Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 septembre 2013

Stéphane RAVIER, invité de La Matinale d'Europe 1

Stéphane RAVIER, tête de liste FN - Marseille Bleu Marine aux élections municipales de Marseille, Conseiller Régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Conseiller du 7ème secteur municipal de Marseille,  était l'invité de la Matinale d'Europe 1 ce mercredi 11 septembre 2013. Il répond aux questions de Thomas Sotto.


Ravier Gaudin, plus en phase avec Marseille... par Ravier_TV_Infos

Publié dans Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Stéphane Ravier était sur Europe 1 ce matin !


Ravier : "Gaudin, plus en phase avec Marseille... par Europe1fr

Publié dans Blog, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | | |

lundi, 26 août 2013

Eugène Caselli, la créature du système dans le 7ème secteur.


LE SOCIALISTE CASELLI ADMET QUE LE FRONTISTE... par ANTISTAL


Ancien bras droit de Jean-Noël Guérini, toujours bras gauche de Jean-Claude Gaudin, tête choisie par Sylvie Andrieux, jambe droite de FO territoriaux, jambe gauche de la CGT Dockers, et ventre mou du parti socialiste, Eugène Caselli, la créature du Système, a été envoyée dans le "13-14" pour combattre le danger que représentent le Front National et son leader local Stéphane Ravier !

Certains auraient pu penser, bien naïvement, que "Gégène" descendait dans l'arène pour combattre l'insécurité, la pauvreté, la saleté des rues, le clientélisme, et bien pas du tout !!!

Le danger, ce ne sont pas les braquages à répétion, l'hyper violence, le trafic de drogue devenue la première activité économique de bon nombre de cités, ce n'est pas la "favélisation" de nos quartiers, non, tout ça ne met pas en danger la République, entendez la raie-publique des copains et des coquins !

Le seul "danger", l'unique, celui qui met en péril les magouilles, les turpitudes, le système UMPS à bout de souffle, c'est Stéphane RAVIER et le Front National qui peuvent remporter, démocratiquement, par la voix des urnes (rendez-vous compte !) le secteur le plus peuplé de Marseille.

Nous nous verrons donc bientôt monsieur Caselli, à l'issue des primaires socialistes, ou des socialistes primaires. En attendant, je serai dans le "13-14", comme chaque jour, depuis 14 ans...

Publié dans Blog, Vidéos | Commentaires (1) |  Facebook | | |

jeudi, 15 août 2013

Rassemblement contre la criminalité et en mémoire de Jérémie Labrousse.

Stéphane RAVIER, conseiller régional, membre du bureau politique du Front National, secrétaire départemental des Bouches-du-Rhône, tête de liste Marseille Bleu Marine - Front National aux élections municipales de Marseille, avait convié à un rassemblement contre la criminalité et en mémoire de Jérémie, sauvagement assassiné d'un coup de couteau à la gorge quelques jours plus tôt.




Rassemblement contre la criminalité et en... par Ravier_TV_Infos

Publié dans Vidéos | Commentaires (6) |  Facebook | | |

vendredi, 07 juin 2013

Stéphane RAVIER invité de La Chaîne Marseille



Ce jeudi 6 juin, Stéphane RAVIER était l'invité de l'émission "Forum" sur La Chaîne Marseille. Il répondait aux question de Thierry Trésor et de Jean-Laurent Bernard, rédacteur en chef de France Bleu Provence.

 


Stéphane RAVIER dans LE FORUM sur LCM par Ravier_TV_Infos

Publié dans Vidéos | Commentaires (4) |  Facebook | | |

vendredi, 15 juin 2012

"Marine Le Pen a beaucoup de talent" !

 
L'imitateur Gérald Dahan, spécialisé dans les canulars politiques, remet ça ! Sa nouvelle victime n'est autre que Nadine Morano, ancienne ministre , en ballottage dans la 5e circonscription de Meurthe et Moselle.
 
Le trublion des ondes, qui officie chaque matin sur Sud Radio, s'est fait passer pour Louis Aliot, n°2 du et compagnon de Marine Le Pen. Dans un extrait de ce canular téléphonique, diffusé vendredi et que leparisien.fr s'est procuré en avant-première, Nadine Morano vante «le talent» de la présidente du FN, et lance : «J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi». La candidate aux législatives, qui a récemment fait appel aux électeurs du FN dans sa circonscription pour battre le socialiste Dominique Potier, annonce ce vendredi qu'elle va porter plainte.
 
Morano piégée au téléphone par l'imitateur

«Moi, je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent», avoue-t-elle à celui qu'elle croit être Louis Aliot à l'autre bout du fil. Lorsque le faux responsable frontiste - alias Dahan - lui demande s'il est possible qu'ils trouvent tous les deux un arrangement pour un candidat FN en mauvaise position, Morano répond : «Ecoutez, M. Aliot, vous êtes très sympathique. Il faudrait qu'on parle de ça à un autre moment, parce que là, je suis en train de faire campagne (...) Ils vont nous foutre dans une merde comme jamais (NDLR: elle parle des socialistes). Parce que la droite et la gauche, c'est pas pareil. Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers (...) J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi », s'exclame-t-elle.
Elle dénonce une «manipulation» du PS

Ce vendredi matin, Nadine Morano a annoncé qu'elle allait porter plainte : «Le Parti socialiste n'hésite devant aucune manipulation, aucun coup bas politique», a-t-elle dénoncé sur RTL. A deux jours du scrutin, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy y voit un contre-feu lancé après la tempête médiatico-politique déclenchée par le tweet de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande. Elle accuse Dahan d'être avant tout «un militant socialiste» et d'avoir «truqué, coupé, monté» la séquence.

Morano traite Dahan «d'affreux menteur», il la taxe de «clown»

Elle assume, en revanche, ses propos sur Marine Le Pen, en précisant qu'il s'agit de talent «oratoire». Interrogé par Europe 1, Nadine Morano l'assure, Dahan a coupé cette précision. Parmi les passages selon elle tronqués, l'enregistrement original de la conversation comporterait le fait qu'elle dit : «On ne peut pas faire d'alliance avec vous parce que votre programme économique mènerait le pays à la ruine.» 

Elle justifie l'expression : «Je n'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi» au nom de la lutte «contre le communautarisme». A ses yeux, rien de violent dans cette formule. «Moi, j'ai travaillé avec un parlementaire à l'époque, (...) j'ai vu les difficultés du Liban à ce moment-là, j'ai vu le communautarisme s'installer, j'ai vu les dérives, (...) je ne veux pas du communautarisme», avance-t-elle.  

Dialogue de sourds entre les deux protagonistes mis en communication par Europe 1. Gérald Dahan attaque bille en tête en lançant : «Je rassure les fans de Nadine Morano qui seraient en manque, Nadine Morano ne fait pas que dire des conneries, elle arrive aussi à en tweeter.» Interrompu par Jean-Marc Morandini pour qu'il s'exprime sur le fond, l'humoriste n'a pas le temps de répondre que l'ex-ministre reprend la parole pour dénoncer «le comportement d'un militant politique», «profondément malhonnête». Dahan lui renvoie le compliment en la traitant de «clown». «Vous êtes un affreux menteur et un manipulateur du Parti socialiste», répète à plusieurs reprises la candidate aux législatives, alors que le trublion affirme  
avoir «enlevé les moments où elle disait Bonjour à des gens ou des moments où elle me parlait de la vie privée». 
 

Publié dans Blog, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | | |

jeudi, 14 juin 2012

Trierweiller vs Royal : "Des histoires de slip" !

Tweet de Trierweiler : Le Pen dénonce des "histoires de s… La présidente du Front national Marine Le Pen a dénoncé des "histoires de slip" alors que l'AFP l'interrogeait sur le tweet de Valérie Trierweiler jeudi 14 juin.

 

 


Publié dans Blog, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mardi, 12 juin 2012

Sortons les sortants !

Les candidats de Marine Le Pen ont obtenu dimanche 13,60 % des voix, soit 3 528 388 suffrages. Le Rassemblement bleu Marine devrait être présent au second tour dans 61 circonscriptions, à savoir 32 triangulaires, 20 duels contre la gauche et 9 duels contre l'UMP. Ces circonscriptions sont concentrées dans le nord, l'est et surtout le sud-est du pays.

Le nombre de candidats du Rassemblement bleu Marine en lice le 17 juin, très significatif, reste toutefois inférieur aux espoirs que nourrissait la présidente du Front national. Le record d'abstention (plus de 42 %) est une des explications de cette situation en demi-teinte. Pour accéder au second tour, il faut en effet obtenir un score supérieur à 12,5 % des inscrits, ce qui correspond, le plus souvent, à 21 % des exprimés.

La présidente du FN et ses candidats ont une chance de l'emporter dans six circonscriptions.

Dans la 11e du Pas-de-Calais, Marine Le Pen (42,36 %) affrontera le PS Philippe Kemel (23,5 %). Jean-Luc Mélenchon (21,48 %) a essuyé un affront en étant éliminé dès le premier tour.

Dans la 3e du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen est en tête (34,6 %) devant le sortant UMP Jean-Michel Ferrand (30,03 %). La candidate PS (21,98 %) s'est retirée pour favoriser la défaite de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.

Dans la 2e du Gard, l'avocat Gilbert Collard (34,57 %), arrivé en tête, affrontera dimanche la candidate PS (32,87 %). Le sortant UMP Étienne Mourrut (23,88 %) «hésite» à maintenir sa candidature. Il rendra publique sa décision mardi.

Dans la 6e de Moselle, un duel opposera Florian Philippot (26,34 %) et le candidat PS (37,45 %). Ce proche de la présidente du FN veut croire qu'il obtiendra de bons reports de voix des électeurs du candidat UMP qui, en dépit de ses 25,02 %, n'a pu se maintenir. Un dissident du FN a pour sa part obtenu 4,09 %.

Dans la 16e des Bouches-du-Rhône, Valérie Laupies (28,98 %) bénéficie du retrait du maire UMP des Saintes-Maries-de-la-Mer, Roland Chassain (22,62 %), qui, voilà une semaine, avait annoncé son intention de se désister en faveur de la candidate FN - sous réserve de réciprocité - si elle était mieux placée pour battre le PS sortant Michel Vauzelle (38,40 %). Chassain a confirmé lundi qu'il se retirait et qu'il laissait «le choix aux électeurs de voter en leur âme et conscience».

Dans la 13e des Bouches-du-Rhône, qui correspond à Marseille 3, Stéphane Ravier (29,87 %) pourrait créer la surprise face à l'ex-PS Sylvie Andrieux (29,80 %), fragilisée par des poursuites judiciaires. Ravier veut croire qu'il pourra bénéficier de bons reports de voix du candidat UMP qui, avec 20,21 %, n'a pu accéder au second tour.

Outre ces six circonscriptions, Jacques Bompard, maire d'Orange - qui a claqué la porte du FN en 2005 en raison d'une brouille avec Jean-Marie Le Pen -, est très bien placé dans la 4e du Vaucluse. Il a obtenu 23,51 % tandis que le candidat FN (16,28 %) a été éliminé, de même que le candidat UMP (20,45 %). Un duel opposera dimanche Jacques Bompard et le PS Pierre Meffre, arrivé en tête le 10 juin (25,16 %).

Là où ses candidats n'ont pu accéder au second tour, la présidente du FN ne donnera pas de consigne de vote - à quelques exceptions près.

Lundi, Marine Le Pen a appelé ses électeurs à voter contre quatre sortants UMP, soit en raison de leur opposition résolue au FN - c'est le cas de Nathalie Kosciusko-Morizet (4e de l'Essonne) et de Xavier Bertrand (2e de l'Aisne) - soit en arguant de motifs tenant à «la moralité publique». C'est au nom de cet argument que Marine Le Pen a demandé de voter contre Georges Tron, mis en examen pour viols (9e de l'Essonne), et Manuel Aeschlimann (2e des Hauts-de-Seine), condamné pour favoritisme mais qui s'est pourvu en cassation.

Du flou sur le cas Morano

La présidente du FN a aussi appelé ses électeurs à voter contre deux sortants PS, Jack Lang (2e des Vosges) et François Pupponi (Val-d'Oise), ainsi que contre la socialiste Ségolène Neuville (Pyrénées-Orientales) et le Vert Slimane Tir (Nord).

La candidate à l'Élysée veut-elle, par ailleurs, «sauver» quelques UMP? Interrogée lundi sur le cas de Nadine Morano, qui, en difficulté en Meurthe-et-Moselle, s'est adressée aux électeurs du FN, Marine Le Pen n'a pas adopté de position claire. Nadine Morano «a été touchée par la grâce, probablement», a-t-elle ironisé. La patronne de l'extrême droite a ajouté que ses 61 candidats qualifiés pour le second tour se maintiendront partout, hormis «deux ou trois exceptions», qu'elle rendra publiques aujourd'hui.

Le Figaro le 12 juin 2012

 

 

Publié dans Blog, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | | |