Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 11 juin 2013

Arlette "Harpagon" Carlotti va mordre la poussière pour ne pas avoir croqué son dessert !

Le Point.fr - Publié le 11/06/2013 à 20:25

Un restaurant porte plainte contre la ministre qui n'a pas réglé l'addition d'un dîner pour 32 convives. Elle contre-attaque pour tentative d'escroquerie.


Une bagarre entre les convives a amené la ministre à quitter le restaurant sans régler l'addition. Depuis, elle réclame une ristourne. 


Une histoire comme seule Marseille sait les inventer. Marie-Arlette Carlotti, ministre chargée de la lutte contre l'exclusion et candidate préférée de l'Élysée à la mairie de Marseille, est en proie à des démêlés judiciaires avec le patron du Don Corleone, un restaurant chic de la cité phocéenne. Le restaurateur a déposé une plainte contre la ministre auprès du procureur de la République de Marseille pour "grivèlerie alimentaire". Le motif ?Une addition de 1 120 euros pour 32 couverts non réglée.

L'ancienne porte-parole de Jean-Noël Guérini avait organisé un dîner-débat le 4 mai dernier dans cet établissement réputé de la rue Sainte pour présenter son livre Marseille ma capitale. Accueillie par des manifestants hostiles au "mariage pour tous", la ministre a tenu à expliquer sa position sur le sujet. Mais, à la table, deux militants socialistes aux conceptions opposées en sont venus aux mains. "Au départ, l'ambiance était bon enfant, raconte Alfredo Mauro, le patron. Mais les deux convives ont fini par se traiter mutuellement de réac et de facho."

L'affaire a vraiment tourné au vinaigre, juste avant le dessert. L'un des deux socialistes s'est levé et a dégainé une bombe lacrymogène en aspergeant le visage de son contradicteur à bout portant. S'est ensuivie alors une bousculade au cours de laquelle la candidate à la mairie de Marseille a été exfiltrée par les policiers du SPHP. Le restaurateur s'est alors retrouvé avec sa note non payée. 

Contre-attaque du ministère

"Nathalie Pigamo, la collaboratrice de Carlotti à Marseille, m'a rapidement rassuré et a laissé un message vocal pour dire que, malgré les incidents, la ministre réglerait la note", confie le restaurateur. Mais un mois plus tard, toujours rien. "Je les ai relancés à plusieurs reprises. Les collaborateurs de la ministre me répondaient que, faute de dessert, ils ne régleraient pas la totalité de l'addition." Le patron du Don Corleone a donc décidé de déposer une plainte et a diffusé un communiqué pour le faire savoir. "Quatre minutes plus tard, je recevais un coup de fil du ministère me pressant de démentir, sinon je ne serai jamais payé et la justice laissera traîner les choses. J'ai refusé."

Depuis, le ministère a porté plainte contre Alfred Mauro pour tentative d'escroquerie. Selon une source judiciaire marseillaise, la ministre discuterait du prix, ne souhaitant régler que 15 euros le repas au lieu des 35 réclamés par le restaurateur. Contactée par Le Point.fr, la ministre n'a pas donné suite. 

Publié dans Blog | Commentaires (6) |  Facebook | | |

Commentaires

Article très instructif, nous apprenons :
- que les militants socialistes en sont réduits à se taper dessus au point que la ministre a dû être secourue par la police.
- que Mme Carlotti peut être taxée de grivèlerie
- que le gouvernement a fait pression dans un litige privé.

De quoi amuser les marseillais.

Écrit par : simianais | mercredi, 12 juin 2013

et il faut le diffuser partout pour que les gens comprennent que la mafia ps se crois tout permis à marseille ,quand ont voit andrieix sieger à l"assemblèe comme si rien ètait faudraiit se poser les quèstions ,quand est ce que les gens comprendront que ps ,pc et verts sont à rayer de la vie politique!!!!!!

Écrit par : katsuraks | mercredi, 12 juin 2013

Dommage ,elle aurai pu mieux faire que Guérini et Andrieux dans l'arnaque!!!!!!!!!!!!! 15 pour 35 c'est peu!!!

Écrit par : mitch | mercredi, 12 juin 2013

Un autre prétendant PS récidive dans sa vision si particulière de Marseille . Vu sur Twitter :

AveclesMarseillais ‏@AvecMennucci 56 min

. @patrickmennucci "#Marseille doit avoir la capacité d'accepter sa mixité, c'est sa force" #Mennucci2014
Ouvrir


Allez, encore 100000 immigrés de + d'ici 2014 et il gagne les municipales !

Écrit par : simianais | mercredi, 12 juin 2013

Bravo
Mais attention à l'orthographe :
- une bagarre ayant interrompu (et non interrompue)
- un dîner pour lequel elle avait retenu (et non retenue)
Bien amicalement

Écrit par : Romillat Michel | mercredi, 12 juin 2013

Bravo
Mais attention à l'orthographe :
- une bagarre ayant interrompu (et non interrompue)
- un dîner pour lequel elle avait retenu (et non retenue)
Bien amicalement

Écrit par : Romillat Michel | mercredi, 12 juin 2013

Les commentaires sont fermés.