Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 mai 2013

La gauche et l'extrême gauche à l'agonie creusent dans le passé pour tenter d'échapper au présent.

Journée Ibrahim Ali : le FN parle de "profanation"

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE MARDI 28 MAI 2013 laprovence
 

 

La proposition de plusieurs élus et associations de dédier à la lutte contre le racisme le 21 février, date à laquelle Ibrahim Ali a été assassiné en 1995 par des colleurs d’affiches du FN, met en colère Stéphane Ravier, le responsable 13 de la formation lepéniste. "C’est une profanation pour des raisons électoralistes réalisée par la gauche de la gauche, qui prépare les municipales, s’indigne-t-il.Ils réveillent les plaies, c’est vraiment minable."  

Le conseil municipal doit se prononcer le 17 juin sur l'idée d'une journée Ibrahim Ali. L'initiative a été présentée lundi par plusieurs élus, Sébastien Barles (EE-LV), Nassurdine Haidari (PS), Jean-Marc Coppola (PCF), renforcés par des représentants du MoDem (Saïd Ahamada) et du Front de gauche. Âgé de 17 ans, Ibrahim Ali a été abattu d’une balle dans le dos. De retour d’une répétition avec le groupe de rap B-Vice, il courait avec ses copains pour ne pas rater le bus. Cette mort provoquera une émotion incroyable, avec notamment une manifestation qui rassemblera des dizaines de milliers de Marseillais. Les trois militants FN ont été condamnés à des peines de prison.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.