Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 juillet 2013

Chronique de Stéphane Ravier

 Chronique marseillaise.

Quand la majorité silencieuse est priée de continuer à subir pendant que la minorité tendancieuse fait l’objet de toutes les attentions

 


Le ministre de l’intérieur Manuel Valls était à Marseille samedi dernier pour prendre le soleil -des caméras-  sur la plage des Catalans et pour soutenir le policier qui avait été la proie d’une bande de racailles.

La coïncidence a voulu que le ministre soit présent au moment même ou la « parade » de l’europride se répandait sur la ville. Ce maigre défilé (10.000 personnes tout au plus)  marquait la fin d’une semaine de « fierté lesbienne-gay-bi-trans », que 280.000 euros de subventions publiques n’ont pas réussi à sauver du naufrage.

A l’issue de cette semaine « arc en ciel », le défi était relevé et le but atteint: Aucune agression envers un membre de cette joyeuse association  n’était à déplorer ! La République  et  Marseille pouvaient être fières : la tolérance, sous haute et couteuse surveillance, était passée ! Le lobby LGBT pouvait quitter la ville indemne même si les contribuables marseillais eux, avaient été rackettés !

Permettre aux minorités, sexuelles en l’occurrence, de s’exprimer jusqu’à  piétiner nos valeurs traditionnelles, ça n’a pas de prix !

Le ministre et LGBT partis, le quotidien subi par l’écrasante majorité du peuple historique et anonyme de Marseille a repris ses droits.

Jeune homme poignardé au cou par trois crapules pour ne pas avoir eu la tolérance d’avoir une cigarette à leur offrir, Gaudin qui réclame la création d’un centre d’hébergement pour les Roms,  dans les quartiers nord évidement. Nouveau règlement de compte à la kalachnikov  ce qui porte à onze le nombre de « licenciés » dans le monde des affaires et de la drogue des divers cités.

Tout ceci après un 14 juillet qui a vu  54 voitures incendiées, une tentative d’incendie d’une école, des policiers agressés et 12 personnes interpellées. Sans oublier une rixe où les « acteurs » ont joué du couteau et du marteau ! Ajoutez à tout ça agressions, cambriolages et braquages quotidiens et vous obtenez ce que Valls a osé qualifier de « très bons résultats » !

 

A l’enfumage de Sarkozy a succédé  la méthode Coué de Valls et pendant ce temps, le Peuple de Marseille lui, continue de subir. A moins qu’au mois de mars prochain il décide de se libérer de ses chaines électorales en soutenant massivement la liste « Marseille bleu Marine » qui appliquera la seule tolérance qui vaille, la tolérance zéro !

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Ce sont de petits billets d'humeur très appréciables ...
Votre texte est très bon et m'a fait rire.

Et oui dans notre France , les "Républicains" nous empêchent de parler, avec leurs lois liberticides... nos banlieues flambent, Trappes n'est qu'un exemple parmi, ho, des centaines et des centaines; les "LGBT" entendent nous dire que la famille, c'est dépassé; il faut casser tout disent-ils, et le Christianisme pour eux est une hérésie

Dans ce pays devenu complètement dingue, les familles se tiennent comme elles peuvent, mais la situation est intenable.

Vous pouvez compter sur ma voix Front national.
Vous pouvez compter sur mon soutien à votre parti.
Bien que très peu présent, je déposerai toujours mon bulletin.

Bonne chance à vous et que ce pays rayonne, car il tombe, malheureusement.

Nos lois sont faites pour les nouveaux Français, ceux qui n'ont pas de famille, pas de patrie et qui sont des culs sur pattes...

Notre nation n'a plus de grandeur.

Nos repères se perdent, et c'est le pire.
Nos pères n'ont plus d'autorité.


Nos mères pleurent les enfants tombés,
les femmes et les hommes se séparent,
nos enfants sont remplacés par des enfants illégitimes,

la Patrie est en réel danger.


Les voyous font la loi.

Valls et Hollande se sont soumis à ces voyous.
Les voyous savent mentir et retourner la situation, plaire à leurs maîtres "républicains".

Des citoyens honnêtes vivent dans la honte et le dénuement.

Des milliards sont dépensés sans aucun progrès réel.

Nous avons des malades et des chômeurs.

Si vous voulez un peu de lecture amusante, même si imparfaite, vous avez l'URL ci-dessus. Amusez-vous de lire les mots clés, c'est un moment de liberté.

Enfin vous pouvez vous aussi poster un commentaire.

Bonne chance à vous et vive le pays Chrétien !

Écrit par : Fan, grand fan | mardi, 23 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.