Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 18 mai 2013

Hollande, petit gouverneur de la région France diluée dans le magma eurpoéïste..

Le Point.fr - Publié le 16/05/2013 à 19:29 - Modifié le 16/05/2013 à 19:55

Pour la présidente du FN, le chef de l'État "a clairement abdiqué face aux injonctions européennes et allemandes de l'austérité à tout crin".


La présidente du FN, Marine Le Pen, a jugé jeudi la conférence de presse du président de la République "servile" aux "dogmes européens". "François Hollande est désormais clairement installé dans son rôle de petit porte-parole de la Commission de Bruxelles" et "a clairement abdiqué face aux injonctions européennes et allemandes de l'austérité à tout crin", a réagi la députée européenne dans un communiqué. Selon elle, le président s'est montré "servile et déterminé à continuer d'enfoncer notre pays pour sauver les dogmes européens, avec la promesse d'une aggravation à venir de la politique suicidaire d'austérité".

François Hollande a annoncé qu'il proposerait d'instaurer un gouvernement économique de la zone euro, avec notamment pour objectif davantage d'harmonisation fiscale et "une nouvelle étape d'intégration, avec une capacité budgétaire qui serait attribuée à la zone euro, et la possibilité progressivement de lever l'emprunt". Une "fuite en avant fédéraliste de la zone euro", selon Marine Le Pen, qui voit poindre "la création d'un impôt européen et la mutualisation de nos dettes".

"De même, le chef de l'État a confirmé qu'il mettrait en oeuvre les réformes exigées par Bruxelles, en particulier la réforme des retraites, avec un nouvel allongement de la durée de cotisation, et des privatisations malheureuses", a ajouté la présidente du FN. Selon elle, "l'UMP qui fait mine de protester devant la politique désastreuse de François Hollande devrait quant à elle avoir l'honnêteté de reconnaître qu'elle aurait évidemment fait au pouvoir exactement la même politique, suivant de manière aussi docile, peut-être même encore davantage, la feuille de route écrite par Bruxelles et Berlin".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.