Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 mai 2013

Andrieux, Guérini, cocotier et autre UMP...

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mardi, 21 mai 2013

On savait qu'il était un adversaire, maintenant on sait qu'il est vulgaire...

Montage

La chute de Marine Le Pen a fait les gros titres de l'actualité ces derniers jours. La présidente du Front national s'est fait une fracture de la colonne vertébrale en tombant dans sa piscine vide alors qu'elle jardinait. "Un accident assez grave qui l'empêche de se déplacer", a expliqué son père, Jean-Marie Le Pen, en marge d'un meeting.

Loin de s'apitoyer sur le sort de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon préfère en plaisanter. "Je lui souhaite un prompt "restablishment" pour l'aplatir à la loyale...", a-t-il d'abord twitté dimanche. Avant d'insister: "...En attendant je me casse le cul pour les ouvriers pendant qu'elle se casse le cul dans sa piscine."

"Navrant"

Des propos jugés douteux pas de nombreux twittos... jusque dans les rangs du Front de gauche. Au point que plusieurs militants se sont demandés si le compte de Jean-Luc Mélenchon n'avait pas été piraté. Mais l'entourage de l'ex-sénateur confirme au site du Lab d'Europe 1 que ces tweets étaient "vrais et assumés".

La mauvaise blague de Jean-Luc Mélenchon a même fait réagir le chanteur Benjamin Biolay. Sur Twitter, il interpelle l'homme politique: "C'est vous qui rédigez cela ? Chapeau l'humain d'abord!". Et d'enfoncer le clou: "Si le Front de gauche bat le FN en vulgarité il l'aura au moins battu quelque part ... Aussi navrant que Morano Lefebvre etc."

Click here to find out more!

 

Publié dans Blog | Commentaires (3) |  Facebook | | |

La laïcité : encore une nouvelle forme de racisme ?!

 

L'islamophobie gagne du terrain et prend un tour inquiétant, selon les participants de la 11e rencontre annuelle des musulmans du Sud, organisée hier au Parc Chanot de Marseille par l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). "Les musulmans sont devenus des cibles", affirme même Raphaël Liogier, politologue et sociologue de l'Institut d'Études Politiques d'Aix-en-Provence et directeur de l'Observatoire du Religieux.

Selon lui, "nous sommes dans une situation comparable aux années 1930" avec des musulmans "pris en étau" entre progressistes et traditionalistes. "L'Europe est sur le déclin, explique le sociologue, elle n'est plus le centre du monde. On ne peut pas en vouloir à la Chine, l'Inde, le Brésil ou au capitalisme mondialisé, alors il faut personnaliser la cause. Et les musulmans sont là pour personnaliser la cause". Une "laïcité en état de siège" conduirait à des "mesures d'exception" comme l'interdiction faite aux mères portant un voile simple d'accompagner les sorties scolaires ou visant les nounous à domicile.

Porte-parole du collectif contre l'islamophobie, Marwan Muhammad a recensé en 2012 469 actes reposant sur la discrimination. Il distingue une "islamophobie de droite bâtie autour de l'identité, de l'assimilation pour laquelle le musulman est désigné comme une menace" d'une "islamophobie de gauche plus pernicieuse car construite autour de valeurs ayant une connotation positive comme la liberté des femmes, la liberté d'expression, la laïcité". L'islamophobie, selon le collectif, "instrumentalise les valeurs de gauche pour rendre le racisme acceptable. Ce n'est plus : "Sale Arabe, rentre chez toi !" C'est désormais : "Il convient de réaffirmer la laïcité avec force !"

"Bons citoyens

La loi de mars 2004 sur le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics entre, selon Raphaël Liogier, pour la première fois en "contradiction avec les droits de l'homme" mais, explique-t-il, son respect montre que "les musulmans sont de bons citoyens car ils obéissent à une loi qui leur était défavorable".

Cette rencontre annuelle s'est questionnée sur "un manque de communication des musulmans" qui représentent 10 % de la société française. S'interrogeant sur leur part de responsabilité dans l'islamophobie, Rachid Lamaarti, administrateur de l'UOIF, a appelé les musulmans à "vivre à l'intérieur de notre société. C'est bien d'écouter Al Djazira mais c'est ici que ça se passe. Nous avons la place que nous méritons."

La Provence le 20 mai 2013

Il a souhaité le développement de médias musulmans et invité à "quitter des espaces sécurisés dont on a du mal à sortir par peur d'une perte identitaire pour vivre, de manière plurielle, avec la société à laquelle nous appartenons". L'opposition au mariage pour tous aura fourni l'occasion d'un tel décloisonnement.

 

Luc Leroux

 

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

dimanche, 19 mai 2013

Bientôt la fête des mères, les crapules font leurs courses. Vivement la fête des maires !

Les braqueurs de bijouterie frappent à l'ouverture

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE DIMANCHE 19 MAI 2013 laprovence                                                                                                            Un commando armé a attaqué hier matin la bijouterie Piery, située dans le centre commercial du Merlan, dans le 14e arrondissement de Marseille. Il était à peine plus de 9 h. Les malfaiteurs ont agi à visage masqué et munis d'une arme longue, les témoins ne pouvant préciser pour l'heure sa nature exacte. Tandis que l'un des malfaiteurs menaçait un des employés et le seul client présent au moment des faits, ses deux complices brisaient les vitrines et s'emparaient des bijoux, avant de prendre la fuite par le parking souterrain.

 

Le montant du butin était hier soir en cours d'estimation. La brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Marseille a été chargée de l'enquête. Des constatations ont été effectuées sur les lieux dans la journée par les spécialistes de la police technique et scientifique.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Eté comme hiver, à Marseille, c'est barbecue !

Assassinat de Septèmes : la victime identifiée grâce à son ADN

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE DIMANCHE 19 MAI 2013 laprovence
 

Il s'agit d'un homme de 24 ans qui répond au nom de Sabri Douaflia.

 

Policiers et magistrats ont une formule choc pour désigner les aléas, bons ou mauvais, de la science qui va leur permettre d'identifier à bref délai une victime décédée, surtout si les circonstances du crime ont été particulièrement sordides. Ils aiment à dire que l'ADN va "matcher" ou non.

Depuis hier, ils peuvent mettre un nom sur le corps retrouvé carbonisé dans une Renault Clio jeudi matin à Septèmes et pour lequel aucune disparition inquiétante n'avait pourtant été signalée auprès des services de police.

La victime a été identifiée hier grâce aux scrupuleux prélèvements ADN effectués au cours de la nuit du drame. Il s'agit d'un homme de 24 ans qui répond au nom de Sabri Douaflia. Il était connu des services de police pour vols de véhicules, violences et escroqueries à la carte bancaire.

Il aurait notamment sévi en région parisienne et autour de l'étang de Berre. Il n'était toutefois, en l'état des investigations opérées, pas connu pour trafic de stupéfiants.

Originaire de Marignane, il fréquentait depuis peu la cité Font-Vert, dans le quatorzième arrondissement de Marseille, pourtant connue pour être un haut lieu du trafic de résine de cannabis.

De bonne source, on indique qu'il était aussi père de famille. Son corps avait été retrouvé sur le siège passager avant chemin de Fabrégoules, dans une zone forestière isolée de Septèmes.

L'autopsie a permis d'établir qu'il était mort de deux balles, l'une tirée dans la nuque, l'autre dans le dos, avant que ses assassins n'incendient le véhicule.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Pagnol, trop populaire, trop marseillais, trop français pour être honoré par les cultureux de 2013

" Si vous voulez aller sur la mer en étant certain de ne pas chavirer, alors n'achetez pas un bateau, acheter une île !"

marcel_pagnol.gif


Tout Marseille dans cette scène, dans ces acteurs géniaux, et dans Pagnol, cet historien, écrivain et cinéaste génial.

 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

samedi, 18 mai 2013

Les barbares à Paris, les bourrins dans le sud !

Affrontements entre supporters : 17 blessés

 
BOLLÈNE / PUBLIÉ LE SAMEDI 18 MAI 2013 laprovence
 

 

Les affrontements entre supporters marseillais et lyonnais cet après-midi sur une aire d'autoroute à Bollène ont fait 17 blessés, en grande majorité supporters de l'OL. On en sait un peu plus sur le déroulement de ces graves incidents. Les supporters de l'OM se trouvaient déjà sur l'aire quand un car transportant des Lyonnais (de retour de Nice après l'annulation du match en raison de la pluie) s'est également arrêté. Une bagarre aurait immédiatement éclaté. La gendarmerie a été alertée. Quand les forces de l'ordre sont arrivées sur place, les Marseillais ont regagné un car et un minibus. C'est en partant que l'un des deux véhicules aurait roulé sur un supporter lyonnais et manqué d'en écraser un autre. Les supporters se trouvent toujours sur l'aire d'autoroute, retenus par la gendarmerie.  

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Prompt rétablissement à notre Présidente

Le Point.fr - Publié le 18/05/13

La présidente du Front national a été victime d'une fracture du sacrum, selon son parti. Jean-Marie Le Pen a parlé d'un accident "assez grave".

Marine Le Pen, en avril 2013.Marine Le Pen, en avril 2013. © Villalonga / Sipa


C'est Jean-Marie Le Pen qui a annoncé la nouvelle lors d'un meeting à Limoges, auquel il participait en remplacement de la présidente du FN. "Marine n'a pas pu venir, car elle a été victime d'un accident assez grave qui l'empêche de se déplacer. Elle est tombée dans sa piscine vide et s'est fait une fracture de la colonne vertébrale", a expliqué M. Le Pen en préambule de son intervention dans une salle municipale.

Cet accident, intervenu il y a une semaine, contraint Mme Le Pen à limiter ses déplacements, mais ne l'empêche pas de participer à des réunions et de faire des interventions médiatiques. 

Dans un communiqué, le FN confirme que Marine Le Pen souffre d'une fracture, au sacrum, qui "entraînera un léger allègement de son emploi du temps, mais ne l'empêchera pas de continuer ses activités". Il "rassure les militants et les adhérents sur l'état de santé de la présidente et les remercie des nombreux témoignages de sympathie qui lui sont adressés".

"Stupide"

Au cours de son intervention, le président d'honneur du Front national a qualifié samedi à Limoges d'"absolument stupide" la suppression par l'Assemblée nationale du mot "race" de la législation, estimant que, "ne pouvant éradiquer le mal, ils ont éradiqué le mot".

"Franchement, je ne vois pas ce que le mot race dans la Constitution entraîne comme conséquence. Il n'y aura pas plus, pas moins de racisme, quand le mot sera supprimé de la Constitution", a déclaré M. Le Pen, devant une centaine de militants de la Haute-Vienne.

"Ne pouvant éradiquer le mal, ils ont éradiqué le mot", a-t-il ironisé, avant de qualifier cet engagement de François Hollande, pendant la campagne, à le supprimer d'''absolument stupide". 

Une manifestation d'environ 250 opposants au FN a précédé l'arrivée de M. Le Pen à la salle municipale autour de laquelle une compagnie de CRS avait été déployée.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |