Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 décembre 2013

qui est stéphane ravier ?

  •   Enfance et jeunesse

C’est à l’âge de trois ans que je suis « adopté » par la Bonne Mère alors que nous nous installons mes parents mes deux frères et moi-même, dans les quartiers nord de Marseille. Ces quartiers, j’y ai grandi, suivi toute ma scolarité. J'y ai également, bien sûr, longtemps, pratiqué le football à St Joseph, St Louis ou encore à Ste Marthe.

  • Comme les Marseillais, je travaille pour vivre !

Entré dans la fonction publique par concours, je passe trois ans en région parisienne et effectue mon service militaire pour retrouver Marseille en 1993. Marié et père de deux enfants, je continue à travailler en plein cœur du quartier de Félix Pyat, en tant que commercial chez Orange.

Preuve de mon «assimilation » réussie, je n’apprécie la montagne que l’été ; le soleil, la mer et la plongée sous marine font de moi un sudiste affirmé ! Même si j’apprécie le refuge de calme et de verdure des zones vertes de Sainte Marthe, du Merlan ou encorede Château-Gombert, un poumon vert que le béton et le fric sont en train d’assassiner.

  • "Ma passion du foot, je l'ai fait partager aux minots de toutes conditions, de tous milieux."

 

coupedEurope.jpg

 

Avant que la politique n’absorbe tout mon temps, j’ai eu le grand plaisir d’être un des dirigeants du club de football amateur l’ASMJ Blancarde de 2000 à 2006. foot1.jpg

M’occupant des débutants jusqu’au « moins de 15 » les gamins ont su me faire oublier les dérives des stars milliardaires et capricieuses du football, un sport qui pourrait inculquer aux jeunes toutes les valeurs et les épreuves que leur réserve leur vie d’adulte : Effort personnel au service d’un collectif, d’un maillot, de couleurs. Respect des règles et de l’autorité. Assiduité, apprentissage, travail, humilité pour une réussite récompensée. Des valeurs, des repères bafoués et piétinés par le fric roi et l’individualisme forcené.

 

 

Les « minots » des quartiers et des cités, je m’en suis occupé comme les autres en même temps que je menais campagne. Je suis allé sur des centaines de stades à Marseille et dans toute la région. Je n’y ai jamais croisé un Mennucci, un Gaudin, un Hovsépian !.. Ces gens-là parlent du « vivre ensemble » et surtout en vivent, mais ne l’ont jamais vécu… Bien souvent ils le fuient, comme Mme Andrieux qui vit au bord de la mer...le "vivre-ensemble", c'est pour les autres !..

foot2.jpg


A l’aide de mon véhicule personnel, à mes frais, et pendant mon temps libre, j'ai transporté les jeunes de leur cité aux quatre coins de Marseille voire du département après quoi je les ramenais chez leurs parents qui savaient très bien qui j'étais en ne m'en tenaient pas rigueur, bien au contraire ! 

 

 





  • L'engagement

C’est dès l’âge de 16 ans que j’adhère aux idées nationales portées par un certain Jean-Marie LE PEN.

avecJMLP.jpgVoulant aller voir derrière le vernis de grand méchant loup que lui accolent ses adversaires et les médias, je découvre surtout un grand patriote de l'espèce amoureuse et charnelle, et un visionnaire !

Convaincu, je décide sans délai de le suivre.





Je deviens militant à la très formatrice école du Front National de la Jeunesse des Bouches-du-Rhône dès 1993 et j’en deviens le responsable en 1997.

 

 

  • Les responsabilités politiques

avecMarine.jpg


Secrétaire du 7ème secteur depuis 2000, je suis nommé par Marine Le Pen membre du Bureau Politique en janvier 2011 puis Secrétaire départemental du FN des Bouches-du-Rhône en novembre 2012.

 

Elu conseiller d’arrondissements du 3ème secteur en 1995, je me présenterai ensuite à toutes les élections à Marseille : Cantonales (Le Camas, La Rose, St Barthélemy) Municipales (Tête de liste du 7ème secteur en 2001 et tête de liste générale en 2008)

 

municipales2008.jpg


Les sénatoriales et bien sûr les législatives où j’affronterai  Sylvie Andrieux en 2002, en 2007 et encore en 2012 où la victoire  m‘échappe de 699 voix seulement.

Elu conseiller du 7ème secteur en 2008 et conseiller régional en 2010, Marine Le Pen m’a renouvelé sa confiance en me désignant pour conduire les listes « Marseille bleu Marine » pour les élections municipales de mars 2014 à Marseille.


avecFloriantPhilippot.jpg

avecJeanRoucas.jpg

avecMarion.jpg

 


 

Publié dans bio | Commentaires (0) |  Facebook | | |