Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 mai 2014

Nous les affolons ! et ce n'est qu'un début !

© Photo F.S.

Un choc, une décomposition, un séisme, un cataclysme, une éruption volcanique... au concours des métaphores pour qualifier le score du Front national aux européennes, les principaux responsables politiques français auraient fini au coude à coude dimanche. Comme si leur créativité rhétorique, en berne durant les six semaines de campagne électorale, s'était soudain réveillée avec la fermeture des bureaux de vote. Aussi frappantes soient-elles, leurs incantations ne changeront rien au résultat. En tête sur l'ensemble du pays pour la première fois de son histoire, le FN a gagné dimanche sur tous les tableaux. Non seulement il envoie 24 députés au parlement européen, soit 21 de plus qu'en 2009 ; non seulement il distance de 5 et de 12 points ses deux principaux adversaires, l'UMP et le PS, mais il provoque chez eux une crise politique et stratégique dont ils pourraient avoir le plus grand mal à se remettre avant la prochaine échéance nationale, à savoir la présidentielle de 2017. Lire la suite

Source :  

Commentaires

Bravo au FN et vivement 2017 .... où avant ..!!

Écrit par : RE Bernard | jeudi, 29 mai 2014

les chiens aboient ,la caravane passe.

Écrit par : huguo | jeudi, 29 mai 2014

bravo à toute l'équipe,nous sommes avec vous; il faut continuer à les écraser, faites leur voir que vous êtes capables de diriger le pays mieux qu'eux, apprenez aux étrangers à respecter la FRANCE.Vive le FN,vive Marine et vive la FRANCE.

Écrit par : le goff | jeudi, 29 mai 2014

Je suis frappé par les réactions de l'UMPS et de la plupart des analystes au soir des élections , des autistes qui ne veulent pas commenter les vrais raisons de la montée du FN . ils continuent a considérer ( de manière insultante ) le vote des électeurs FN comme un vote contestataire , marginal ou le résultat d'une abstention importante . Tant mieux, qu'ils ignorent et qu'ils ne veuillent pas régler les vrais problèmes, la vague ( bleu Marine ) continue a grandir, et le moment venu submergera tous ces incapables.

Écrit par : BRUNCLAIRE Jean | jeudi, 29 mai 2014

Les commentaires sont fermés.