Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 mars 2013

Nicolas, tu ne nous manques pas !

Le Point.fr - Publié le 06/03/2013 à 12:23

Le vice-président du FN affirme en parlant de Nicolas Sarkozy que "l'outrance du personnage" est "pathétique".

Florian Philippot, vice-président du Front national, a jugé mercredi "vulgaire" et "pathétique" la rupture par Nicolas Sarkozy d'une réserve requise des anciens chefs de l'État.

Dans un communiqué, le proche de Marine Le Pen a jugé avec sévérité les propos de l'ex-président évoquant dans l'hebdomadaireValeurs actuelles un retour en politique ("Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus : avez-vous envie, maisaurez-vous le choix ?"). "Il rompt de manière particulièrement vulgaire avec les usages républicains qui demandent aux anciens chefs de l'État une certaine forme de réserve", a estimé le responsable d'extrême droite

Surtout, "il affirme pouvoir revenir dans le jeu politique par devoir. Vu la situation catastrophique dans laquelle il a laissé la France après dix ans de pouvoir, dont cinq à l'Élysée, le seul service qu'il puisse rendre aux Français est de ne plus jamais solliciter la moindre responsabilité politique", a-t-il ironisé.

 

"Plus généralement, Nicolas Sarkozy semble être touché par le syndrome de la giscardisation : à peine quelques mois après sa défaite électorale, il utilise tous les stratagèmes de communication pour tenter et retenter un hypothétique retour. Son épouse Carla Bruni est même envoyée en mission, comme Bernadette Chirac", a-t-il poursuivi. "L'outrance du personnage en devient pathétique", a conclu Florian Philippot.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.