Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 septembre 2013

Marseille: Sea, sex and...gun !

Marseille : "On a vu une arme au milieu de la plage"

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE DIMANCHE 22 SEPTEMBRE 2013 laprovence

Témoignages d'une incroyable course-poursuite, hier, à la Pointe-Rouge

La Pointe Rouge: sait il encore où cela se trouve ? NDLR

Non, on ne tournait pas un épisode d'Alerte à Malibu, hier, sur la plage de la Pointe-Rouge. À notre connaissance, il ne s'agissait pas non plus d'un clip alternatif sur fond de gangsta-rap. Se peut-il alors que des dizaines de Marseillais et de touristes aient été victimes d'une hallucination collective ?

À la mi-journée, sur le sable de la Pointe-Rouge, il ne subsistait aucune trace des événements. Mais la précision et la similitude des récits ne laissent guère de doute sur la réalité de cette irruption de violence au coeur de l'été indien. Au beau milieu des parasols et des châteaux de sable.

Une scène traumatisante, même si elle n'a duré que quelques minutes. "Moi j'ai tout vu, et j'ai eu tellement peur que je suis partie me réfugier dans les toilettes, comme des dizaines d'autres personnes", raconte une mère de famille, qui se remet de ses émotions devant un Perrier-menthe. "Un scooter, suivi d'une moto, a déboulé par le passage qui rejoint le parking du port. Les deux engins ont traversé la plage à toute allure. Puis le scooter a brutalement tourné en direction de la mer, toujours suivi par les deux types à moto", confirme José, qui se trouvait dans l'eau à ce moment-là.

Comme Franck, encore choqué : "Il y avait des enfants sur la plage, les gars ont déboulé à 50 km/h, c'est allé tellement vite ! Après j'ai parlé à une dame qui était à un mètre, elle a tout vu". Et notamment, comme plusieurs témoins qui se trouvaient sur le sable ou attablés à la terrasse de restaurants, le passager de la moto brandissant... une arme. "Il a fait le geste de tirer sur le conducteur du scooter qui s'enfuyait à pied, mais il n'y a pas eu de détonation", précisent-ils.

L'arme s'est-elle enrayée ? S'agissait-il d'un simple jeu de gamins, avec un pistolet factice ? Y avait-il même réellement une arme ? "Tout ce que je peux vous dire, c'est que la vue de cet engin a semé la panique ", commente une dame. Les deux hommes à moto auraient alors rebroussé chemin tandis que le conducteur du scooter prenait la fuite. Quelques minutes plus tard, il serait revenu récupérer son engin. Hallucination toujours ?

Aux dires des témoins, il aurait à son tour sorti "un objet", "une arme", ont cru discerner certains. Autant de témoignages que les fonctionnaires de police, s'emploient à recouper depuis hier. Mais c'est surtout le récit du conducteur du scooter, rapidement identifié et longuement entendu hier après-midi qui devrait déterminer la nature exacte des événements. D'ores et déjà, une chose est sûre : dans le lourd climat qui règne à Marseille, cette scène témoigne de la psychose ambiante. Et alimente la paranoïa. "Avant, les règlements de comptes, c'était la nuit, dans les cités chaudes. Aujourd'hui, c'est en plein jour et n'importe où",commentait un baigneur.

Hier, après l'incident, ils ont été nombreux à quitter la plage. "Il y avait un couple de touristes qui a aussitôt remballé ses affaires. Eux, je pense qu'ils ne mettront plus un pied à Marseille"...

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.