lundi, 23 avril 2012

Pendant les élections, le sordide continue.

Marseille : deux jeunes touristes violées près de Castellas

 



 

Publié le dimanche 22 avril 2012laprovence.com

 

Prévenue grâce à l'appel d'une des victimes, la police a interpellé deux individus en "flag"

 

"Je viens d'être violée", hurlait une voix paniquée au téléphone. Hier matin, vers 6 heures, lorsqu'un fonctionnaire de police du centre d'information et de commandement (CIC) reçoit l'appel d'une jeune femme, ses propos sont immédiatement pris au sérieux. Malgré la peur qui la tenaille, la victime parvient à localiser l'endroit où elle se trouve.

Quelques minutes plus tard, un équipage de la Bac Nord déboule sur les hauteurs de la cité du Castellas, à Saint-Antoine (15e), dans la colline, et interpelle un jeune homme qui tentait de prendre la fuite en voiture. La jeune victime, âgée d'une vingtaine d'années, est alors immédiatement prise en charge. "Et là, extrêmement angoissée, elle nous dit que sa copine est en train de se faire violer un peu plus loin par un autre individu", explique une source proche de l'enquête.

Les policiers progressent alors dans la pinède qui borde la cité des quartiers Nord et tombent sur l'autre jeune fille, qui aurait été contrainte de pratiquer une fellation à celui qu'elle désigne comme son agresseur. "On l'a interpellé en flag", précise la source.

Les deux auteurs présumés, âgés de 20 et 21 ans, sont immédiatement placés en garde à vue dans les locaux de la brigade des mineurs de la sûreté départementale. Lors de leur audition, s'ils n'ont pas tenté de nier la réalité de rapports sexuels, en revanche, ils auraient assuré qu'ils avaient été préalablement consentis.

Une version contredite par les deux amies. Les deux jeunes filles, 21 et 23 ans, originaires de Toulouse et Grenoble, auraient confié aux enquêteurs être venues à Marseille pour "faire la fête". Après avoir passé la soirée dans divers endroits de la ville, elles auraient fait la rencontre de leurs deux agresseurs sur le Vieux-Port. Les deux garçons les abordent et leur proposent de les emmener dans un karaoké du 15e arrondissement. Les deux touristes acceptent et montent dans leur voiture.

Après avoir bu quelques verres dans ce karaoké, les deux jeunes gens leur auraient ensuite proposé de se rendre dans leur appart. Mais la présence de la soeur de l'un d'eux les oblige à rebrousser chemin. Finalement, c'est en pleine colline, derrière le Castellas, au petit matin, qu'ils passeront à l'acte. À l'issue de leur garde à vue, qui pourrait se terminer dès aujourd'hui, le Parquet décidera s'il y a lieu ou pas de les poursuivre. Ils pourraient être mis en examen pour "agression sexuelle" voire "viol".

À la fin du mois de janvier dernier, la virée marseillaise d'une jeune vauclusienne âgée de 17 ans avait également tourné au cauchemar. Après avoir passé la soirée dans plusieurs établissements de nuit, elle avait rencontré un jeune homme sur le Vieux-Port.

Le dialogue s'était noué et la jeune fille avait accepté de le suivre, chez lui, dans un appartement de la cité Félix-Pyat. Mais là, trois autres hommes occupent aussi les lieux. Elle sera violée à plusieurs reprises avant de réussir à prévenir la police grâce à son téléphone portable. Incapable de dire où elle se trouvait exactement, c'est une borne téléphonique qui avait permis de localiser son appel. Quatre personnes avaient été interpellées.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.