Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 septembre 2014

Jusqu'ici, les Marseillais ont plutôt vibré que tremblé !

© BERTRAND LANGLOIS/AFP

«Stéphane Ravier, c'est Dr Jekyll et Mr Hyde!» Pour Richard Miron, adjoint UMP au maire de Marseille, qui l'a affronté en mars pour la mairie du 7e secteur, le plus vaste de Marseille avec 150.000 habitants, «il y a le premier abord, lisse et courtois, et la réalité, l'idéologie et le mensonge. Par exemple, le FN se dit opposé au cumul des mandats mais Ravier est maire de secteur, conseiller municipal, conseiller régional, sénateur désormais, et il veut se présenter à la prochaine législative partielle», si Sylvie Andrieux est définitivement condamnée!

«Depuis vingt ans, je me suis présenté à toutes les élections, et toujours dans le même quartier», s'enorgueillit le quadra qui a grandi à la cité de la Maurelette. En dépit d'un grand-père communiste et de parents ouvriers votant Mitterrand, Stéphane Ravier s'est rallié, dès 16 ans, aux idées de Jean-Marie Le Pen. Il n'a jamais cessé de militer depuis, emportant en 1995 son premier mandat de conseiller du 3e secteur de Marseille. Aux municipales de 2008, il mène la liste du Front national à Marseille et obtient 8,76 % au premier tour. Il est alors l'un des rares élus FN de la ville, conseiller du 7e secteur. Lire la suite

Source :  

Commentaires

Cumuls ? je suis outré lorsque j'entends les politiques en parler. beaucoup devraient balayer devant leur porte avant de critiquer. Poursuivez votre action Monsieur Ravier. Vous êtes sur la bonne voie pour la France qui en a grand besoin.

Écrit par : Molinier | mercredi, 01 octobre 2014

bravo monsieur Ranier pour votre élection comme Sénateur

Écrit par : le goff | mercredi, 01 octobre 2014

Les commentaires sont fermés.