Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 septembre 2013

Stéphane RAVIER dans "Salut les Terriens" sur Canal+

Stéphane Ravier était l'invité de Thierry Ardisson dans l'émission "Salut les Terriens", diffusée samedi 28 septembre . Il faisait face à Patrick Menucci, enfant chéri de Guérini, et à Yann Moix, enfant chéri (et édité par) Bernard-Henri Lévy, monument de bien-pensance germanopratine.

A partir de la 12ème minute environ

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Publié dans Blog, Vidéos | Commentaires (6) |  Facebook | | |

Commentaires

Ce pauvre Menucci, il va bientôt exploser, tellement il grossit, il ne sait plus quoi dire, avec son accent forcé il me fait penser à Zeribi mais l'un comme l'autre, sont aussi nuls - Ce Y. MOIX quelle tare !!!!
Ces pauvres individus qui méprisent 30% des électeurs se disent démocrates

Écrit par : JC MARCO | dimanche, 29 septembre 2013

Tu as été excellent !
Merci parce que ça n'était pas gagné avec toutes ces frappes sur le plateau; en tous cas, tu as réussi à décoincer la pauvre Amanda Lear qui était au départ gênée de t'avoir à ses côtés et elle s'est ra,gée grace à ta démonstration du tien.
Bravo l'artiste.
hubert
!!!!

Écrit par : hubert de mesmay | lundi, 30 septembre 2013

comme quoi , il ne faut pas vous combattre , il suffit de vous laissez parler, entre le viol est une histoire d'amour etc et la méthode Cauet de votre députée, on voit le niveau...

Écrit par : gamin | mercredi, 02 octobre 2013

les commentaires de ce blog sont modérés ,cela veut dire que vous ne publiez que ce qui vous est favorable?C'est donc cela votre sens de la démocratie?Tout opposant n'a pas droit à la parole?Je sens que je vais voter pour vous... ;-)

Écrit par : gamin | mercredi, 02 octobre 2013

"elle s'est ra,gée grace à ta démonstration du tien. "cela ne veut absolument rien dire mais dès que cela va dans votre sens...

Écrit par : gamin | mercredi, 02 octobre 2013

Je n'ai pas publié les "commentaires" haineux ou qui en appelaient à mon intégrité physique, mais j'accepte volontiers la critique argumentée !

J'affirme que mes propos ont été tronqués et que malgré ce fait, ma comparaison remise dans le contexte de l'émission prouve que je ne considère pas le viol comme un acte amoureux. A moins d'être partisan et de trouver là, ce que l'on VOULAIT y trouver...

Et si je REviens sur ce thème du viol, c'est parce que quelques minutes avant, j'en dénonce la banalisation, à Marseille notamment; une banalisation telle, que jamais, JA-MAIS la Provence ne se fait l'écho d'une telle saloperie, JA-MAIS !
Je dis à Ardisson: " Les viols à Marseille, ne sont même plus considérés comme des faits divers, mais sont des faits occultés, car ils ne sont jamais rapportés nulle part"

(Un scandale que je dénonçais déjà lors du rassemblement organisé le 14 août dernier à la Préfecture)

Raison pour laquelle, lorsque l'animateur me soumet la légalisation du cannabis -en rappelant la boutade de l'édito qui présentait les dealers comme des commerçants- je reprends le thème du viol en utilisant la "logique" de l'absurde.

Il s'en suivra un commentaire de ma part:
"Encore une fois on ne consulte pas les professionnels de santé qui tirent la sonnette d'alarme sur la consommation du cannabis chez les jeunes. Je vous invite à vous rendre dans les hôpitaux en service de pédopsychiatrie pour constater les ravages commis"

Cette séquence sera elle aussi coupée au montage.

Il y a donc deux coupures opérées par Canal+, et La Provence qui utilise un morceau choisi sans le remettre dans le contexte ,suivi de la condamnation "Dérapage" !

Pu... si ça c'est pas une volonté de dénaturer mes propos pour me nuire, avouez que cela y ressemble quand même un peu !

J'ajoute ici que la conso de cannabis nuit également à autrui: combien d'accidents mortels sur les routes en raison du cannabis ?

"La comparaison était abrupte" m'a soufflé une amie. Elle est forte, percutante tant que la paire de ciseaux est rangée dans son tiroir.

A partir du moment où on coupe avant, on coupe après et que la Provence y va à la hache, alors évidemment, j'apparais comme la dernière -ou la première- des ordures !!

Je maintiens donc ne pas avoir dérapé, ne pas avoir "légitimé " le viol.

Comment peut on croire alors que je suis un fils, un époux et un père avant d'être un responsable politique, que je puisse soutenir sérieusement que le viol est un acte amoureux ?!!

En réalité personne ne peut le croire, même pas le "journaliste" qui a craché son venin le dimanche matin.

Mais sa volonté, son objectif était que l'on puisse le penser car moi, je ne suis pas un "bébé Guérini" je ne suis pas non plus un "bébé Gaudin" comptable de la situation désastreuse dans la quelle la ville de Marseille est plongée.

Alors, il faut bien que l'on m'accroche une casserole au cul, il faut bien que l'on invente un truc même énorme.

Si les sondages qui nous créditent aujourd'hui de 25 % ne nous en accordaient seulement 10, cette histoire rocambolesque n'aurait jamais eu lieu.

Écrit par : Ravier | mercredi, 02 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.