Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 mai 2011

L'UMP applique un racket TOTAL des automobilistes !

photo.jpg

Station service dans le 11ème arrondissement de Marseille.

Prix affichés au 10 mai 2011

 

Nouveau record des prix de l’essence, et le pouvoir sarkozyste ne fait toujours rien ! Le FN demande l’adoption d’un plan d’action en urgence !

Posté le 10 mai 2011  |   

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le prix de l’essence n’en finit plus de grimper : on apprend aujourd’hui qu’un nouveau record vient d’être battu (1,55 euro le litre de super 95 en moyenne).

Les automobilistes n’en peuvent plus de payer toujours plus, et il est navrant de constater l’inaction totale du pouvoir sarkozyste face à cette envolée des prix à la pompe. Toujours prompt à communiquer, le gouvernement préfère le blabla à l’action, et semble dans les faits se désintéresser totalement du pouvoir d’achat des Français.

Pourtant, dans d’autres pays, les gouvernements agissent. C’est le cas par exemple au Royaume-Uni, où les taxes sur l’essence ont été baissées et l’extraction du pétrole de la mer du nord surtaxée. Même constat en Autriche, où le pouvoir encadre les prix de l’essence. Un tel projet est discuté en Allemagne. En Belgique, le débat porte sur la rétrocession aux automobilistes d’une partie de la TVA sur l’essence, déjà mise en œuvre lors des précédentes crises pétrolières.

En France, rien ! Christine Lagarde se contente de demander des rapports administratifs. Et Nicolas Sarkozy continue, comme depuis des années, ses discours électoralistes sans lendemain.

Marine Le Pen, présidente du Front National, condamne la passivité totale du pouvoir sarkozyste face à la flambée des prix de l’essence et la chute du pouvoir d’achat des Français. Elle rappelle le plan d’action du Front National :
- Baisse immédiate de la TIPP, la taxe sur l’essence, de 20%
- Compensation pour les finances publiques par une surtaxe des super-profits des grandes compagnies pétrolières et gazières (Total seul a réalisé 10,5 milliards d’euros de bénéfices en 2010)
- Reprise en main du secteur de l’énergie par l’Etat, qui doit contrôler la politique tarifaire, et participer activement à la lutte contre la spéculation sur les prix de l’énergie

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Au fin fond de la brousse ? Non, en France, dans un hôpital...

Elle perd son bébé et accuse l'hôpital de l'avoir laissée accoucher seule

Publié le 12.05.2011, leparisien.fr

(ARCHIVES); Une jeune femme de 22 ans, qui a perdu son bébé après moins de six mois de grossesse, accuse l'hôpital de Montauban de l'avoir laissée accoucher seule et a porté plainte contre l'établissement.

(ARCHIVES); Une jeune femme de 22 ans, qui a perdu son bébé après moins de six mois de grossesse, accuse l'hôpital de Montauban de l'avoir laissée accoucher seule et a porté plainte contre l'établissement. |

Une enquête de police est en cours après la plainte d'une jeune femme contre l'hôpital de Montauban (Tarn-et-Garonne). Agée de 22 ans, Sophie accuse l'établissement de l'avoir laissée accoucher seule. Son bébé, très prématuré, n'a pas survécu. Un médecin lui aurait présenté des excuses en disant que le personnel avait été débordé par un nombre élevé d'accouchements au même moment.
 


Cette affaire intervient alors que l'établissement a déjà été secoué, fin février, par la mort de deux nourrissons en deux jours. Contactée par le quotidien régional «la Dépêche du Midi», la direction explique que « le bébé était à 23 semaines et donc pas viable», tout en comprenant que « la maman cherche à savoir ». Une enquête interne a été lancée. Et ce jeudi, dans un communiqué, l'hôpital affirme que « les effectifs présents étaient conformes à la réglementation en vigueur ». Le texte ne dit pas clairement si ces effectifs étaient présents auprès de la jeune femme au moment de son accouchement ou si l'hôpital parle plus généralement des effectifs présents dans l'établissement.

Dans «la Dépêche du Midi» daté jeudi, Sophie, qui était enceinte de six mois, raconte avoir été transportée aux urgences lundi après-midi, avant d'être transférée dans une salle de travail. « Là, une sage-femme m'a auscultée et m'a dit que le travail commençait tout en me confirmant qu'elle entendait bien les battements du cœur du bébé ». Avant de relater la suite des événements : « Après avoir m'avoir dit qu'il y aurait peu de chance que le bébé survive, je me suis retrouvée toute seule, la sage-femme ayant disparu tout comme les deux aides-soignantes. » La jeune femme aurait donc accouché seule et sans assistance, alors qu'elle affirme avoir « crié, appelé au secours ». Elle serait restée seule plus de vingt minutes, dont dix avec son bébé laissé sans soins.

Sophie et son compagnon ont décidé de porter plainte contre le centre hospitalier de Montauban pour blessures involontaires, alors que le parquet a demandé une autopsie. Le parquet de Montauban a indiqué avoir été saisi de la plainte du couple contre l'hôpital et avoir ordonné une autopsie.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

jeudi, 12 mai 2011

L'Europe de Sarkozy et de DSK, c'est ça ! Et l'UMPS se couche !

Les clandestins ne seront plus incarcérés

AFP
12/05/2011 | le figaro

La France ne va plus incarcérer les étrangers au seul motif du séjour irrégulier sur son territoire, même s'ils refusent d'être reconduits à la frontière, en application d'un arrêt de la cour de justice de l'Union européenne, selon une circulaire diffusée par la Chancellerie et consultée par l'AFP. La Cour de Luxembourg, saisie par un tribunal italien, a jugé le 28 avril illégale la détention d'un migrant en situation irrégulière s'il refuse de quitter le pays.

"Afin de se conformer à la décision du 28 avril", la circulaire demande aux parquets de ne placer en garde à vue et de ne poursuivre un étranger qu'en cas de "comportements de violence envers les personnes dépositaires de l'autorité publique ou de fraudes avérées (faux documents administratifs), détachables de l'infraction de séjour irrégulier ou de soustraction à une mesure d'éloignement." Le texte cite aussi "les comportements visant à faire échec à l'exécution forcée de la mesure d'éloignement par l'autorité administrative lorsque a été préalablement mis en oeuvre le placement en rétention".

"Il conviendra désormais, avant toute poursuite fondée sur l'article 624-1 du Ceseda (code d'entrée et de séjour des étrangers et du droit d'asile) de s'attacher à caractériser un défaut manifeste de coopération dans la phase d'identification se déroulant pendant la rétention administrative ou de résistance à l'exécution de la procédure forcée d'éloignement", recommande la circulaire. Selon le texte, l'arrêt européen a produit "des divergences d'interprétation entre diverses cours d'appel" en France où le séjour illégal et la soustraction à la reconduite sont passibles de prison.
En application de cet arrêt, des décisions favorables aux étrangers ont été rendues à Nîmes, Rennes et Toulouse et d'autres, défavorables, ont été prononcées à Paris et Marseille.
L'arrêt de la CJUE découle de la "directive retour" européenne de 2008 sur les modalités de reconduite à la frontière qui prévoit des mesures coercitives proportionnées et graduées. La rétention administrative est l'ultime recours, selon cette directive qui considère l'emprisonnement incompatible avec l'objectif d'éloigner un étranger.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Après l'Afghanistan, la Côte d'Ivoire et la Lybie,l'Adjudant-Sarko sautera t'il sur l'Ouganda ?!

Loi anti-gays en Ouganda: "odieux" (USA)

AFP
12/05/2011 | lefigaro

Les Etats-Unis ont pris position aujourd'hui contre "l'odieux" projet de loi durcissant la répression de l'homosexualité en Ouganda, et appelé le parlement ougandais à le rejeter.

"Ni des amendements, ni d'autres changements ne peuvent justifier le passage de cet odieux projet de loi" contraire aux droits de l'homme, a déclaré Mark Toner, le porte-parole de la diplomatie américaine. Le texte, qui prévoit la peine de mort dans certains cas, a suscité un tollé international et les débats ont été suspendus pendant plusieurs mois.

Washington suit le dossier de près, a tenu à faire savoir Mark Toner, et l'ambassade américaine à Kampala "est en contact étroit avec les militants ougandais des droits de l'homme et les membres de la communauté homosexuelle, lesbienne, bisexuelle et transsexuelle" dans ce pays.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Jégo ? Qui c'est ça Jégo ?!!

Yves Jégo, excédé par la lepénisation du parti majoritaire, quitte l'UMP

Le Point.fr - Publié le 12/05/2011 à

Le vice-président du Parti radical souhaite que son parti reprenne son indépendance.

Yves Jégo, excédé par la lepénisation du parti majoritaire, quitte l'UMP

Yves Jégo souhaite que Jean-Louis Borloo soit candidat à la présidentielle de 2012. © Stephane de Sakutin / AFP


Click here to find out more!

Yves Jégo, vice-président du Parti radical, a souhaité jeudi que le parti de Jean-Louis Borloo décide de quitter l'UMP lors de son congrès ce week-end et indiqué que lui-même le ferait pour rejoindre la confédération réunissant les centristes de la majorité. "Moi je souhaite que le Parti radical prenne la décision politique de quitter l'UMP ce week-end pour construire une nouvelle famille politique à droite avec le Nouveau Centre, avec la Gauche moderne", a déclaré sur Europe 1 Yves Jégo, évoquant la Confédération des centres.

"Je vais quitter l'UMP ce week-end avec le vote du congrès du Parti radical pour aller construire avec Jean-Louis Borloo cette force nouvelle, cette force d'innovation", qui représentera "la partie des Français qui ne veulent ni de l'extrême droite, ni d'une forme de lepénisation des esprits, ni de la gauche, ni d'une forme de démagogie socialiste", a-t-il ajouté. "Il faut offrir à notre majorité la chance de marcher sur deux pieds et non pas de boiter sur son pied droit", a expliqué le député de Seine-et-Marne, se disant "mal à l'aise" avec "la droitisation de l'UMP, qui surfe sur le populisme".

Il a de nouveau souhaité que le chef de file des radicaux Jean-Louis Borloo soit "candidat" à la présidentielle de 2012 "dans une logique de complémentarité, d'additionner les voix (de la majorité) et sûrement pas dans une logique de division".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

La baguette magique pour faire disparaitre l'UMPS s'appelle Marine LE PEN !

Fillon: "Pas de baguette magique pour augmenter le pouvoir d'achat"

- Publié le 12/05/2011 

Click here to find out more!
Fillon: "Pas de baguette magique pour augmenter le pouvoir d'achat"

Le Premier ministre François Fillon a déclaré jeudi sur TF1 que le gouvernement n'avait "pas de baguette magique pour augmenter le pouvoir d'achat" des Français en période de crise.

"Nous avons protégé, avec le président de la République, les Français pendant la crise qui a eu des effets en terme de salaire, de chômage, de croissance et qui s'est traduite dans la plupart des pays européens par une baisse forte du pouvoir d'achat".

"Les chiffres montrent que la politique que nous avons conduite (...) a permis grosso modo de maintenir le pouvoir d'achat des Français (...). Il faut bien que tout le monde comprenne que le gouvernement n'a pas de baguette magique pour augmenter le pouvoir d'achat, surtout quand on est en période de crise", a-t-il poursuivi.

Sur la situation des fonctionnaires, le Premier ministre a déclaré que "l'affirmation selon laquelle le pouvoir d'achat des fonctionnaires aurait baissé n'est pas exacte. Nous avons décidé de geler le point d'indice, qui chaque année permettait d'augmenter globalement le salaire des fonctionnaires".

"Nous avons choisi de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite et l'économie qui est faite est reversée pour 50% aux fonctionnaires à travers des améliorations de carrière", a-t-il encore dit.

"Cette situation, elle va se poursuivre. C'est une contrainte qui est obligatoire, compte tenu du fait qu'on a recruté depuis le début des années 90 un million de fonctionnaires supplémentaires, toutes catégories confondues. C'est une situation que les finances françaises ne peuvent pas supporter".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Coucher Wauquiez !!! A la niche, vite !

Les "regrets" de Wauquiez sur le RSA

Le Point.fr - Publié le 12/05/2011 

Le ministre des Affaires européennes dit regretter "l'interprétation de ses propos" sur le RSA. Il n'évoquera plus le sujet jusqu'au 8 juin prochain.

Les "regrets" de Wauquiez sur le RSA

Le ministre des Affaires européennes Laurent Wauquiez a regretté jeudi, dans un communiqué à l'Agence France-Presse, "l'interprétation de ses propos" sur le RSA. © Johannes Eisele / AFP


Click here to find out more!

Le ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, a regretté jeudi, dans un communiqué à l'AFP, "l'interprétation de ses propos" sur le RSA et affirme qu'il se taira sur le sujet jusqu'à une prochaine convention de l'UMP consacrée à ce thème, le 8 juin. Le chef de file de la "Droite sociale" au sein de l'UMP a précisé avoir fait part de ces regrets à François Fillon jeudi matin.

"Les récentes propositions, faites par la Droite sociale, sur les questions de justice sociale ont suscité de nombreuses réactions au sein de la majorité. Comme je l'ai dit ce matin au Premier ministre, nous regrettons que ces propos aient été interprétés comme une remise en cause du RSA", a fait valoir le ministre. Mercredi, le président Nicolas Sarkozy avait recadré Laurent Wauquiez lors du Conseil des ministres en vantant le "bilan exceptionnel" du revenu de solidarité active.

"Le RSA, réforme importante du quinquennat, a amélioré la situation, mais dans la sortie de crise, il peut encore être amélioré pour renforcer la revalorisation du travail", s'est défendu le ministre. Il a souhaité que le débat "important", soulevé par ses propositions de renforcer les contreparties demandées aux bénéficiaires de cette mesure, puisse être "mené en toute sérénité". "Par respect de la cohésion gouvernementale, je ne m'exprimerai plus sur le sujet jusqu'à la convention UMP du 8 juin sur la justice sociale, où, dans le cadre de mes fonctions à l'UMP, je prendrai activement part au débat pour expliquer nos convictions", a conclu M. Wauquiez.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Elle est belle, elle est fraîche, elle est pas chère ma Kalach' !

Exécution à la "Kalach" à Marseille : "On est dans la barbarie"

Publié le jeudi 12 mai 2011 laprovence.com

"Le tir en rafale, c'est le triomphe de la brouillonnerie"

http://www.lefigaro.fr/medias/2007/09/01/20070901.FIG000001133_26813_1.jpg

Les premiers responsables ? C'est eux !! Ndlr

"Ils ne se tuent plus au 11-43 mais à la kalach. Ce sont vraiment des fous furieux." Le commentaire d'un policier aujourd'hui retraité, qui a connu les sanglants règlements de comptes des années 80, pourrait, désormais, être utilisé à chaque nouvelle exécution. Et ce changement de "mode opératoire" inquiète autant les autorités qu'il terrifie les Marseillais. "Un jour, un enfant va finir par se prendre une balle perdue. Ils font ça n'importe où, n'importe comment et à n'importe quelle heure !", s'angoisse une mère de famille après le nouveau règlement de compte qui a vu, hier, la mort de deux personnes tuées à la kalachnikov.

"C'est le nouveau crime : on est dans la barbarie, analyse froidement le préfet de police, Gilles Leclair, présent hier sur la scène de crime. Avant, 'les beaux mecs', issus du banditisme traditionnel, n'étaient pas aussi sauvages. Maintenant, on ne se soucie pas du tout de l'environnement." Et tant pis pour les éventuelles victimes collatérales. Désormais, c'est un fait, on ne fait plus dans le détail. Et rarement dans la précision. Mais dans "l'efficacité". "Le tir en rafale, c'est le triomphe de la brouillonnerie", note Pierre Caviglioli, avocat spécialisé dans les armes.

Pour être certain ne pas rater sa cible, et pour éviter de l'approcher de trop près afin de viser la tête, on arrose. "Un 11-43 tire sept coups, une kalach, 30 ! précise l'avocat. Comme ils ne savent pas tirer, ils rafalent. En plus, il ne faut pas oublier que certains voyous portent des gilets pare-balles. Pour les tuer, il faut donc soit s'approcher, soit viser la tête ... " Si, plus qu'un phénomène de mode, la kalachnikov répond à "une logique d'utilité", son omniprésence s'explique aussi parce qu'elle s'acquiert avec une facilité déconcertante.

"Elle est universelle. On en trouve partout. C'est l'arme de guerre la plus répandue. Elle est présente dans tous les pays où il y a des conflits, explique Me Caviglioli. En France, son arrivée en masse répond à une logique commerciale. Ceux qui avaient de la drogue, le Maroc et l'Espagne, ont rencontré ceux qui avaient des armes, les pays de l'Est. La France, qui a une position centrale, a profité de ces échanges, facilités par la porosité des frontières".

Et du coup, les marchés étant inondés, les prix ont chuté. Un fusil d'assaut qui coûtait dans les 3 000 euros il y a encore quelques années, se brade aujourd'hui dans les 1 000 euros, voire encore moins. "Une paille" pour les trafiquants de stups dont les profits se comptent en millions d'euros. Depuis novembre, à Marseille, 120 armes ont été saisies dans le cadre de diverses opérations de police. Dans le lot, très peu de fusils d'assaut.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |