jeudi, 03 février 2011

Les féodalités syndicales et politiques ruinent le port de Marseille

Port de Marseille : blocages et déclin

Publié le jeudi 03 février 2011 laprovence.com

Le rapport public annuel 2011 de la Cour des comptes n'est pas tendre pour le port de Marseille.

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2008-06/2008-06-06/article_photo_1212740220334-1-0.jpg

Le port de Marseille, nº5 européen, est pointé du doigt par la Cour des comptes en raison de ses grèves.

 

Le rapport public annuel 2011 de la Cour des comptes n'est pas tendre pour le port de Marseille. Ainsi que La Provence l'a indiqué hier, le document, confidentiel mais dont nous nous sommes procuré le détail, dresse en effet le constat d'une situation "de blocage social et de déclin". Ce n'est pas la première fois que la Cour tance le port et pose des recommandations. Mais cette fois, elle porte "une attention particulière au Grand port maritime de Marseille (GPMM), tant en raison de son importance, que des inquiétudes qu'il suscite". La fiabilité est en effet l'indicateur de référence pour les armateurs.

LE CONSTAT

Malgré ses atouts, la productivité de Marseille est inférieure à celle des ports européens. De 96 Mt en 2008, le trafic, deux fois moindre que celui d'Anvers, a chuté à 83 Mt fin 2009. Mais ce recul, palpable dans la plupart des secteurs et notamment les conteneurs, est ancien. Quand durant la période 1996-2008 le trafic global des dix premiers ports européens a été multiplié par 2,7%, il ne l'a été que par 1,5% à Marseille. Du coup, pour le trafic conteneurisé qui n'a cessé de croître, sa part de marché n'est plus que de 2% et Marseille-Fos a chuté au 27erang européen... "Au total, le bilan de GPMM est très médiocre : le port a échoué à s'inscrire, contrairement à ses concurrents, dans l'exceptionnel dynamisme du marché des conteneurs", écrit la Cour. Des résultats qui ne se sont pas améliorés en 2010, car avec un trafic global de 86 Mt, le port n'est plus que le nº5 européen.

LES CAUSES

La Cour dénonce "les conflits sociaux incessants. Le paysage social est dominé par un syndicat (la CGT) qui tire sa force de l'histoire" et n'hésite pas "à bloquer tout accord collectif". Face à cela, "la Cour souligne que, dans ce contexte difficile, les pouvoirs publics n'ont pas toujours fait preuve du volontarisme nécessaire". Son rapport met aussi en évidence "une évolution différenciée" entre Marseille où "la situation sociale est particulièrement bloquée" et Fos, "où l'ouverture à la réforme portuaire est plus grande". Le rapport évoque le caractère inachevé de la réforme de la manutention de 1992 qui a mensualisé les dockers, et la préférence des entreprises pour des groupements d'employeurs "gérés dans un tête-à-tête avec le syndicat". Il dénonce aussi la faiblesse du temps de travail d'un portiqueur ou grutier rémunéré par le GPMM: 3h30 par jour à Fos, 3h à Marseille. "Compte tenu des absences et du fini-parti (...) la durée hebdomadaire du travail s'établit à 14 h à Fos et à 12 h à Marseille". Résultat: quand le nombre moyen de mouvements par portique est de 70 000 à 80 000 par an dans un port européen, "au GPMM, le taux d'utilisation est moitié moindre". Et l'on en arrive aux rémunérations : avec les salaires et "les gratifications illégales", "un portiqueur est susceptible de gagner mensuellement entre 3500 et 4500 euros nets". Une situation que la mise en oeuvre de la réforme portuaire en avril prochain doit abolir.

LES ANOMALIES

De tout cela, la Cour déduit que le GPMM maîtrise mal ses dépenses de personnel et, surtout, "que les objectifs du plan d'entreprise 2005-2009 n'ont pas été atteints" (...). La vigilance constante des représentants syndicaux a empêché toute adaptation". Les hausses de rémunérations sont "systématiquement supérieures à 3% par an depuis 2005" et pour le personnel ouvrier, "le salaire mensuel net est de 2700 euros". Autre anomalie: les heures de récupération ne sont pas gérées. Enfin, l'absentéisme a augmenté de 19,4% entre 2004 et 2009. Un contexte qu'il va falloir transformer, mais qui "rend difficile la mise en oeuvre de la réforme portuaire", souligne la Cour.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Stats

Visites uniques du blog en Janvier : 4869.

(4013 en décembre 2010)

Petit à petit le  blog fait son nid...

Ojectif 5000 visites en février -avec 3 jours de moins que janvier-

Merci à toutes et à tous  pour l'intérêt que vous portez à cette modeste publication !

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

mercredi, 02 février 2011

2012. Le combat a déjà commencé.

Marine Le Pen, la présidentielle et le brin de muguet

Le FN envisage de lancer sa campagne présidentielle le 1er mai, lors de son traditionnel défilé en l'honneur de Jeanne d'Arc.

lepoint.fr

Marine Le Pen, la présidentielle et le brin de muguet

Le Front national de Marine Le Pen entend proposer un "projet transcourant, ni de droite ni de gauche" pour la présidentielle de 2012. © Thierry Orban / Abaca


Click here to find out more!
Par Ségolène Gros de Larquier

Marine Le Pen a déjà son plan de bataille. Le Front national prévoit de lancer officiellement sa campagne pour l'élection présidentielle de 2012 le 1er mai, à l'occasion du traditionnel défilé en l'honneur de Jeanne d'Arc. Pour la première fois depuis la création du parti en 1972, c'est la fille cadette de Jean-Marie Le Pen - élue mi-janvier à la tête du parti - qui prendra la place d'honneur à la tribune devant les militants pour lancer le compte à rebours avant 2012.

Si la version définitive du programme du FN est attendue pour septembre, une première mouture devrait être présentée avant l'été. "Le dernier programme du parti date de 2001, il faut le réactualiser tout en conservant nos grands axes politiques", expliquait Marine Le Pen fin janvier. Dans cette perspective, une dizaine de groupes de travail chargés de plancher sur le projet - les "comités d'action programmatiques" (CAP) - seront mis en place mi-février. Certains d'entre eux, comme notamment le CAP Fiscalité, travaillent déjà d'arrache-pied. Objectif : dégainer les propositions frontistes au printemps, au moment où le gouvernement défendra son projet de loi visant à réformer la fiscalité du patrimoine. "On va marquer Sarkozy à la culotte", résume Louis Aliot, vice-président du FN chargé du projet, qui entend s'appuyer sur le triptyque "immigration, insécurité et insécurité sociale". Le parti entend d'ailleurs mettre l'accent sur ce dernier point, qui englobe aussi bien la précarité, le pouvoir d'achat, le chômage ou la question des délocalisations. Un proche de Marine Le Pen insiste : "Un solide programme économique donne une crédibilité d'ensemble, cela rassure. C'est justement ce qui manquait au FN."

Bref, un "projet transcourant, ni de droite ni de gauche", conçu pour couler les navires PS et UMP aux programmes "interchangeables" selon le parti d'extrême droite. "En 2012, on va occuper notre espace naturel car Nicolas Sarkozy ne pourra plus tabler sur sa droite comme en 2007", veut croire Louis Aliot.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Conseil d'arrondissements du 7ème secteur du 2 février 2011

 

 

Le Maire socialiste m'a accordé la parole ce soir, j'an ai profité pour le questionner sur une dépense dont le montant apparait dérisoire pour l'UMPS mais colossale pour nos compatriotes.

Vous apprécierez sa réponse...

(Présentation du rapport dès le début du conseil par le premier adjoint-valet Stéphane Mari,  mon intervention à partir de 6'15" pour une durée de 2 minutes)

Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien conseil_arrondissement_direct.html

 

 

 

 

 

Publié dans Blog | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Un silence qui a valeur de soumission....

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

La grande distribution soumise aux revendications communautaristes

 

Nestlé suspend la production
de ses saucisses halal Herta

lefigaro.fr

Par Isabelle de Foucaud
01/02/2011 | 

Cette décision fait suite à la publication d'un rapport d'analyses faisant état de traces de porc dans ces produits destinés à la consommation des musulmans. Casino les a retiré de ses rayons.

 

La polémique agite la communauté musulmane de France depuis plusieurs jours. Le 14 janvier dernier, le laboratoire nantais Eurofins a publié un rapport d'analyses faisant état de traces de porc dans des saucisses de volaille de la marque Knacki Herta, certifiées halal et destinées à la consommation des musulmans. «La présence d'ADN de l'espèce cible porc est détectée», conclut ce rapport, initialement commandé par le forum de consommateurs musulmans, Debat Halal, qui en affiche une copie sur son site Internet.

 

Nestlé lance une nouvelle batterie de tests

Propriétaire de la marque Herta, Nestlé a, dans un premier temps, démenti ces conclusions. Le groupe a en effet demandé à un autre laboratoire situé en Allemagne, Genetic ID, de réaliser une contre-expertise, qui a «confirmé l'absence de traces d'ADN de porc dans les produits concernés», affirme le groupe dans Le Parisien . Puis mardi soir, Nestlé a finalement annoncé la suspension de la production de ses saucisses halal Herta. «Nous avons décidé de faire des tests ADN systématiques mais ces tests allongent nos délais de livraison. Donc, on suspend la production en France le temps de trouver une nouvelle organisation», a dit à Reuters une porte-parole de Nestlé France.

Casino n'avait pas autant tergiversé. Le distributeur a décidé immédiatement après la publication de ce rapport d'analyses de retirer de ses rayons les saucisses certifiées halal de la marque Herta et ce, quelques jours après avoir suspendu les approvisionnements de ces produits. Casino a déclaré à l'AFP vouloir lancer en parallèle des «études indépendantes complémentaires afin de garantir le plus strict respect de la certification halal».

Car c'est bien là que le bât blesse, en effet, selon le blog Al-Kanz.org . «Le maillon faible (dans l'affaire des saucisses Herta, NDLR), c'est l'organisme de certification et le référentiel qu'il a choisi», écrit son auteur, Fateh Kimouche, spécialiste de l'alimentation halal. Selon lui, la présence de porc dans les saucisses Herta halal peut être expliquée par deux hypothèses : soit le fabricant utilise la même chaîne de production pour les saucisses au porc et celles dites halal, soit les produits ont dès le départ étaient élaborés à partir d'une recette à base de porc. Or, ce sont les organismes de certification qui doivent passer à la loupe les ingrédients utilisés dans la fabrication de produits halal.

 

Pas de label halal en France

«Nous sommes pris dans un débat sur la certification halal, a déploré Valérie Bignon, porte-parole de Nestlé France, interrogée par l'AFP. «Si les procédures de certification doivent être modifiées, nous nous adapterons sans problème», a ajouté la responsable.

Il n'existe aujourd'hui aucune norme, législation ou obligation de contrôle en ce qui concerne les produits halal. Une soixantaine d'agences de certification sont sur la place en France, sans qu'il y ait pour autant une définition unique de la certification halal et de son application. Selon le portail Internet «L'Islam en France», les quatre principaux organismes de certification sont les trois grandes mosquées de Paris, d'Evry et de Lyon, ainsi que la structure privative A votre Service) (AVS). Cet état de fait n'est pas spécifique à la France, mais concerne tous les pays d'Europe.

La Mosquée de Paris est chargée de la certification des produits halal de Nestlé. Evoquant un marché «hyperconcurrentiel», l'institution s'est interrogée sur «les conditions d'analyses faites par ceux qui jettent l'anathème sur la certification de la Grande Mosquée de Paris». Directement mise en cause par le blog Al-Kanz, son partenaire, la Société française de contrôle de viande halal (SFCVH), a répondu sur son site Internet que ces «allégations», destinées à «vendre du sensationnel», étaient fausses.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Et pendant ce temps Sarkozy continue de réduire les effectifs de police...

Marseille : le trafic des bus paralysé après l'agression d'un chauffeur

Publié le mercredi 02 février 2011 laprovence.com

http://marseilleunautreregard.files.wordpress.com/2008/09/gaudin-guerini.jpg
- Jean-Claude...
- Oui Jean-Noël.
- Tu le prends toi le bus ?
- Lebusse ? C'est quoi ça "lebusse" ?...

A Marseille, les bus sont restés au dépôt tout l'après-midi.

 

La circulation des bus marseillais a été interrompue ce mercredi après l'agression d'un chauffeur. Deux jeunes hommes circulant sans casque sur un scooter ont braqué une arme à feu sur le chauffeur de bus de la ligne 89, qui dessert le nord de Marseille, a-t-on appris de source syndicale.

Ils l'ont contraint à stopper son véhicule pour pouvoir ramasser une casquette tombée sur la chaussée. Le passager du scooter a tiré en l'air. En signe de solidarité, tous les autobus ont regagné les quatre dépôts de la ville.

"Il ne se passe pas un jour sans un incident de plus en plus violent sur l'une de nos lignes", a dit le délégué FO de la Régie des transports de Marseille (RTM), Alain Réquéna. "On est dans une ville où l'insécurité est permanente en raison du manque d'effectifs, tant dans notre entreprise que dans les rangs des policiers", a-t-il ajouté.

Ce soir, tout en déplorant l’agression du bus 89, la direction de la Régie des Transports Marseillais (RTM) a refusé de reconnaître le droit de retrait exercé par les agents cet après-midi, au motif que "la sécurité des chauffeurs a été assurée dès l’intervention de la police".

Pour la direction de la RTM, il s’agit d’un "arrêt de travail non réglementaire". Réunis hier soir sur les dépôts, les chauffeurs ont voté la reprise du travail sur les 79 lignes de surface pour ce jeudi matin.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Après avoir perdu son bras gauche, Guérini perd son bras droit. Sa tête risque de tomber d'ici peu...

Affaire Alexandre Guérini : la garde à vue d'Eugène Caselli prolongée de 24 heures

Publié le mercredi 02 février 2011 laprovence.com

MISE A JOUR : 19H45. Eugène Caselli, président de MPM, a été placé en garde à vue ce matin. Le socialiste est interrogé dans le cadre de l'enquête de fraudes présumées aux marchés publics par la section de recherche de la gendarmerie.

guerini-caselli-plan-quinquennal-cg13

Mise à jour : 19h45

Placé en garde à vue, Eugène Caselli est entendu depuis ce matin 8h30 dans le cadre de l'enquête sur les fraudes présumées aux marchés publics qui avaient conduit à la mise en examen et à l'incarcération le 1er décembre d'Alexandre Guérini, frère du président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône. L'avocat du président de la communauté urbaine, Fabrice Giletta, s'est dit "surpris et un peu choqué" du placement en garde à vue d'Eugène Caselli.

Dans le même temps, trois autres personnes ont été placées en garde à vue depuis ce matin dans le cadre de la même enquête : Franck Dumontel, ancien directeur de cabinet d'Eugène Caselli, Olivier Grimaldi, avocat de MPM et Eric Pascal, un des dirigeants de la société de traitements de déchets Queyras. L'avocat François-Noël Bernardi, président du groupe PS à la communauté urbaine et président de la commission d'appel d'offres, a été pour sa part entendu comme témoin. 

Le juge Charles Duchaine a prolongé ce soir de 24 heures les gardes à vue des quatre hommes, qui vont donc passer la nuit dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie de Marseille.

Les enquêteurs soupçonnent Alexandre Guérini d'avoir eu un "rôle central" dans la mise en place d'un système occulte de surfacturation et de trafic d'influence dans l'attribution de certains marchés publics dans la région. Ils s'intéressent ainsi particulièrement à la décharge Mentore de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, où sont entreposés les déchets de l'agglomération d'Aubagne.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |