Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 avril 2013

A droite, ça sent pas très bon non plus...

Claude Filippi condamné à de la prison ferme

 
AIX-EN-PROVENCE / PUBLIÉ LE MERCREDI 10 AVRIL 2013lapovence
 

Le maire de Ventabren a été jugé pour une altercation avec des opposants qui distibuaient des tracts lors de la campagne en 2011. Il a fait appel

 

Le tribunal correctionnel d'Aix a prononcé, hier, une peine de 6 moisd'emprisonnement ferme à l'encontre de Claude Filippi, maire de Ventabren, assortie d'une mesure d'inéligibilité d'une durée de 3 ans. Une condamnation qui fait suite à l'altercation qui avait opposé le maire à des opposants distribuant des tracts, en pleine campagne électorale.

Cette prise de bec plutôt virulente s'était déroulée en mars 2011, peu avant les élections cantonales. Durant cette période, un tract appelant à voter contre Claude Filippi, candidat UMP, fleurissait dans les boîtes aux lettres de la commune. Son titre : "Ne votez surtout pas Claude Filippi", avec comme précisions : "Fonds dilapidés", "hausse des impôts de 30,8%", etc.

Ce jour de mars, le candidat avait croisé les auteurs du tract... et l'affaire avait dégénéré. Il avait alors déclaré à La Provence, dans la foulée :"J'ai arraché les tracts, on s'est empoigné, des insultes ont fusé, mais je n'ai porté aucun coup à personne. J'ai même été blessé au poignet". Reste que la querelle s'était terminée à la gendarmerie, intervenue sur place - non sans peine (voir encadré).

"Un décision surprenante"

Hier, l'élu, qui avait été représenté à l'audience (il était absent) par son conseil Eric Passet, indiquait "découvrir une décision surprenante". Et de souligner : "J'avais moi-même été victime d'une fracture, et ma plainte avait été classée sans suites. Un an plus tard, nous en arrivons à cette décision que rien ne peut justifier, si ce n'est mon absence le jour de l'audience, qui semble avoir fortement déplu au magistrat". L'élu de poursuivre : "Bien sûr, je fais appel de cette décision et je serai présent à l'audience en appel, pour rétablir enfin la vérité". Un appel suspensif. "Et tout le conseil municipal est derrière moi et à mes côtés". Lors des débats, indique l'avocat de Claude Filippi, une peine de 9 mois assortis du sursis avait été requise par le Parquet.

Apprenant cette décision, le groupe municipal Ventabren demain (opposition) appelait hier à la démission du conseil municipal, invitant également le maire à "rembourser les Ventabrennais des frais de justice avancés par le contribuable". Les parties civiles tenaient, elles, à préciser hier qu'à l'époque des faits, les trois personnes agressées qui avaient déposé plainte ne faisaient pas partie du conseil municipal ni de l'opposition. Elles tractaient pour l"UMPV, Un Mouvement Pour Ventabren. Elles disaient hier être satisfaites de la décision du tribunal.


Déjà condamné en 2012 pour outrages

Trois mois de prison avec sursis assortis d'une amende de 2000 €. En janvier 2012, Claude Filippi avait déjà été condamné par le tribunal aixois, mais cette fois-ci pour outrages à personnes dépositaires de l'autorité publique - en l'occurrence, les gendarmes. Un premier procès, donc, mais relié au jugement rendu hier, puisque c'est lors de l'altercation avec les distributeurs de tracts en 2011 que le maire de Ventabren aurait tenu des propos peu amènes envers les fonctionnaires, venus, selon eux, pour rétablir l'ordre. Militaires de la brigade d'Eguilles qu'il aurait traités de "salauds", "enculés" et autres "sous-gendarmes".

Des noms d'oiseaux dont le prévenu avait dit, lors de l'audience, ne pas se souvenir - étant en "très grande souffrance physique" à cause d'une blessure à la main. Il avait aussi déclaré avoir été "empoigné" par un gendarme "dès son arrivée".

Dans l'enceinte du tribunal, le procureur Guinot avait alors déploré des "propos indignes d'un élu de la République". Les magistrats avaient suivi ses réquisitions.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.