Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 octobre 2014

Pas de trêve des confiseurs pour la désinformation à La Marseillaise

Communiqué de presse de Stéphane Ravier,

sénateur-maire des 13è et 14è arrondissements de Marseille

 

*La Moscovite* persévère dans la désinformation, pratique consubstantielle à son identité soviétique.

Muette sur les évolutions d’un monde devenu celui d’un ultralibéralisme mondialisé, et désireuse de faire oublier qu’elle ne survit que grâce aux subventions d’un système politique qu’elle prétend combattre, La Moscovite s'invente des sujets, comme celui du spectacle de Noël organisé par le Maire des 13e et 14e arrondissements.

De quoi s'agit-il ?

Pour s'inscrire au spectacle de la mairie des 13-14,nous demandons une pièce d'identité. Quoi de plus normal ? Le carton indique une "carte nationale d'identité", mais n'en déplaise aux derniers internationalistes forcenés de nos régions, une carte d'identité est forcément nationale, et nous n'excluons bien sûr aucune nationalité !

C'est si évident que nos services n'ont reçu aucune plainte, aucun parent n'ayant eu l'idée d'une interprétation aussi malveillante.

La gauche s'unit donc à nouveau pour donner ce qu'elle sait faire de mieux, à savoir le pire, à l'instigation du chef du groupe socialiste, M. Mari, qui dégringole au degré zéro de la politique.

L'on voit ainsi des personnes pour qui Noël ne représente rien, qui ne connaissent pas le sens du mot "œcuménique", mais qui s'inventent donc une discrimination imaginaire, pour se faire valoir à peu de frais.

A l'opposé de ces commissaires politiques de La Marseillaise, qui ont privé cet été le quartier des Olives de leur caravane festive parce que la mairie n'est plus aux mains de leurs amis, j'entends bien offrir un spectacle de Noël à toutes les familles de nos quartiers qui se seront manifestées en temps et en heure.

vendredi, 31 janvier 2014

FARID DE LA "MORLETTE" OU LA CRUAUTé D'UNE RACAILLE !

Si l’on mesure le niveau d’une civilisation au traitement qu’elle réserve aux animaux, la cruauté de certains individus  prouve qu’il ne suffit pas d’être un homme pour être doté  d’humanité.

 

Celui qui se présente comme étant « Farid de la Morlette » -La Maurelette, résidence du 15ème arrondissement de Marseille- a posté sur sa page facebook une vidéo sur laquelle on le voit torturer à plusieurs reprises et avec joie,  un chaton sans défense.

 

Ce sinistre personnage n’hésite pas à projeter l’animal contre le mur d’un immeuble après l’avoir « catapulté » violemment dans des arbustes.

 

Je voudrais encore croire qu’il s’agit là d’un montage, d’un trucage tellement cet acte barbare me parait relever  de l’inhumain et donc de l’impossible.

 

Mais, tout porte à croire que cette torture est bien réelle, tout comme les rires de Farid et de son complice caméra au poing.

 

Stéphane RAVIER condamne ces actes de barbarie et  s’associe pleinement  à la plainte déposée par la Fondation Brigitte Bardot pour que ce jeune en difficulté… mentale, soit condamné comme il le mérite et que de tels actes ne se reproduisent plus.

 

Maire de Marseille, il supprimera toute allocation municipale aux individus reconnus coupables de tels actes et soutiendra les associations protectrices du monde animal.

pour masquer leur bilan, gaudin et mennucci font haro sur les employés municipaux !

dimanche, 05 janvier 2014

salariés de la sncm : pour sauver vos emplois, licenciez l'UMPS !

Communiqué de presse de Stéphane RAVIER

 

 

mercredi, 04 décembre 2013

gaudin : maître enfumeur (suite) !

Communiqué de Stéphane RAVIER.

 

 

Blocage des dépôts RTM : les Marseillais pris en otage par les nervis rouges, et la classe politique regarde ailleurs !

Communiqué de presse de Stéphane RAVIER.

 

vendredi, 29 novembre 2013

Cordier jette le masque, Miron jette l'éponge ?

© Photo F. Launette

Sollicitée par presque toutes les formations politiques avant les municipales 2008, Monique Cordier balayait alors de revers délicats. "Ce n'était pas mon trip", souriait la présidente de la confédération des Comités d'intérêt de quartiers (CIQ). Alors qu'elle annonçait vouloir quitter son mandat au début 2014, le "trip" n'est plus le même. "La société civile doit jouer un rôle plus important dans une ville qui ne peut plus rester comme ça. Je ne ferme donc pas la porte à un engagement politique. Tout peut se passer." Lire la suite

Source :  


>>> Communiqué de Stéphane Ravier

 

samedi, 23 novembre 2013

gaudin candidat pour recommencer !

Communiqué de Stéphane Ravier.