Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 avril 2013

La CGT. Ou pourquoi Marseille n'avance pas !

Marseille : préavis de grève à la RTM pour un pantalon qui serre

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE VENDREDI 19 AVRIL 2013 À 07H06
 

Estimant les conducteurs mal culottés, la CGT a déjà déposé un préavis de grève pour le 3 juin !

 

Pantalonnade ? Galéjade peut-être ? Non, non, le dernier soubresaut syndical à la RTM est des plus sérieux, même s'il vise en dessous de la taille. Et c'est la CGT qui est montée au créneau en déposant un préavis de grève de 24 heures pour le 3 juin prochain, en dénonçant la qualité, la couleur et la coupe des nouveaux pantalons tout récemment envoyés aux 1 600 chauffeurs de la régie : "On va regrouper ce jour-là les différents ras-le-bol du personnel dont fait partie ce pantalon qu'on ne peut pas mettre. Nous portons la colère des salariés qui ne veulent pas d'une tenue qui a été choisie unilatéralement par la direction sans tenir compte des observations de la commission habillement. On refuse le bas de cette tenue dont la couleur s'apparente à celle de la gendarmerie nationale", dénonce le secrétaire général de la CGT-RTM Bernard Gargiolo. "La direction nous oblige-t-elle à nous déguiser ?", ont même questionné les derniers tracts cégétistes dont les auteurs sont bien décidés à ne pas baisser leur pantalon. Quitte à user davantage leurs précédents fonds de culotte qu'ils jugent largement plus seyants : "Moi, je ne le mettrai pas. On dirait qu'on bosse chez Speedy ! Les polos ça passe mais ces pantalons nous serrent, on n'est pas à l'aise du tout",souffle un conducteur.

On ne soutient pas le préavis de grève, reprend Patrick Ripoll, délégué du syndicat majoritaire CFDT, mais il y a un mécontentement des chauffeurs par rapport à ces pantalons. On ressemble à des clowns avec ! Du coup on va continuer à mettre les anciens pantalons avec les nouvelles chemises de couleur parme".

"On ressemble à des techniciens de l'EDF , y'a pas de place dans ces pantalons alors que l'autre tenue était convenable ! Il s'agit d'un passage en force de la direction qui n'a pas tenu compte des recommandations. On doit se mettre autour d'une table pour en discuter", soutient le secrétaire général FO Alain Requena.

La perspective d'un conflit repose également sur la charte de l'habillement définie le 8 mars dernier par la direction de l'exploitation. Un document dont les articles un tantinet rigides ont fait sursauter l'ensemble des organisations syndicales. Au respect du dress code s'ajoutent en effet d'autres obligations dont voici quelques extraits : "le port de chaussures à talons hauts est interdit pour la conduite des véhicules de la RTM (...) le port de couvre-chefs autres que ceux prévus dans les dotations est formellement interdit", lit-on ainsi dans la rubrique "accessoires". L'aspect général est plus draconien encore : "Tout agent a le devoir de véhiculer en permanence une image générale soignée et respectueuse de la clientèle. À ce titre sont exclus les coiffures extravagantes, les cheveux anormalement longs pour le personnel masculin, les barbes hirsutes ou négligées, les piercings visibles". "Ils sont quand même allés un peu loin", sourcille FO. Stupeur à la CFDT : "Nous sommes montés à la direction pour leur dire que cette charte ne tenait pas la route et qu'il fallait la refaire. On nous a répondu qu'une version plus légère allait être rédigée mais elle est encore en stand-by".

"Cette charte fait partie du règlement intérieur de l'entreprise et parle d'une tenue minimum obligatoire car nous avons trop souffert d'agents qui ne portaient pas la tenue et se cachaient en revêtant les polaires ou les parkas", détaille Pierre Durand, directeur d'exploitation à la RTM. Mais il tient à faire amende honorable : "Les mots sont tout de même un peu forts et je me suis engagé à corriger cette charte. La nouvelle devrait être rédigée à la fin de ce mois". Le mystère demeure concernant les risques encourus par les agents qui ne porteront pas les nouveaux pantalons. Qu'encourent donc ces insoumis dont les syndicats nous disent qu'ils seront légion ? "D'ici juin, on souhaite une prise de position raisonnable des uns et des autres. Et on fait confiance à notre personnel", tente de convaincre Pierre Durand. Mais il semble bien que tous les conducteurs ne sont pas prêts à mettre le petit doigt sur la couture de leur nouveau pantalon.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

Pathétique RTM !

Écrit par : Victoire | samedi, 20 avril 2013

Ils ont votés hollande, maintenant ils "serrent la ceinture" !

Écrit par : antoine | samedi, 20 avril 2013

Les commentaires sont fermés.