Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 avril 2013

Le syndicat de la Magistrature, le premier syndicat à dissoudre !

Le Point.fr - Publié le 26/04/2013 à 22:07 - Modifié le 26/04/2013 

Le parti réprouve notamment l'utilisation de la flamme, emblème du parti, sur les visages de plusieurs personnalités du "mur".


 

Le Front national a annoncé vendredi avoir chargé son avocat de déposer une plainte pour "injure publique" contre le syndicat de la magistrature pour l'utilisation de la flamme, emblème du parti deMarine Le Pen, sur le "mur des cons" découvert dans les locaux de ce syndicat de magistrat. Cette plainte avec constitution de partie civile doit être déposée devant le doyen des juges d'instruction dutribunal de grande instance de Paris, précise le parti dans un communiqué.

"Il a été révélé que dans les locaux d'un syndicat de magistrats dit Syndicat de la magistrature, étaient affichées sur un mur des photographies de personnalités désignées comme des +cons+", rappelle Me Wallerand de Saint Just dans cette plainte que l'AFP a pu consulter. 

"Profonde indignation"

"Les photographies et vidéos diffusées montrent que certaines de ces personnes sont affublées de la flamme du Front National, l'emblème depuis toujours de ce mouvement politique. Une affichette ainsi libellée :¨'amuse-toi à coller une petite flamme sur le front des cons fascistes' figure parmi les photographies", souligne l'avocat en précisant que la plainte vise "le syndicat et plus précisément les personnes physiques qui ont organisé ce mur, permis l'apposition de l'emblème du FN ou apposé cet emblème".

Dans un communiqué, le FN fait part de "sa très profonde indignation à l'égard des pratiques de personnes, magistrats de profession" qui, dit-il, "devraient avoir à coeur de se comporter autrement et de ne pas contribuer à jeter un très important discrédit sur l'institution judiciaire". Il précise qu'il interviendra également "auprès du Conseil supérieur de la magistrature saisi par le ministre de la Justice".

La découverte de ce mur de photos de personnalités politiques, surtout de droite, mais aussi d'intellectuels et de journalistes, au sein du SM, a provoqué depuis mercredi des salves de réactions indignées.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

jeudi, 25 avril 2013

Il se réclame d'Al-Qaïda, il est par conséquent présenté comme un "déséquilibré" !

Ce que l'on sait de la fusillade à Istres

Par LEXPRESS.fr, publié le 25/04/2013 

Un homme de 19 ans a ouvert le feu en pleine rue à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, faisant trois morts et un blessé léger. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est attendu sur place dans la soirée. Le point sur l'enquête. 

 

Un homme de 19 ans déjà connu des services de police pour détention d'armes est soupçonné d'avoir tué trois personnes à Istres ce jeudi.

AFP PHOTO / GERARD JULIEN

Stupeur à Istres. Ce jeudi, trois personnes ont été abattues en pleine rue et une autre blessée. Le tireur présumé est un homme de 19 ans déjà connu des services de police pour détention d'armes. Il a été interpellé peu après les homicides. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est attendu sur place dans la soirée, à la demande de François Hollande. L'Express fait le point sur l'enquête.  

Que s'est-il passé ?

Ce jeudi, peu après 14 heures, un homme de 19 ans a ouvert le feu en pleine rue, dans un quartier résidentiel d'Istres, au bord de l'étang de Berre. Deux piétons, des hommes de 35 et 45 ans originaires de la ville, et un homme au volant de sa voiture sont décédés. Une quatrième victime, une femme âgée de 55 ans, a été légèrement blessée à l'oreille. "Le gars a tiré côté passager. Après il est parti tranquille sur le trottoir, je l'ai regardé s'en aller", raconte un témoin. Selon lui, le tireur paraissait calme. Des impacts ont également été retrouvés sur d'autres véhicules, dont les occupants sont indemnes. Une kalachnikov a été découverte dans un fossé, à proximité du lieu du crime. "Tout permet de penser qu'il venait de la jeter", a indiqué une source proche de l'enquête.  

Le tireur a été interpellé sur un rond-point, à quelques mètres du lieu de la fusillade, alors qu'il tentait de prendre la fuite. Il n'a pas opposé de résistance.  

Qui est le meurtrier présumé ?

L'auteur présumé des faits, né en juin 1993, était déjà connu des services de police pour une affaire de détention d'armes, notamment de guerre, datant d'il y a deux ans. Selon une source proche de l'enquête, il souffrirait de "troubles psychiatriques". 

Les premiers éléments laissent à penser qu'il s'agit de quelqu'un ayant agi de manière isolée, mais les enquêteurs s'attachaient à vérifier qu'il n'y a pas d'autres connections criminelles, a indiqué une source. Selon RTL, au moment de son arrestation, le tireur aurait affirmé appartenir à Al-Qaïda.  

Où en est l'enquête ?

Le parquet d'Aix-en-Provence a saisi la brigade criminelle de la police judiciaire pour faire la lumière sur ce triple homicide. Jeudi en milieu d'après-midi, des enquêteurs passaient le rond-point au détecteur de métaux. Une des rues donnant sur le carrefour avait été bouclée, et la police travaillait aussi du côté du garage Opel devant lequel un corps était étendu. Le président de la République a demandé à Manuel Valls de se rendre sur place. Il est attendu vers 20 heures.  

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Marseille détestée: "Plus belle la vie" n'aura pas suffit à masquer la réalité

Marseille, la ville que les Français aiment (toujours) détester

PUBLIÉ LE MERCREDI 24 AVRIL 2013 À 19H49

Au classement des grandes villes préférées des Français, la cité phocéenne est 10e et bonne dernière...

Marseille collectionne les prix "citron". Après avoir été désignée comme la ville la plus polluée de France par l'Organisation mondiale de la Santé, reçu du fabricant de GPS TomTom la palme de la plus embouteillée, puis décroché celle de la plus impraticable pour les cyclistes (un Clou rouillé enfoncé par la fédération des usagers de la bicyclette), la cité phocéenne vient d'obtenir la dernière place au classement des dix grandes villes préférées des Français ; sondage réalisé entre le 25 février et le 5 mars par l'institut BVA, en partenariat avec la presse quotidienne régionale. (agrandir infographie).

Il faut dire qu'avec toutes ces casseroles, le contraire eut été étonnant... Mais quel crédit peut-on accorder à ce genre d'enquête, surtout quand la question posée se résume à "Quelles sont, dans l'ordre, les trois villes que vous préférez ?"

L'effet climat n'influence pas le classement : Nice et Marseille sont 8e et 10e

Directeur de clientèle chez BVA Opinion qui a piloté l'enquête, Éric Bonnet reconnaît les limites de l'exercice :"Nous avons choisi de ne pas intégrer à notre questionnaire des critères sélectifs comme les transports, la sécurité ou l'offre de loisirs afin que les dix villes concernées soient logées à la même enseigne. C'est donc uniquement leur image qui transparaît au travers de ce sondage ; image le plus souvent véhiculée par les médias car, à part Paris, la plupart des personnes interrogées ne sont jamais allées dans les communes qu'elles disent apprécier".

Ce qui explique que la capitale pointe en tête de ce classement. La ville la plus visitée de France est en effet l'une des rares à représenter quelque chose de concret pour une majorité de sondés qui s'y sont rendus au moins une fois dans leur vie.

La Région Centre est la plus sévère vis à vis de Marseille (7% d'opinions positives)

Toujours selon BVA, "Marseille subit la surmédiatisation de ses problèmes de grève, de corruption ou de délinquance, à la différence d'une ville comme Bordeaux dont la plupart des reportages réalisés par les médias nationaux donnent une image positive et rassurante".

L'enquête permet également de constater l'absence "d'effet climat" puisque Nice et Marseille figurent respectivement en 8e et 10e positions de ce classement. La dimension des villes (en nombre d'habitants) n'entre pas non plus en ligne de compte puisque Bordeaux (2e) est l'une des deux plus petites avec Lille.

Concernant la répartition géographique des "votes", on constate que la région la plus sévère vis-à-vis de Marseille est celle du Centre (7 % d'opinions positives) tandis que le Languedoc-Roussillon manifeste l'opinion la plus favorable (21 %). En Paca, les sondés lui préfèrent de très peu Nice (48 %) et la placent en deuxième position, à égalité avec Paris (47 %).

"L'effet Capitale européenne apparaît inexistant"

"L'effet Capitale européenne de la culture apparaît pour l'heure inexistant,remarque Éric Bonnet, mais il est probable que si ce même sondage était réalisé en 2014, il situerait Marseille à une bien meilleure place."

Cette enquête a bien entendu fait réagir la municipalité. "Ce sondage va totalement à l'encontre de la réalité que nous observons sur le terrain, remarque Roland Blum, premier adjoint (UMP) au maire. Marseille accueille chaque année plus de 5 000 nouveaux arrivants, (qui viennent d'où et avec quels "bagages" ? ndlr) toujours plus de touristes et de croisiéristes - qui dépasseront respectivement 5 millions et un million en 2013 -, sans compter l'ouverture de nouveaux hôtels et l'installation d'entreprises." Le premier adjoint estime que "ce sont les effets de la campagne de presse très négative dont la ville a été victime à l'automne dernier".

Première du genre, cette enquête pourrait en effet permettre d'établir un état "zéro" de la notoriété des grandes villes françaises et donner lieu à un suivi périodique.

D'autant que le nombre de personnes interrogées (6 400, soit dix fois plus que pour une enquête d'opinion classique), fournit une base de travail a priori fiable. Et à ce petit jeu, la cité phocéenne ne peut que progresser...

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Après la posture électoraliste, l'UMP dans les actes

Estrosi "ravi de célébrer le 1er mariage homo"

 
NICE / PUBLIÉ LE MERCREDI 24 AVRIL 2013laprovence
 

 

Dans un entretien à Nice-Matin, Christian Estrosi, député-maire de Nice, se déclare prêt à marier des couples homos, même s'il a voté contre la loi sur le mariage pour tous adoptée hier.

"Je célébrerai tous les mariages conformes à la loi, souligne Christian Estrosi.Beaucoup de Niçois, parmi lesquels certains de mes amis et de mes collaborateurs, m'ont déjà écrit pour que je les unisse le jour où la loi le permettra. Je serais donc ravi de célébrer le premier mariage homo." Pourquoi, dans ces conditions, avoir voté contre le texte ? "Je ne me suis opposé qu'à l'adoption", répond le maire de Nice.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Hollande, l'autre pays du chômage...

Chômage : les chiffres dans la région

 
PUBLIÉ LE JEUDI 25 AVRIL 2013 laprovence
 

 

À l’image des statistiques nationales, les chiffres du chômage à fin mars 2013 en Provence-Alpes-Côte d’Azur sont à la hausse. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A (sans emploi), B (exerçant une activité réduite d’au plus 78 heures au cours du mois) et C (exerçant une activité mensuelle réduite de plus de 78 heures) s’établit à 402 196 (dont 289 223 pour la seule catégorie A, en hausse de 9,8 % sur un an). Ce nombre est en hausse de +0,4 % (+ 1 549) par rapport au mois de février et augmente de 8,8 % sur un an.

Tous les départements ne sont pas logés à la même enseigne. On note ainsi un fléchissement de 0,2 % dans les Hautes-Alpes et de 0,1 % dans les Alpes-de-Haute-Provence. Et des augmentations de 0,2 % dans les Bouches-du-Rhône et le Var et de 0,4 % dans le Vaucluse. La plus forte augmentation régionale concerne le département des Alpes-Maritimes (1,2 %).

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mercredi, 24 avril 2013

La vague prend de l'ampleur...

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Tarascon monte au Front !

Florian Philippot (FN) : "Notre objectif : faire des Tarascon partout en France"

 
TARASCON / PUBLIÉ LE DIMANCHE 21 AVRIL 2013 À 14H10
 

Le vice-président du Front national prévoit la victoire de Valérie Laupies

Valérie Laupies, candidate à l'élection municipale de Tarascon entourée de Florian Philippot (à gauche) et Stéphane Ravier.

 

Au Front National, Tarason fait aujourd'hui figure de symbole. Jusqu'à son vice-président, en charge de la stratégie et de la communication, Florian Philippot qui prévoit la victoire de Valérie Laupies à la prochaine élection municipale. "Avec Marseille et Stéphane Ravier, c'est l'un de nos deux espoirs dans la région", martèle ce cadre du Rassemblement bleu Marine.

Des raisons d'espérer pour le FN basées sur les précédents scores de cette directrice d'école, notamment aux dernières législatives où elle a totalisé dans sa commune 57 % des suffrages à face Michel Vauzelle tout de même réélu à l'Assemblée nationale.

"Il faut redresser Tarascon, rétablir l'autorité républicaine. Je suis sensible à la grande souffrance des Tarasconnais qui nedoivent plus s'adapter aux moeurs des derniers arrivants", lâche Valérie Laupies devant un parterre de militants rassemblés au domaine des Mylords.

Une candidate bien implantée avec un parti en forme si l'on en croit Florian Filippot. "Il y a une véritable dynamique. En mars, nous avions 65 000 adhérents, et tous les jours on enregistre de nouveaux venus. Les résultats des dernières élections législatives partielles montent que les Français en ont assez de cette soupe UMP-PS qui se déverse sur la France depuis de décennies sans aucun résultat ."

Florian Philippot venu hier rappeler que la France est en crise, "crise économique et sociale, crise de l'autorité de l'Etat et crise éthique et morale... Nos solutions reposent sur deux principes clairs : le peuple d'abord, le peuple qu'il faut remettre à tous les niveaux de décisions avec plus de référendum, et la nation. Nous sommes du camp de ceux qui croient que la France a unavenir, et nous sommes les seuls à porter ce message national."

Un discours de politique générale pour un soutien local qui a sa pertinence au Front national. "Notre objectif c'est d'arriver au pouvoir. Notre objectif c'est de faire des Tarascon partout en France. 2014 nous réserve des surprises".

Pour le vice-président du FN, Tarascon a aujourd'hui valeur de symbole, c'est indéniable.

Pas de consigne

Florian Philippot a rappelé hier matin à Tarascon que son parti n'a pas donné de consigne pour la manifestation contre le mariage pour tous. "C'est une démarche citoyenne, chacun agit selon sa conscience". Et de soupçonner en aparté l'UMP de récupérer grossièrement ce mouvement de contestation.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

lundi, 22 avril 2013

Et si on se servait de son hachoir pour lui hacher son...

Le violeur au hachoir arrêté

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE DIMANCHE 21 AVRIL 2013 laprovence
 
 

 

Un violeur qui a sévi à plusieurs reprises en moins d'une semaine à la cité des Rosiers, à Sainte-Marthe (14e), a été mis en examen et écroué jeudi soir. Il est âgé de 21 ans. Il se voit reprocher deux viols, l'un commis le 22 février au préjudice d'une jeune femme de 26 ans à l'aide d'un couteau, l'autre cinq jours plus tard sur une mineure de 16 ans sous la menace d'un hachoir. L'homme a été identifié grâce à son ADN retrouvé dans un préservatif abandonné sur place.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |