Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 juin 2013

Le Front reprend son envol à Marignane

Marignane : René Amodru sera la tête de liste du FN aux municipales

 
MARIGNANE / PUBLIÉ LE VENDREDI 28 JUIN 2013laprovence
 

Il a été présenté hier par Stéphane Ravier, le secrétaire départemental

Municipales - Politique - Actualités - Marignane : René Amodru sera la tête de liste du FN aux municipales
Photo M.S.
Stéphane Ravier, le secrétaire départemental du FN (à g.), a présenté officiellement hier René Amodru, qui sera la tête de liste du parti à Marignane pour les élections municipales de 2014.

 

Je pars pour gagner !" À 71 ans, la flamme de René Amodru est toujours aussi vive. Et plus encore depuis mardi soir, et sa désignation par la commission d'investiture du Front National, comme tête de liste pour les prochaines élections municipales de 2014.

De quoi couper court à toutes les rumeurs sur la volonté -ou non- du Parti d'extrême droite de monter une liste "sur un terrain ô combien symbolique" pour Stéphane Ravier, le secrétaire départemental du FN, venu présenter officiellement René Amodru dans nos locaux hier après-midi.

"Il y aura une liste de plus dans le département, et nous nous en félicitons. La candidature de René n'a soulevé aucune interrogation de la part de la commission, c'est un homme du cru, expérimenté, qui s'inscrit dans une démarche de rassemblement. Nous n'avons pas hésité une seule seconde, malgré le fait qu'une autre candidature ait été proposée."

"Le coordinateur qu'il manquait sur Marignane"

C'est donc René Amodru qui aura "l'honneur et la responsabilité" dixit Stéphane Ravier, de mener la liste FN. Nommé également secrétaire de la section de Marignane il y a quelques mois de cela, il se définit aujourd'hui comme "le coordinateur qu'il manquait sur Marignane. Les électeurs frontistes avaient besoin de matière, de concret. Je suis convaincu que c'est jouable".

Il espère, dans sa quête, être aidé par celui qu'il a soutenu en 2008 et dont il reste proche, l'ancien maire Daniel Simonpiéri. "Je peux vous affirmer dès maintenant qu'il ne sera pas sur ma liste, a tempéré René Amodru. En revanche, je ne cache pas que c'est un ami. Je pense qu'il va m'aider." Pas d'informations, en revanche, concernant ses futurs colistiers. Tout juste aura-t-il laissé filtrer que "la parité sera respectée, comme le veut la loi, et ainsi le poste de premier adjoint sera attribué à une femme".

De l'ambition, le candidat frontiste n'en manque pas. "Le contexte national me permet d'espérer un fort apport de voix, je devrais facilement accéder au second tour", clame-t-il d'emblée. Son principal adversaire ? Eric Le Dissès, bien sûr.

"L'avantage, c'est qu'il risque d'y avoir plusieurs listes à droite"

"À Marignane, tout se dégrade, à commencer par les bâtiments communaux. Il y a des travaux qui sont réalisés mais qui sont inutiles, comme par exemple ceux de l'avenue Jaurès. Nous allons aussi insister sur le volet sécurité. L'avantage, c'est qu'il risque d'y avoir plusieurs listes à droite, ce qui va faire perdre des voix au maire sortant. On a du mal à comprendre sa position, il tient des discours de droite avec des gens de droite, et des discours de gauche avec des gens de gauche..."

Désormais officielle, la campagne de René Amodru va entrer dans une phase plus active. "Nous allons travailler sur notre programme, nous cherchons un local pour notre permanence, poursuit le candidat. Nous allons nous montrer, sur le marché par exemple, nous allons contacter des personnes qui attendaient que la nouvelle soit officielle. Des gens qui sont motivés et déterminés. Et puis, j'ai toujours gagné dans ma vie !" L'échéance confirmera — ou non — cette affirmation...

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.