Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 juillet 2013

Mes vacances ? Oui mais ça, c'était avant... que je n'en revienne !

Pour les élus marseillais, c'est les vacances !

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE MERCREDI 31 JUILLET 2013 laprovence
 

Où vont-ils et que font-ils ? Au frais pour certains, à la mer pour d'autres, et au travail pour beaucoup

 

Le mois d'août ne va pas avoir la même couleur pour les élus marseillais selon qu'ils sont de droite ou de gauche. Autant les premiers vont en profiter pour prendre du recul, se ressourcer, autant les seconds ne vont pas quitter de l'oeil la politique locale, primaire socialiste oblige.

Le plus actif reste Patrick Menucci (PS) : "Les vacances c'est dans la tête, je n'en prends pasJe suis très concentré sur Marseille, ça me permet de préparer la primaire. Rencontrer les gens que je n'ai pas eu le temps de voir, 5 ou 6 personnes chaque jour. Et surtout, je dois rendre le 7 août mon livre Nous, les Marseillais". Dans cet ouvrage, le député-maire du 7e arrondissement de Marseille entend décrypter les blocages qui, selon lui, handicapent la deuxième ville du pays depuis la Libération. Il annonce vouloir exercer un droit d'inventaire sur le long règne de Gaston Defferre. Dans le livre qui doit paraître début septembre, Patrick Mennucci se propose de donner sa méthode pour "que Marseille redevienne une chance pour la France".

Christophe Masse (PS) va lui aussi rester le plus possible à Marseille. "Pas de vacances, parce que je suis sur le pont", explique le vice-président du Conseil général (PS). "Je vais travailler en horaires aménagéset je vais faire beaucoup de petits déplacements, car l'été est propice aux rencontres."

Samia Ghali (PS) part en famille pendant quelques jours, en Crête. "Il était temps, soupire la sénatrice-maire des 15-16e arr., depuis près d'un an je ne me suis pas reposée." Mais candidate à la primaire socialiste, elle a l'intention de revenir très vite reprendre le travail et aller à la pêche aux voix.

Autre candidate, Marie-Arlette Carlotti (PS). Comme tous les membres du gouvernement, elle attend avec impatience le dernier conseil des ministres prévu pour ce vendredi 2 août. La ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion, ne fera pas de voyage à l'étranger, mais résidera en grande partie dans sa maison à Marseille "où il y a beaucoup de choses à faire". Elle passera également quelques jours dans sa résidence secondaire dans l'Hérault. Elle en profitera pour effectuer un déplacement sur une plage accessible aux personnes handicapées. La reprise officielle est prévue pour le 19 août.

Eugène Caselli (PS), restera marseillais jusqu'au 10 août "pour, explique-t-il, des rencontres avec les habitants de la cité phocéenne". Puis, pendant 10 jours, le président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole se rendra dans le sud de la Corse dans la maison familiale de son épouse. Au menu, pour reprendre de l'énergie, "promenades, bains de mer et repas entre amis... Et un peu de travail tout de même, pour finaliser le programme de la rentrée".

Le plus voyageur de tous sera Henri Jibrayel (PS). Le député des quartiers Nord entend profiter de l'été pour se ressourcer au jazz avant, peut-être, de se rendre au Liban "pour y manger de bons plats", puis en Toscane "pour y écouter de la mandoline". Enfin, il entend consacrer les derniers jours du mois d'août à"sillonner les quartiers pour mener une campagne de proximité".

Pour les élus socialistes la rentrée s'annonce bien chargée. Avant la primaire et les municipales, ils devront, comme chaque année, se rendre à La Rochelle, pour la traditionnelle université d'été du PS.

Côté écologistes, François-Michel Lambert, député Europe Écologie les Verts, va consacrer l'été à un voyage d'étude en Birmanie. Mais aussi "tenter de faire la traversée Méditerranée/Atlantique - partir de Gardanne pour rejoindre Bordeaux - en Zoé (la voiture électrique de RenaultNdlr)Cependant, fait-il observer,cette expédition pose un énorme problème. Comment trouver des bornes électriques de ravitaillement sachant que l'autonomie du véhicule n'est que de 100 km ?" Aussi, sa crainte est que le bon déroulement du voyage ne repose essentiellement sur la disponibilité et les emplacements des concessions de la marque au losange.

Du côté de la droite, la pression est nettement moins forte. Il n'y aura pas de primaires. On sait déjà que Jean-Claude Gaudin (UMP) sera très probablement candidat à sa propre succession. Le sénateur-maire de Marseille dit avoir besoin de frais. Pour le trouver, il va se rendre, non pas en Irlande ou en Écosse, comme il avait l'habitude de le faire, mais en Bretagne. Il y séjournera la dernière semaine d'août.

Guy Teissier (UMP) ne déroge pas à la règle. Adepte de la montagne, il sera comme chaque année à Barcelonnette, avec femme, enfants et petits-enfants. Pour le député-maire du 5e secteur, c'est là qu'il va pouvoir se ressourcer. Pour casser les habitudes et pimenter ses vacances, il prévoit une petite incursion en Italie et au Tyrol, en Autriche.

Dominique Tian (UMP) sera à Porquerolles du 4 au 17 août. "Ce n'est pas loin de Marseille et il est utile pour un maire de ne pas être trop éloigné. Le mois d'août est délicat pour un maire du bord de mer. Les incendies de forêts et autres sujets d'inquiétude sont fréquents. Ça me permet de rentrer d'un coup de moto", justifie-t-il. Et il ajoute, "Les vacances sont un rendez-vous annuel avec enfants et copainsJ'ai des enfants qui voyagent beaucoup. Chaque année je me déplace pour les voir, mais cette année ils sont en France, donc pas de voyage à l'étranger."

Roland Blum, premier adjoint au maire UMP de Marseille sera "comme d'habitude, pendant 8 jours avec des amis en Italie, entre Sienne et Pérouse.Puis 10 jours à Cassis et à partir du 20 août, 8-10 jours en famille en Corse, dans le golf de Sagone." Au menu de ses vacances : marche et plage,"des vacances tranquilles, sans mauvaise surprise", sourit-il.

Stéphane Ravier, candidat du Front national à la mairie de Marseille, va passer quelques jours du côté de Pau, pour, fait-il remarquer, "rejoindrela patrie d'Henri IV" et s'offrir une petite pause avant l'université d'été de son parti à Marseille. Pour lui, "Les vacances sont l'occasion de prendre contact avec les têtes de liste, de faire les marchés, mais aussi de distribuer le nouveau tract spécial vacances du FN. Il s'intitule : les indispensables de l'été et recommande de prendre : "la paire de lunettes de soleil, la crème pour se protéger des UV, et pour se protéger de l'UMPS, l'adhésion au FN.Avec ça on peut partir tranquille, et bonnes vacances", prône le tract. Le FN est le seul parti à avoir donné des conseils aux Français pour ce mois d'août.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.