Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 avril 2013

Touché mais pas coulé ! Au suivant...

Un homme blessé par balles dans un snack à Marseille

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE VENDREDI 26 AVRIL 2013 À 17H15
 

La victime de 30 ans a été touchée aux membres inférieurs par plusieurs balles de gros calibre hier soir, peu avant 22h30, avenue de la Capelette (10e arrondissement)

 

Un homme de 30 ans a été la cible de plusieurs balles de gros calibre hier soir, peu avant 22 h 30, avenue de la Capelette (10e). Selon le scénario reconstitué par les policiers, la victime aurait été touchée au niveau des membres inférieurs, alors qu'elle se trouvait dans un snack à l'enseigne "Rapido Burger", spécialisé dans la vente de hamburgers. Consciente à l'arrivée des marins pompiers, elle a été médicalisée sur place, puis transportée à l'hôpital. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Deux hommes seraient arrivés en scooter devant l'établissement situé au niveau du 167 de l'avenue de la Capelette. L'un d'eux serait rentré, aurait fait feu, tandis que son complice serait resté à l'extérieur sur le scooter. Le tireur aurait ensuite rejoint son comparse et pris la fuite dans une direction ignorée.

La victime est connue des services de police pour des délits mineurs. Les enquêteurs s'interrogeaient hier soir sur la nature du différend qui a pu opposer la victime à ses agresseurs. Plusieurs témoins de la scène devaient être entendus dans la nuit par les policiers.

Le commissaire de permanence Sébastien Filippi et la responsable de la Division Sud Béatrice Fontaine se sont rendus sur les lieux. Un périmètre de sécurité a été dressé sur environ 300 mètres et l'avenue de la Capelette a été bloquée une partie de la nuit. Un expert en balistique, ainsi que les spécialistes de la police technique et scientifique ont procédé aux traditionnelles constatations. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire.

Le 11 mars dernier, un homme âgé d'une cinquantaine d'années avait déjà été tué rue Garnier, une artère tranquille du même quartier de la Capelette, alors qu'il promenait son chien.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.