Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 juillet 2013

14 Juillet à Marseille: fête anti nationale ?

14-Juillet : plusieurs incidents en marge des festivités

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE MARDI 16 JUILLET 2013 À 07H47
 

216 départs de feu ont mobilisé les pompiers une bonne partie de la nuit

C'est le secret - de Polichinelle - le mieux gardé de la place Félix Baret. Et c'est le même, tous les ans, à la même époque. La communication autour des incidents en marge des festivités du 14-Juillet, une triste et imbécile tradition à Marseille, doit être centralisée par la préfecture de Police qui attend le feu vert du ministère de l'Intérieur pour livrer quelques chiffres.

"Nous avons tout donné ce matin à la préfecture", prévient le bataillon des marins pompiers, sous-entendant qu'il ne trahirait pas le secret en détaillant ses "chaudes" interventions de la soirée. "Nous croyons savoir que le Préfet veut communiquer lui-même sur le sujet", botte également en touche l'Hôtel de Police, en glissant néanmoins avoir procédé à 12 interpellations entre 22 heures et 3 heures du matin. Mais visiblement, hier soir, du côté de la préfecture, on attendait encore le signal du ministre, "Peut-être demain...", nous confiait-on pour nous inviter à la patience.

517 interventions en 24h

Mais comme tout secret, notamment de Polichinelle, il a fini par s'éventer... Alors, en 24 heures, entre 8 heures le 14 juillet et 8 heures le lendemain, le bataillon des marins pompiers de Marseille a comptabilisé 517 interventions, avec un pic entre 22 heures et 3 heures du matin. Les pompiers ont dû éteindre pas moins de 83 feux de broussaille, 54 feux de véhicules et 79 feux de poubelles.

Une activité, donc, sensiblement identique à celle de l'année dernière mais avec moins de conséquences dramatiques grâce à l'absence de vent... Du côté de Consolat, à Saint-Louis (15e), on a eu tout de même très chaud, avec une voiture enflammée projetée sur le mur de l'école communale et un départ de feu dans la colline voisine.

Quelque 12 personnes ont été interpellées, notamment pour des incendies volontaires, des violences sur les forces de l'ordre et des jets de pierres et de pétards. Bref, la routine... à laquelle les fonctionnaires de la sécurité publique et les secours sont désormais bien rodés !

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.