Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 décembre 2011

La tournée des équipes de Marine Le Pen était à Marseille ce week-end

A moins de 150 jours de l'élection présidentielle, le Front national a décrété la mobilisation générale de ses militants marseillais, afin de soutenir la candidature de Marine Le Pen. Une réunion publique a donc été organisée, hier après-midi au Royal Garden, une salle du boulevard Ganay à Marseille.

Responsable de la fédération des Bouches-du-Rhône, Laurent Comas a reçu le renfort de Ludovic de Danne, spécialiste des affaires européennes au sein du mouvement, et d'Eric Dillies, un élu du Nord qui travaille sur le programme économique de Marine Le Pen.

Non contents d'évoquer les axes de campagne du FN, les trois hommes ont tapé (un peu) à gauche et (beaucoup) à droite : "Nicolas Sarkozy ne fait plus illusion, sinon dans des opérations de communication, son échec est une évidence", a ainsi lancé Ludovic de Danne.

"La bataille est gagnable, il est encore temps de changer la direction du bateau France"
, a ajouté Eric Dillies. Laurent Comas a annoncé la venue de Marine Le Pen à Marseille en mars 2012, pour "un des grands meetings de sa campagne".

NDLR : Plus de 200 personnes étaient présentes, la réunion a été un franc succès

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

dimanche, 04 décembre 2011

Marine Le Pen : "Il faut faire baisser l'immigration de 95%"

Marine Le Pen réagit à un reportage de Farida Setiti qui revient sur la montée des islamistes dans les pays arabes. La présidente du Front national explique avoir des "inquiétudes" en cas d’alliance des salafistes avec les islamistes modérés. "C’est aux peuples de décider de leurs destinées" ajoute-t-elle. (BFMTV, 4/12/11)


Merci à F Desouche !

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Stéphane Ravier sur Radio France Provence lundi 5 décembre à 7h50

Demain matin, allumez vos radios à 7 h 50 : Stéphane Ravier sera l'invité de Radio France Provence !

 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Parrainages : Marine Le Pen va saisir la justice

marine-le-pen-une-jpg_64737-300x192.jpg

Marine Le Pen va saisir la justice pour obtenir l'anonymat des parrainages

La présidente du Front national veut poser la question de la constitutionnalité de cette mesure devant la justice.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a annoncé, dimanche, son intention de saisir la justice après le rejet de François Fillon de l'idée de garantir l'anonymat des élus qui parrainent un candidat à l'élection présidentielle. La présidente du Front national avait écrit le 22 novembre au Premier ministre pour lui demander l'anonymat des élus, et plus particulièrement l'abrogation de l'article 7 du décret du 8 mars 2001, portant application de la loi de 1962 sur l'élection du président de la République au suffrage universel, qu'elle considère "inconstitutionnel".

Dans sa réponse à Marine Le Pen le 28 novembre, François Fillon avait rappelé que cette disposition est "organique" et ne peut donc être modifiée ou abrogée que par un vote du Parlement. "Je vais mener une bataille juridique et constitutionnelle, il me semble que cette règle est parfaitement anticonstitutionnelle aujourd'hui. François Fillon a rendu une décision politique", a affirmé l'eurodéputée lors de l'émission BFMTV2012/Le Point/RMC.

"Pression"

"Je vais saisir la justice et poser la question de la constitutionnalité de cette mesure, au moment où, encore une fois, elle apparaît non plus comme un acte administratif, mais comme une sorte de soutien politique, comme si les grands électeurs votaient, mais sans le secret", a argué l'avocate. Elle a répété qu'"il y a des pressions s'exerçant sur des maires de petite commune, alors que les maires de petite commune réclament à cor et à cri l'anonymat des parrainages".

"Eh bien, il a dit non pour conserver entre ses mains, celles de l'UMP et celles du PS, la possibilité de choisir qui sera candidat et qui ne le sera pas. À ceux qu'on ne veut pas voir dans la course à la présidentielle, on fait des pressions", a-t-elle encore accusé.

Le Point

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Récupération d'armes ou récupération de voix ?

1610994_3_cdfb_claude-gueant-s-est-rendu-le-28-novembre-au.jpg

Le ministre de l'intérieur, Claude Guéant, annonce des "opérations de récupération" d'armes de guerre à Marseille, dans un entretien au Journal du Dimanche publié le 4 décembre."Nous irons chercher les armes dans certaines cités. Nous y mettrons les moyens nécessaires", assure-t-il.

Trois fusillades à l'arme de guerre ont secoué Marseille et sa région en moins d'une semaine, faisant trois morts et deux blessés graves dans des affaires distinctes : course-poursuite entre cambrioleurs et policiers, hold-up, et enfin un règlement de comptes. Un policier de la brigade anticriminalité d'Aix-en-Provence est toujours entre la vie et la mort après avoir reçu une balle de kalachnikov dans la tête et deux à l'épaule.

PLUS DE 3 300 ARMES RÉCUPÉRÉES EN 2011

"Depuis le début de 2011, nous avons déjà récupéré 3 355 armes, contre 2 710 l'année dernière. Nous allons poursuivre et intensifier ce travail", explique le ministre.

Critiqué par la gauche pour le bilan du gouvernement contre la délinquance, le ministre de l'intérieur affirme que les homicides sont passés de 1 047 en 2001 à 675 en 2010, soit une baisse d'un tiers. Depuis le début de l'année, "il y a eu 630 homicides", a précisé Claude Guéant en reconnaissant que "c'est encore trop".

Le Monde le 4 décembre 2011

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Quand DSK sortait au Bois...

get.aspx.jpg

Le Bois de Boulogne, haut lieu de la prostitution à Paris

Claude Guéant évoque un contrôle de DSK au bois de Boulogne

Claude Guéant, qui rejette la "théorie du complot" dans l'affaire du Sofitel de New York, évoque aujourd'hui un contrôle policier en 2006 de Dominique Strauss-Kahn au bois de Boulogne, l'un des lieux de la prostitution parisienne. Interrogé par le Journal du dimanche sur ce qui n'était jusque-là qu'une rumeur, le ministre de l'Intérieur répond : "Oui, j'ai entendu parler de cette histoire au cours de laquelle monsieur Strauss-Kahn avait été contrôlé au bois de Boulogne par les fonctionnaires en charge de la surveillance de cet endroit lors d'un contrôle de routine". Claude Guéant souligne toutefois qu'il n'y a eu "aucune procédure à ce sujet". "Il n'était pas tombé dans un guet-apens de la police ! Il n'était pas suivi. Ce n'est quand même pas la faute de la police s'il était là-bas ce soir-là !", dit-il.

Le ministre écarte une nouvelle fois la thèse du complot relancée par un journaliste américain, puis dans un livre publié par son biographe, Michel Taubmann. "Quand je lis que, sous prétexte que M. Strauss-Kahn a égaré son téléphone, on brode toute une théorie du complot, je suis interloqué," dit-il. "Je trouve grave qu'on essaie de détourner le regard sur ce qui me paraît l'essentiel dans cette histoire : y a-t-il eu des fautes pénales et civiles commises ?" La justice américaine a d'ores et déjà abandonné toute poursuite pénale mais elle doit encore se prononcer dans le volet civil, souligne Claude Guéant. Il affirme qu'imaginer que l'exécutif français ait pu appeler la justice américaine après l'arrestation de l'ancien directeur général du FMI "relève du fantasme pur et simple".

Dominique Strauss-Kahn avait pris jeudi dernier ses distances avec les thèses sur les affaires le concernant figurant dans le livre publié par son biographe. Dans "Affaires DSK, la contre-enquête", Michel Taubmann relance la thèse d'une machination politique dont aurait été victime l'ancien favori de l'élection présidentielle de 2012 en France. Il évoque notamment une "intervention française" qui aurait empêché initialement sa mise en liberté sous caution.

 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

samedi, 03 décembre 2011

Le Front National était, est, et restera aux côtés des policiers !

CHA_0047.jpg

Stéphane Ravier et Marie-Claude Aucouturier (conseillère régionale FN)

Etaient également présents les conseillers régionaux Elisabeth Philippe et Laurent Comas.

CHA_0050.jpg

Photos: André CHAN

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

"Ils tirent pour tuer"

Fusillade de Vitrolles : des centaines de policiers rassemblés aujourd'hui devant la Préfecture de Police
 
 

 






 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |