Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 09 mars 2013

Sitôt sorti, sitôt refroidi !

Marseille : un homme de 25 ans tué par balles devant les Baumettes

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE SAMEDI 09 MARS 2013 laprovence

Un homme de 25 ans a été tué de plusieurs balles ce matin alors qu'il sortait de la maison d'arrêt des Baumettes, à Marseille. Deux hommes circulant a priori sur un scooter lui ont tiré dessus devant la sortie de l'établissement avant de prendre la fuite.

L'homme, nommé Aissa Lanane, est décédé sur place, malgré les tentatives de réanimation des marins-pompiers. Il purgeait une peine de trois ans pour extorsion de fonds. La victime n'était pas connue par les services de la police judiciaire pour trafic de stupéfiants.  

Deuxième règlement de comptes de 2013

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône s'est rendu sur place : "Les relations ne sont pas détendues entre les équipes et il y a des rancoeurs qui s'accumulent", a déclaré Jean-Paul Bonnetain, évoquant le probable scénario de la revanche d'une équipe concurrente.

Le vice-procureur de la République, également présent sur les lieux où un périmètre de sécurité a été mis en place, a donné quelques précisions sur la victime : "Il sortait de prison, il avait purgé sa peine, déclare Damien Martinelli. 

"Il était manifestement attendu par un ou deux individus. On peut penser que c'est un règlement de comptes, 
ajoute-t-il. C'est la première fois qu'un détenu libérable se fait descendre à sa sortie de la maison d’arrêt des Baumettes."

Il s'agit du deuxième règlement de comptes de l'année à Marseille, après celui de la cité des Oliviers, dans le 13e arrondissement, le 27 février.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Peut-on encore faire des commentaires sur des faits comme celui ci qui sont loin d'être divers?
Dans un pays démocratique, lorsque la société est déséquilibrée voire menacée par la violence; il appartient à chacun d'apporter une solution.L'heure n est plus à faire confiance à des gouvernements dont les différents ministres de l'intérieur se sont donnés le seul rôle de banaliser, de faire des statistiques, de faire peur, Les gouvernements précédents on failli à leur tâche? Pourquoi? Par intérêt personnel; Intérêts de tous ordres, surtout financiers et politiques.Leur méthode? Expliquer, expliquer qu'ailleurs c'est pire ou que les courbes de délinquance se maintiennent...Il va falloir choisir une autre politique, celle d'un retour à un système de valeurs qui avait (même s'il n'était pas parfit) maintenu une cohésion qui rendait une société vivable.
Des politiques ont prétendu à d'autres formes de société, selon eux plus ouvertes , plus tolérantes , plus compréhensives... Résultat une société fractionnée, en proie au doute, intimidée par par des voyous de pacotille qui ne se montrent que parce que nous les laissons faire. Demain, demain matin il faudra réagir pour sauver ce qui est sauvable. Alors? Continuer avec ceux qui nous escortent vers un déclin assuré ou trouver de nouvelles femmes , de nouveaux hommes qui sauront dire: BASTA!!

Écrit par : alain battalier | lundi, 11 mars 2013

Les commentaires sont fermés.