Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 septembre 2013

Vauzelle: les électeurs pourront bientôt lui présenter la facture.

Vauzelle à l'épreuve de la Chambre des comptes

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2013 laprovence
 

Officiellement, ce n'est que le 25 octobre que sera rendu public le rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de la Région. La Provence s'est néanmoins procuré ce document qui contient de fortes critiques. Certains d'entre elles promettent de sérieux remous, puisqu'elles visent directement le président PS Michel Vauzelle et son entourage. Comme dans un précédent rapport de 2005, la Chambre pointe l'usage d'hélicoptères pour des déplacements. Entre 2006 et 2009, les dépenses se sont élevées à 206 000 euros. Selon nos informations, la Chambre s'est étonnée qu'un tel moyen de transport qui devrait rester exceptionnel soit utilisé dans des circonstances qui ne le sont pas, par exemple"la signature d'une convention, l'inauguration d'une rame de TER, des obsèques, etc." D'ores et déjà, dans une décision du 6 septembre, la CDC vient d'exiger le remboursement de 27 624 euros.

Dans le collimateur de la Chambre, on trouve également l'usage du bureau du Conseil régional à Arles, la ville historique de Michel Vauzelle : "Il ne figure pas dans l'organigramme et il se confond avec la permanence parlementaire du président de Région, située au même endroit." Si la Chambre note que Michel Vauzelle paye une partie du loyer, elle considère qu'affecter trois agents de la Région pour traiter 143 demandes de subventions comme ce fut le cas en 2011"ne paraît pas relever d'une bonne économie des moyens".

Concernant les subventions versées aux associations (190 millions d'euros en 2010), un autre chapitre du rapport montre que la Région a toujours du mal à dépasser le désordre qui fut une des causes de l'affaire Andrieux"La faiblesse des dispositifs de contrôle interne mis en place par la Région a conduit à diverses irrégularités : défaut de convention obligatoire, absence d'intérêt régional de la dépense, atteinte au principe de la neutralité religieuse ou politique..." Des faiblesses qui ont d'ores et déjà poussé la Chambre à prendre des sanctions financières.

Contacté par La Provence, l'entourage de Michel Vauzelle a fait savoir qu'il ne s'exprimerait pas sur nos révélations, la procédure légale prévoyant que le rapport soit d'abord remis aux élus puis débattu en séance plénière : "La Région respecte les règles, même si des fuites sont orchestrées une nouvelle fois." Une référence aux indiscrétions qui avaient émaillé la campagne des élections régionales de 2004, à partir d'une lettre d'observations provisoire de la Chambre

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.