Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 novembre 2013

La racaille des cités marseillaises répond au blabla de Valls et d'Ayrault

Une policière rouée de coups

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE LUNDI 11/11/2013 laprovence

Dans la nuit de dimanche à lundi, une fonctionnaire de police de la bac a été frappée par deux individus, dans le quartier de La Viste, à Marseille. L'équipage auquel elle appartient s'était mis à la poursuite de deux individus qui faisaient un rodéo sur une moto. Alors que ses collègues tentaient d'attraper les deux individus qui avaient pris la fuite à pied, la policière était restée à côté du deux roues.

C'est là que deux individus l'ont violemment agressée. La fonctionnaire a été hospitalisée pour observation. Pierre-Marie Bourniquel, patron de la sécurité publique, nous a indiqué que la policière devait rapidement sortir de l'hôpital

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Et à part ça ?

Marseille : un homme abattu dans un taxi avenue Corot

La Provence 11/11/13 

Le passager d'un taxi, un jeune homme âgé de 24 ans, a été abattu ce matin à l'arme automatique, avenue Corot (13e) à Marseille. 

"On est dans la même logique de violence qu'hier à La Viste, a estimé le procureur adjoint Jean-Jacques Fagni. La victime était suivie par les tueurs qui se sont mis à la hauteur du taxi et ont fait feu avec une arme automatique type Kalachnikov avant de prendre la fuite. Il s'agit d'un règlement de comptes". 

Les tueurs circulaient en voiture. La victime avait été condamné plusieurs fois pour vols agravés.

C'est le deuxième mort par balles en deux jours dans la cité phocéenne. Hier matin, un homme âgé d'une trentaine d'années est décédé après avoir reçu plusieurs balles à l'entrée de la cité de la Viste, dans le nord de la ville.

Le 2 novembre dernier, deux hommes d'une vingtaine d'années avaient été blessés par balles dans la cité du Parc Corot, alors qu'ils étaient en train de repeindre l'intérieur d'un local servant de salon de thé. Tous deux étaient connus des services de police pour usage ou détention de stups et violences.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

La famille Azzoug, bien connue par la police, la Justice et par Samia Ghali!

Homme tué à La Viste : son oncle déjà visé

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE LUNDI 11/11/2013 laprovence
 

Hier matin, Hocine Azzoug, 29 ans, a été tué de plusieurs balles à l'entrée de la cité La Viste à Marseille (15e). Originaire du Plan d'Aou, à Saint-Antoine, il avait été condamné en 2004, par le tribunal d'Aix-en-Provence, à 30 mois de prison pour une série de home-jacking aux côtés notamment de son oncle, Lalane Azzoug, 32 ans. Ce dernier avait lui même été victime, le 2 août dernier, d'une mystérieuse tentative de meurtre dans un snack-bar de Saint-Antoine. Admis, sous X, aux urgences de l'hôpital Nord, il avait terrorisé les infirmières, 3 jours plus tard, en les prenant en otages, revolver à la main.

La famille Azzoug possède de nombreux commerces dans les quartiers Nord. Certains seraient même à la tête d'affaires florissantes dans le commerce en gros de la viande halal.

NDLR: Ce qu'a déclaré "Samia la courageuse" dans le Parisien à propos de la famille Azzoug:

«La famille Azzoug, c'est une famille extrêmement bien connue, une famille de commerçants, très bien intégrés. Ils n'ont jamais posé de problème», assure également Samia Ghali, sénateur-maire PS du 8e secteur de Marseille, qui regroupe les 15e et 16e arrondissements. "Encore une fois malheureusement, on est devant un spectacle horrible (...) Ca veut dire que ça peut toucher tout le monde", s'est désolée Mme Ghali.

 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

dimanche, 10 novembre 2013

Andrieux:Jugée après la législative, rejugée après les municipales. Ou quand le hasard s'acharne..

Sylvie Andrieux sera rejugée en juin

 
AIX-EN-PROVENCE MARSEILLE / PUBLIÉ LE SAMEDI 09/11/2013laprovence

 

Stéphane Mari 1er adjoint d'Hovsépian, lui même premier serviteur d'Andrieux dans le 13/14.   ndlr

Condamnée le 22 mai dernier pour détournements de fonds publics, Sylvie Andrieux, députée (PS) des quartiers Nord de Marseille sera rejugée du 2 au 13 juin prochains devant la 5e chambre de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Soupçonnée d'avoir fait financer des associations fictives de sa circonscription sur le budget Politique de la ville du conseil régional, Mme Andrieux s'était vue infliger une peine très sévère : trois ans de prison dont un an ferme, une amende de 100 000 € et cinq années d'inéligibilité.

Dans son jugement, le tribunal correctionnel de Marseille estime que l'élue - alors vice-présidente du conseil régional -, "s'est (entre 2005 et 2008) servie des fonds régionaux sur lesquels elle avait un pouvoir régulier et officiel comme d'une réserve financière pour conforter son implantation politique dans sa circonscription". L'instruction avait chiffré à quelque 700 000 € le montant des subventions versées à des associations montées dans le seul but de détourner de l'argent public "de sa finalité, à savoir aider les populations des quartiers défavorisés de Marseille".

Dans cette affaire où il n'était question que de "clientélisme", jamais d'enrichissement personnel, la députée a toujours protesté de son innocence, évoquant un complot politique. Sur le banc de la cour d'appel, la députée sera accompagnée de dix autres prévenus ayant fait appel dont Rolland Balalas, ancien secrétaire général du groupe socialiste au conseil régional et homme de confiance de l'élue. Celui-ci avait avoué l'objectif clientéliste de ces subventions.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

L'effet Ayrault ne se fait pas encore sentir.

Un homme de 30 ans tué par balles

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE DIMANCHE 10/11/2013 laprovence

Un homme âgé d'une trentaine d'années est mort, ce matin, après avoir reçu plusieurs balles. Les faits se sont déroulés vers 4 heures du matin à l'entrée de la cité de la Viste, dans le nord de Marseille. Alertés par les coups de feu, des riverains ont immédiatement prévenu la police et les secours. Le jeune homme est décédé sur place malgré les premiers soins d'urgence prodigués par les marins pompiers. Son corps aurait été retrouvé près de sa voiture. La victime aurait tenté de s'enfuir avant de s'effondrer. L'enquête a été confiée à la police judiciaire. 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

vendredi, 08 novembre 2013

Rendez-vous média

Samedi 9 novembre : Spéciale Municipales sur France3

"Spéciale Municipales" samedi 9 novembre dès 10h50


Rendez-vous dès 10h50 ce samedi avec les leaders des grandes formations politiques :

  • Alain Fontanel - Responsable de la fédération PS des Bouches-du-Rhône
  • Bruno Gilles - Secrétaire départemental UMP des Bouches-du-Rhône
  • Pierre Dhareville - Secrétaire de la fédération communiste des Bouches-du-Rhône
  • Stéphane Ravier - Secrétaire départemental FN des Bouches-du-Rhône
  • Jean-Luc Bennahmias - Vice-président du Modem
  • Denis Grandjean - Secrétaire régional EELV


Avec eux, La Voix est Libre fera le point sur différents thèmes :

  • Quelles sont les forces en présence ?
  • Les listes sont-elles arrêtées ?
  • Quelles alliances se profilent entre le 1er et le 2ème tour ?
  • Quand Jean-Claude Gaudin va-t-il annoncer sa candidature ?
  • Le FN peut-il gagner des villes (Tarascon...) ?
  • Le PS partira-t-il uni pour la ville de Marseille ?
  • Quelles ambitions pour EELV et le Front de Gauche, qui présentent des candidats dans de nombreuses villes ?


Le magazine reviendra également sur l’actualité politique de ces derniers jours : une séance mouvementée à la communauté urbaine, des primaires socialistes agitées, une UMP positionnée entre un centre rassemblé (UDI-Modem) et un FN fort, un Président au plus bas dans les sondages....


Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Dealer d'accord, mais commerçant d'abord !

A Marseille, les dealers affichent les prix...

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE VENDREDI 08/11/2013 laprovence
 

Un tableau, saisi mercredi, livre les clés d’un trafic à Campagne Lévêque

Les policiers de la Sûreté départementale de Marseille ont démantelé hier un trafic de drogue dans la cité Campagne Lévêque (15e). Ils ont non seulement découvert 2,7 kilos de résine de cannabis, 3 380 euros en espèces, mais surtout, chose rare, un tableau d'affichage des prix des différents produits de la drogue proposés à la vente.

Dans le texte, cela donnait à peu près ceci : "Beuh" pour "herbe" (Lemon Haze, Amnesia...) et "shit" (pakistanaise, marocaine...) Avec les prix : 400 euros la plaquette de pakistanaise, 380 euros la spéciale, 50 euros la barrette de marocaine...

Les policiers de la Brigade spécialisée de terrain des 15e et 16e arrondissements avaient remarqué lors de leurs passages dans la cité des allées et venues laissant penser que le lieu pouvait abriter un réseau de vente de produits stupéfiants. Ils ont fait le choix de pénétrer dans l’immeuble provoquant une volée de moineaux.

Les deux auteurs principaux, âgés de 21 et 25 ans, sont depuis en garde à vue. La Sûreté poursuit ses investigations sous la direction du parquet.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

mercredi, 06 novembre 2013

Valls: le grand léchant mou(p) !

Le Point.fr - Publié 5/11/13

Il s'agit d'une "hausse conjoncturelle" liée à la publication de nouveaux critères dans une circulaire du 28 novembre 2012, a déclaré mardi Manuel Valls.

Manuel Valls, le 28 octobre 2013.Manuel Valls, le 28 octobre 2013.


Il y aura 10 000 régularisations de sans-papiers supplémentaires en 2013 par rapport à 2012, "une hausse conjoncturelle" liée à la publication de nouveaux critères dans une circulaire du 28 novembre 2012, a déclaré mardi Manuel Valls. "Depuis décembre (2012), 16.600 personnes ont été régularisées au titre de la circulaire", a annoncé le ministre de l'Intérieur, lors d'une audition sur le budget immigration à l'Assemblée nationale. Certaines l'auraient été sans ce texte et, "par rapport aux autres années", on peut prévoir "10.000 régularisations supplémentaires", a-t-il ajouté, livrant le premier bilan chiffré de ce texte.

Selon le ministre, 81% des personnes régularisées dans le cadre de la nouvelle circulaire l'ont été pour un motif familial, en majorité parce qu'il s'agissait de parents d'enfants scolarisés. Le nombre de régularisations est un sujet très sensible politiquement, la droite accusant souvent la gauche de laxisme en la matière.

Le gouvernement précédent procédait toutefois à environ 30.000 régularisations annuelles, selon les spécialistes, mais ne donnaient aucune statistique. Il y a eu quelque 36.000 régularisations en 2012, selon les premiers chiffres officiels rendus publics en juillet.

"Loin d'une régularisation massive"

Fin novembre 2012, Manuel Valls avait publié sa circulaire pour "clarifier" les critères de régularisations et harmoniser leur traitement sur le territoire. Le texte a posé de nouveaux critères pour les familles (cinq ans de présence en France et des enfants scolarisés depuis trois ans), les jeunes majeurs et les salariés. Mais, pour ces derniers, souvent embauchés au noir, l'obligation de fournir des fiches de paie a compliqué la donne. Dès la publication du texte, Manuel Valls avait indiqué qu'il n'avait "pas vocation à augmenter le nombre de régularisations".

Mardi, il a estimé qu'"on était loin d'une régularisation massive" et que la hausse de 2013 était "un phénomène conjoncturel, similaire à ce que d'autres circulaires avaient causé". Pendant la campagne présidentielle au printemps 2012, François Hollande avait exclu toute "régularisation de masse", telles que la gauche avait pu en mener en 1981 (131.000 étrangers régularisés) ou 1997 (80.000). Le nombre des étrangers en situation irrégulière est généralement évalué entre 300.000 et 400.000.

"Stabilité des éloignements contraints"

Lors de son audition par les députés, le ministre a par ailleurs redit qu'il y aurait en 2013 "une stabilité des éloignements contraints, autour de 21.000". "C'est difficile de mener une politique d'éloignement, mais je ne suis absolument pas gêné, il faut la mener avec des lois, des textes" et des débats préalables, a-t-il poursuivi.

Manuel Valls a été vivement pris à parti par les écologistes et l'aile gauche du PS ces dernières semaines après des déclarations controversées sur les Roms et lors de l'affaire Léonarda, une collégienne tzigane kosovare expulsée avec sa famille après avoir été interpellée au cours d'une sortie scolaire.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |