Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 juin 2014

Le PS, une secte qui pratique le lavage des cerveaux

coupe_cerveau.jpg

 

La phrase "pénalement pas répréhensible, mais moralement condamnable", c'est lui. À l'époque, encore fraîche politiquement, des primaires à Aix et Marseille. René Stéfanini était alors secrétaire général de la Haute autorité. Dirigée par l'avocat Jean-Pierre Mignard, auprès de qui il avait fait campagne aux législatives 2012, cette commission était chargée du bon déroulement de ces primaires mettant aux prises six candidats à Marseille.

"Le PS s'est fichu de nous tout le long, soupire René Stéfanini. La rue de Solferino et la fédération, alors sous tutelle, faisaient ce qu'elles voulaient, couvraient les irrégularités, nous méprisaient. Quand on leur signalait quelque chose d'anormal - il y en a eu souvent - ils nous répondaient 'Nous, on réfléchit'. Voilà le résultat aujourd'hui." Lire la suite

Source :  

Les commentaires sont fermés.