Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 mars 2013

A Marseille, du nord au sud, c'est le même scénario: IN-SE-CU-RI-TE !!

Marseille : grièvement blessé dans une tentative de règlement de comptes

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE SAMEDI 23 MARS 2013laprovence

 

Un homme de 25 ans a été touché de trois projectiles, tiré avec un pistolet automatique, qui l'ont atteint au bras, à la cuisse et à l'abdomen, hier soir aux environs de 21h30, proximité de son domicile, à l'Estaque à Marseille. 

L'homme a été pris en charge peu après par les marins-pompiers et le Samu et transporté vers l'hôpital Nord de Marseille.  Les médecins ont réussi à contenir l'hémorragie. Il  devait faire l'objet d'une intervention chirurgicale ce matin à l'hôpital Nord et son état inspirait toujours la plus grande inquiétude.

Aucun témoin

Sur place, la police judiciaire a bien retrouvé les douilles, mais aucun témoin direct n'a pu préciser l'enchaînement des faits. Le tireur a fait feu sur la victime alors qu'elle se trouvait, à pied, devant son domicile. Le lieu où le blessé a été retrouvé confirme seulement qu'il a fait quelques mètres après avoir été touché, avant de s'effondrer. Le jeune homme n'est connu de la police que pour des faits mineurs et n'a jamais fait parler de lui dans des affaires de stupéfiants.

Cette nouvelle affaire intervient à la suite d'une série d'homicides sur fond de banditisme de cité, qui ont fait six morts depuis le début de l'année. Un rassemblement est même prévu cet après-midi devant la cité Félix-Pyat pour dénoncer cette situation.

 

Marseille : l'hôpital Saint-Joseph braqué, une employée blessée

 
PUBLIÉ LE SAMEDI 23 MARS 2013laprovence.com

 


Un homme seul armé et encagoulé a fait irruption ce matin dans le hall d'accueil de l'hôpital Saint-Joseph de Marseille (8e), pour se faire remettre le contenu de la caisse centrale. Le malfaiteur a pu prendre la fuite avec son butin.

Aucun coup de feu n'a été tiré mais l'une des caissières a été légèrement blessée par le braqueur qui l'a tirée par les cheveux. Avec sa collègue, elle ont été conduites aux urgences de l'hôpital. La sûreté départementale est saisie de l'enquête.

"Les employées très choquées"

Le directeur de garde de l'établissement, Stéphane Campagnola a détaillé la façon dont le braquage s'est produit : "C'est un service qui n'est normalement pas accessible au public. Le malfaiteur a profité qu'une salariée ouvre la porte pour s'engouffrer avec elle. Il se trouvait alors avec trois femmes, dont l'une a été bousculée. 

"Il s'est fait remettre quelques milliers d'euros et a pris la fuite. Les employées sont très choquées. Nous avions déjà renforcé la vidéoprotection. On va regarder ce qu'il y a désormais lieu de faire pour renforcer la sécurité."

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.