Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 août 2013

Avant de combattre Ravier, Caselli devra battre Masse et Hovsépian...

Municipales-Marseille : Caselli (PS) s'invite dans le 13-14e arrondissements

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE SAMEDI 24 AOÛT 2013 merci à Simianais
 

Le président socialiste de la communauté urbaine a annoncé hier soir qu'il briguerait la tête de liste dans ce secteur. Une surprise de la part de cet élu des 2e-3e

 

Hovsépian (dit "Stalinian") Gégène, la condamnée et Riton de l'Estaque.

Les pétales d'une rose au parfum nauséabond !! ndlr

Alors que les socialistes ont les yeux tournés vers La Rochelle, Eugène Caselli replace les primaires marseillaises au centre du jeu. À peine rentré de Corse, le président socialiste de la communauté urbaine a annoncé hier soir qu'il briguerait la tête de liste dans les 13e et 14e arrondissements aux municipales 2014. 

"Je vais là-bas pour que le Front national ne soit pas l'arbitre de ces élections
", explique l'élu des 2e-3e, où le jeu "est trop facile. Les 13e-14e sont le seul secteur où le Front national a la capacité de gagner, reprend Eugène Caselli. Il faut savoir prendre des risques et porter le fer là où c'est nécessaire".

Passée la surprise, même si son nom avait déjà été évoqué avant l'été dans les quartiers Nord, on comprend la stratégie d'un homme qui, n'ayant jamais été élu sur son nom, a besoin d'une légitimité nouvelle, basée sur une forme de courage politique. "Je veux montrer à tous qui disent que je n'ai pas ce genre de capacité que je suis capable d'aller au bout. Je ne vais en tout cas pas rester l'arme au pied."

Reste que cette candidature aura besoin d'une validation post-primaires des 13 et 20 octobre pour être actée chez les socialistes. "C'est ce que nous nous étions dits. De plus, nous avons en ce moment d'autres chats à fouetter", remarque un Christophe Masse visiblement agacé, l'ancien député, lui aussi candidat aux primaires, ayant aussi des visées sur ce secteur clé où Sylvie Andrieux s'est retirée depuis sa condamnation et où Garo Hovsépian revendique malgré tout son fauteuil de maire"J'y ai toute ma légitimité, même si tous les candidats sont honorables", pointe celui qui s'enorgueillit d'avoir combattu le FN pendant seize ans.

Un Front national où Stéphane Ravier observe les promesses de frottements internes en sautillant de joie. "J'en ai rêvé, le PS l'a fait, s'amuse la tête de liste frontiste élue dans ce secteur. Caselli et Andrieux, c'est mieux que Messi et Neymar. Caselli est le porte-drapeau du système. Il a été la marionnette de Guérini au PS et c'est Gaudin qui l'a fait élire à la communauté urbaine. Je lui offrirai une carte et un GPS."

L'accueil est déjà prêt, y compris à l'UMP, où Richard Miron rappelle que "le PS gouverne ici depuis 32 ans. Le vrai risque, c'est nous qui le prenons. Caselli veut juste exister."

Par son annonce, le socialiste fait en tout cas un peu plus du 13e-14e, secteur le plus peuplé, mais aussi l'un des plus déshérités de Marseille, l'une des clés de la municipale.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Merci monsieur Ravier,
Me famille sera derrière vous aux prochaines élections municipales afin que nos voix se fassent maintenant entendre.

Écrit par : Ducord Philippe | dimanche, 25 août 2013

Les commentaires sont fermés.