, ils ont tenté de fuir, mais le tireur les a rattrapés, avec la détermination et la froideur du bourreau : "Ils sont passés une première fois et le gros scooter les suivait. Lui était seul. Ils ont réussi à le semer. Mais il les a retrouvés et il a tiré."

C'est derrière l'immeuble d'un ensemble HLM, que le tueur a ouvert le feu. Alors que les deux garçons tentaient de prendre la fuite en courant, le mystérieux homme casqué a dégainé son arme, vraisemblablement un revolver de calibre 11.43 et a visé celui qui pilotait le deux-roues et qui tentait de s'enfuir en courant.

Les quatre projectiles crachés par l'arme de poing ont tous touché leur cible. Deux dans l'abdomen et une dans chaque bras. Dans un dernier sursaut, la victime a réussi à courir jusqu'à l'avenue Zenatti. Mais le jeune homme s'est effondré, sur le bitume, devant une boulangerie. Là, il a réclamé un verre d'eau, avant que les marins-pompiers et leurs médecins ne mettent tout en oeuvre pour tenter de le sauver. Sur le chemin vers l'hôpital de Lavéran, les marins-pompiers ont dû s'arrêter au milieu du boulevard Baille, l'état du garçon s'étant soudain détérioré.

C'est finalement sur la table d'opération que le jeune homme a succombé à ses blessures et aux hémorragies qui l'ont terrassé. La victime, originaire de la Soude, était sortie de prison il y a quelques semaines après une condamnation pour association de malfaiteurs. Il portait d'ailleurs un bracelet électronique à la cheville. La brigade criminelle de la police judiciaire, chargée de l'enquête, s'est lancée à la recherche du tireur.

Son signalement, un homme seul tirant au revolver, correspond en tous points à celui ayant déjà frappé au début du mois, entre Sainte-Marguerite et Mazargues, contre deux frères, eux aussi originaires de la Soude. Une sorte de "nettoyeur" des quartiers sud dont le profil, si cet individu existe vraiment, fait déjà froid dans le dos.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.