Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 octobre 2015

Stéphane Ravier sur France Bleu Provence

vendredi, 20 mars 2015

INTERVIEW EXCLUSIVE DE MARINE LE PEN POUR NATIONAL 13

MLP_SR copie.jpg

Les candidats et militants du Front National ont reçu hier une belle récompense pour leurs efforts : la venue de Marine Le Pen à Marseille avec un dîner au Pullman Palm Beach. Auparavant, elle a répondu à quelques questions.

 

A quelques jours du premier tour, êtes-vous confiante ?

Oui ! Je le suis rarement, mais là, je dis oui. Nous avons tous fait notre travail, nous avons parlé de fond, nous avons parlé des enjeux du département, de son existence, qui est nécessaire pour la protection de nos compatriotes. En face, nos adversaires politiques n’ont fait que nous insulter et s’accuser mutuellement de « faire le jeu du Front National ». Chez nous, j’ai le sentiment d’une dynamique et d’un enthousiasme de bon augure.

Les élections départementales sont-elles une nouvelle étape vers l’Elysée ? Ou ont-elles aussi un enjeu propre ?

Elles ont un véritable enjeu. L’entrée de nos élus dans les conseils départementaux rendront plus visibles, et donc moins faciles, les gaspillages et le clientélisme que l’on constate partout. Et puis elles sont pour nous l’occasion de défendre les départements en tant que tels. Pour nous, le triptyque protecteur des Français, c’est : commune, département, Nation. A l’inverse, le gouvernement actuel et ses prédécesseurs ont fait le choix d’un triptyque mortel : communautés d’agglomérations, grandes régions, Union européenne. Les communautés d’agglomérations se sont faites au profit de la commune principale, et au détriment des communes plus petites. Dans la même logique, le gouvernement veut la peau des départements, pour y substituer les grandes régions. Quelles seront les conséquences ? Les départements moins peuplés perdront leurs services publics, leurs Postes, leurs maternités, et se dépeupleront encore plus au profit de la grande capitale régionale.

Un obscur député UMP a qualifié Christiane Taubira de « tract ambulant pour le FN ». Manuel Valls n’est-il pas, lui, un film de propagande entier pour le FN ? N’est-il pas en train de se déconsidérer, de se ridiculiser ?

C’est pire que le ridicule. Il tourne le dos à la responsabilité qui est la sienne en tant que Premier ministre de tous les Français. Oser dire à 30% de nos compatriotes qu’ils ne sont pas les bienvenus dans leur propre pays, c’est avoir perdu le sens de la mesure. Et, à l’Assemblée nationale, qu’une jeune élue de 25 ans le mette dans un tel état d’éructation, de rage, au point qu’il ne maîtrise plus sa parole ni son corps, est très inquiétant au regard du sang-froid que l’on doit attendre d’un Premier ministre. En ce sens, je pense qu’il mobilise contre lui beaucoup de Français.

mardi, 27 janvier 2015

National 13 n° 121 est en ligne !

Le nouveau numéro du traditionnel bulletin de liaison de notre fédération est en cours d'acheminement postal. Cliquez sur l'image pour en consulter la version web, (12 pages).



dimanche, 04 janvier 2015

Stéphane Ravier :"On ne peut pas faire l'impasse sur ce secteur"

© Photo DAVID ROSSI

 

 

Quelle est la plus grande fierté que vous tirez de l'année 2014 ?

Stéphane Ravier : Je pense d'abord à notre victoire aux municipales, avec le sentiment d'avoir redonné de l'espoir à des habitants sur des terres dont on disait qu'elles étaient à gauche depuis toujours. D'autant que cette élection locale a eu un retentissement national. En revanche, si la mairie centrale veut bien nous demander notre avis, on ne bénéficie pas toujours de la même bienveillance que les autres secteurs. Or, la Ville ne peut pas faire l'impasse sur 153 000 habitants ! Pour moi, Marseille est une et indivisible.

Votre plus grand regret ?

S.R. : Celui de ne pas avoir les pouvoirs décisionnaires, notamment en terme de sécurité. Lors du dernier conseil municipal, j'ai plaidé le souhait des habitants des 13e-14e d'avoir un secteur plus sûr. J'aimerais pouvoir envoyer - non pas des cow-boys - mais des policiers municipaux qui circulent dans les cités et les noyaux villageois, qui réinstaurent un vrai lien social avec les gens. En parallèle, ces mêmes agents se font un festin de PV sur la place Albert-Durand (Sainte-Marthe) actuellement en travaux. Lire la suite

Source :  

samedi, 06 décembre 2014

SECURITE : LA PAROLE AU PEUPLE !

© P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Le maire FN du 7e secteur de Marseille, Stéphane Ravier, souhaite organiser un référendum local sur « le rôle et la place » de la police municipale dans les quartiers nord, rapporte La Provence. Lire la suite

Source :  

vendredi, 14 novembre 2014

National 13 n°120 est en ligne !

Le nouveau numéro du traditionnel bulletin de liaison de notre fédération est en cours d'acheminement postal. Cliquez sur l'image pour en consulter la version web, imprimable gratuitement (12 pages).



dimanche, 26 octobre 2014

Réunion à Voreppe, dans l'Isère

Ravier_Grenoble_zoom.jpg

vendredi, 17 octobre 2014

"Pour un toit, vote pour moi !"

© Dessin LE RAVI

« En deux jours ça a été réglé, j’ai eu mon appartement. » Alors qu’à Marseille 38 000 demandes de logement social sont en attente, il y a parfois des petits miracles, comme celui vécu par Zahra (1) dans les quartiers nord de Marseille. Après avoir passé en vain un an à faire le siège de sa mairie de secteur et de son office HLM, cette trentenaire, mère de trois enfants, a préféré s’en remettre à une amie bien en cour auprès de l’équipe de Samia Ghali, sénatrice-maire PS des 15ème et 16ème arrondissements, pour obtenir un logement à la taille de sa famille. Avec succès. Lire la suite

Source :