Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 05 août 2014

Elle fut nôtre, la Canebière !

© PHOTO DAVID ROSSI

Monsieur, s'il vous plaît, je cherche la Canebière, pourriez-vous m'indiquer le chemin ?" Cette question est posée par Andrew, 38 ans, venu de Brighton (Royaume-Uni) avec son épouse pour découvrir la cité phocéenne. La réponse va quelque peu doucher l'enthousiasme de ce couple sympathique rencontré aux portes de Noailles. "Vous y êtes, sur la Canebière !". La déception se lit sur les visages des Anglais. "C'est une blague ? On pensait que c'était un peu comme les Champs-Élysées, mais ouverts sur la mer ! En faitça fait un quart d'heure qu'on y marche, c'est sale, il n'y a rien à faire. On va quand même monter jusqu'à cette église, là (les Réformés)", souffle Andrew.

Maciej, un sexagénaire polonais, est lui venu passer quelques jours dans la cité phocéenne, pour le mariage de sa fille. Il revient des Réformés ou il est allé se recueillir, en fervent catholique qu'il est. "En redescendant, il y avait des effluves de pisse et de bière, et des ordures partout. C'est dégoûtant. C'est la première fois que je viens à Marseille, et j'avais entendu parler de cette fameuse Canebière. C'est une arnaque ! En revanche, le Mucem et son esplanade sont une merveille", lâche-t-il. Lire la suite

Source :  

Commentaires

C est vrai que c est sale j attend que l on m embauche pour nettoyer mais ça n intéresse personne .Fin de l histoire.

Écrit par : mocaer | mardi, 05 août 2014

Les commentaires sont fermés.