mardi, 11 mars 2014

de la boxe ? non ! juste du mauvais catch !

© Photo : SB

Dans son champ de vision, ses militants regroupés sur le Vieux-Port. Nul doute que Patrick Mennucci espère voir le phénomène se reproduire au soir du second tour des municipales. Sur son estrade, le candidat socialiste à la mairie de Marseille harangue les sympathisants venus écouter son discours. Meeting après meeting les mots sont de plus en plus durs pour son rival : Jean-Claude Gaudin, «une murène dans son trou au large du frioul » ne sortant de sa cache « que pour mordre ». Lire la suite

Source :  

samedi, 08 mars 2014

Valls comme Guéant : c'est du pipeau !

© BORIS HORVAT/POOL/AFP

En réalisant une étude sur "l’approche globale", le chercheur et officier retraité Serge Supersac ne pensait pas que son travail ferait autant de vagues. Et finirait au fond d’un tiroir de la préfecture des Bouches-du-Rhône. "Ce rapport est aujourd’hui secret, regrette son auteur. On m’a demandé d’aller sur le terrain et de voir ce que les habitants pensaient de ce dispositif. J’ai répondu honnêtement. Je ne suis pas là pour flatter le préfet." Lire la suite

Source :   LE NOUVEL OBS'

Un tremblement de terre !

© BERTRAND LANGLOIS / AFP

"Si Gaudin obtient quatre secteurs, il gagnera. Pour une raison simple : moi, je ne ferai aucune alliance avec le FN, alors que lui il drague ses électeurs." Patrick Mennucci, le candidat socialiste à la mairie de Marseille, agite "l'épouvantail FN" à qui veut l'entendre. "Il s'en pourlèche les babines, lâche son adversaire UMP. Il sait qu'en cas de duel avec lui, je ne cours aucun risque, et que le FN peut provoquer la triangulaire..." Lire la suite

Source :  

mercredi, 05 mars 2014

Stéphane Ravier sur iTélé

Publié dans Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Stéphane Ravier dans la voix est libre

Publié dans Vidéos | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Affirmer notre identité

La nouvelle municipalité doit affirmer une ligne culturelle dans la continuité de son programme politique.

Cette ligne tient en 3 mots :

- Identité : il s’agit d’affi rmer la volonté de défendre le patrimoine et les traditions d’une ville de Marseille définie comme la grande ville française sur la Méditerranée. Cela implique la volonté de protéger le patrimoine historique, laïc et religieux, de Marseille. Cela doit se faire dans le respect de la laïcité mais sans oublier que les seules traditions religieuses réelles de Marseille sont chrétiennes. Elles sont un élément essentiel de son histoire et de son identité. Il est donc normal que ce patrimoine soit défendu.


- Culture populaire : Il est évident que les grandes manifestations qui évoquent l’identité marseillaise et provençale ont toujours été très rassembleuses. Il convient donc de les favoriser. La politique culturelle ne doit pas être destinée à plaire à quelques « cultureux » mais elle doit distraire, séduire et contribuer à la formation culturelle de la majorité. Une action populaire mais exigeante sur le plan de la qualité doit être menée.


- Liberté : La municipalité se refusera à prendre parti parmi les acteurs culturels en fonction des choix idéologiques. Elle favorisera ceux qui répondent à une légitime exigence de qualité. La création de qualité sera encouragée et soutenue sans partialité.

Ensuite, la municipalité doit disposer d’un outil efficace. Pour cela, les services culturels de la mairie ne seront plus négligés Marseille, grande ville traditionnelle mais aussi touristique, ne peut plus négliger le patrimoine et la culture. De même, il est nécessaire d’inventorier les lieux dont dispose la mairie ou dont elle est responsable : simple salle ou monument historique. Une estimation de leur état doit être faite et une politique de réhabilitation et d’entretien doit être mise en place et conduite par tranche durant les 6 années du mandat municipal.

POUR UNE CULTURE ENRACINÉE ET FIÈRE !

- Mettre en valeur les hauts lieux et les quartiers de Marseille : Cours Estiennes d’Orves, quartier du Panier, etc.

- Soutenir les initiatives culturelles au sein des noyaux villageois
et de tous les quartiers.

- Créer la «Voie provençale et Royale» depuis le Palais Longchamp jusqu’à la Mer (voir chapitre économie).

- Promouvoir l’identité et l’histoire des 111 quartiers de Marseille.

- Mettre en valeur le patrimoine littéraire et historique de Marseille non pas fantasmé par les bobos mais réel : Pagnol, le grand oublié de 2013, Pierre Puget, Edmond Rostand…par des expositions, des conférences, etc.

- Apporter un soutien réel aux associations qui agissent vraiment et retirer tout soutien à celles qui ne mènent aucune action réelle.

- Favoriser les fêtes traditionnelles et enracinées.

- Créer une grande fête annuelle sur le thème de l’histoire de Marseille et de l’identité provençale qui réunira tous les Marseillais : « Noël en Provence » faisant place à un marché à la renommée internationale à l’image du marché de Noël de Strasbourg.


- Mener une politique volontariste d’information de la population sur l’offre culturelle à Marseille : il ne suffi t pas de toucher uniquement les Marseillais motivés mais de faire parvenir l’information aussi à ceux qui n’y pensent pas régulièrement.

- Faciliter l’accès des salles de spectacles subventionnées aux Marseillais les plus modestes.

- Sécuriser les lieux culturels, les activités culturelles et les hauts lieux du patrimoine marseillais.

- Refuser les interdits religieux, culturels, alimentaires étrangers aux racines marseillaises et à notre civilisation européenne et chrétienne, en particulier dans les écoles.

- Réinstaller un cinéma moderne au coeur de la Canebière.

- Cesser de subventionner la nébuleuse associative immigrationniste.


Français d’Outre-Mer et d’AFN

Hommage aux libérateurs de Marseille !

••• Créer un Mémorial de la France d’Outre-mer
digne de ce nom.

••• Refuser la célébration du 19 mars 1962 qui
signe l’abandon de populations civiles chrétiennes,
juives et musulmanes aux terroristes.

••• Accueillir à Marseille le centre de documentation
de l’Algérie française actuellement à
l’étroit à Aix-en-Provence.

••• Venir résolument en aide aux fils et fi lls de
harkis et poursuivre toute injure envers eux.

••• Célébrer le 28 août 2014 le 70ème anniversaire
de la libération de Marseille par les combattants
de l’Armée d’Afrique au cours d’une grande
cérémonie qui deviendra annuelle.


lundi, 03 mars 2014

Rien de nouveau sous le soleil de la Gaudinie...

A Marseille, un jeune homme de 28 ans qui descendait la rue André-Aune, près du cours Pierre-Puget (6e), la nuit dernière, peu après 1h, a croisé le regard de trois autres jeunes. L'un d'eux, qui s'est estimé "regardé de travers", a alors sorti un couteau et porté plusieurs coups à la victime.

Des coups qui lui laisseront des estafilades sur le corps et qui, pour certaines, ont dû être suturées. La victime a dû être transportée à l’hôpital de la Conception.

La police cherche des images éventuelles de vidéosurveillance. Elle est surtout à la recherche des trois auteurs présumés, âgés d'’environ 25 ans. L'’enquête a été confiée à la Division centre de la sécurité publique. Lire la suite

Source :  

Menucci est entre les mains d'un clan

INTERVIEW - Proche de la tête de liste socialiste depuis vingt ans, Christophe Lorenzi ne comprend pas son éviction et vide son sac.

Vous n'êtes pas sur les listes socialistes de Patrick Mennucci. Vous jetez l'éponge? J'ai été écarté par son ancienne directrice de cabinet, aujourd'hui son assistante parlementaire, qui n'est autre que son épouse, et son directeur de campagne Yves Botton, son ami. Patrick Mennucci est entré dans un fonctionnement clanique. Il est dans les mains d'un clan. Je ne me suis pas lancé avec lui dans une lutte sans merci contre le système clientéliste de Jean-Noël Guérini pour laisser s'installer un nouveau système à Marseille… qui fonctionne selon les mêmes règles. Lire la suite

Source :   LE JDD