Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 mars 2013

Marseille bleu Marine: la vague enfle, enfle, enfle !!!

Municipales 2014 : Mennucci donné largement en tête à Marseille (1er et 7e)

 
MARSEILLE / PUBLIÉ LE SAMEDI 02 MARS 2013 laprovence.com
 

Un sondage Ifop lui promet un succès aisé dans le 1er secteur

 

Toute ressemblance du sergent Garcia avec un petit caporal du PS marseillais ne serait que pure coïncidence...Ndlr


Dans un sondage Ifop, Patrick Mennucci est donné vainqueur d'un second tour en triangulaire contre Dominique Tian et le FN.

 

Voilà un sondage qui tombe à pic pour le bouillonnant Patrick Mennucci. Un maire socialiste du premier secteur, qui, selon une enquête réalisée par l'Ifop, l'emporterait facilement aux municipales de 2014 dans son bastion du 1e/7e face à son principal adversaire, Dominique Tian (UMP), député-maire du 6e/8e. 

Commandé par l'association "Pour Marseille 2014" de l'élu socialiste et réalisé entre le 26 et 28 février auprès de 502 personnes, selon la méthode des quotas, ce sondage donne, en effet, une marge confortable au député-maire PS, avec près de 47 % des voix au second tour, contre 35 % à la liste UMP/UDI conduite par Dominique Tian et 18 % au Front national représenté dans cette enquête par le leader marseillais du parti d'extrême droite, Stéphane Ravier (qui se présentera dans le 13e/14e).

Également testée, l'hypothèse d'un duel classique gauche-droite tourne tout aussi aisément à l'avantage du sortant, avec la bagatelle de 12 points d'avance sur Dominique Tian (56 %-44 %). Au premier tour, le maire sortant rallierait 31 % des suffrages, avec un réservoir de voix conséquent constitué par les solides 8 % obtenus à la fois par Jean-Marc Coppola (Front de gauche) et Sébastien Barles (EELV). De son côté, l'extrême gauche de Kevin Vacher stagne à 2 % (Ndlr : le Modem, actuellement dans la majorité municipale du premier secteur, n'a pas été testé).

À droite, Dominique Tian arrive certes en tête mais plafonnerait à 32 % des voix. L'UDI d'Arlette Fructus, elle, réalise un maigre 4 %. L'addition des deux candidats n'atteint donc pas les 39,94 % du candidat UMP Jean Roatta aux municipales de 2008. Une déception pour l'actuel maire du 6e/8e, pourtant entré précocement en campagne. "Comparé à la dernière fois, où le rapport gauche-droite était assez équilibré, on constate que le bloc de gauche a pris un net avantage"analyse Frédéric Dabi, le directeur général de l'Ifop.

Poussée du FN

Autre enseignement, et pas des moindres, l'explosion du Front national, qui prendrait près de 9 points en 6 ans, avec 15 % au premier tour pour Stéphane Ravier contre 6,63 % à Jackie Blanc. Une percée qui mettrait le FN en position de se maintenir au second tour (la barre est fixée à 10 % des suffrages exprimés). Un 2e scrutin, où, fait rare, l'extrême droite grappillerait encore 3 % à ses adversaires. Si elle se confirme, cette poussée du parti de Marine Le Pen, dans des arrondissements où il est traditionnellement faible, préfigure un élan similaire dans l'ensemble des secteurs. Avec, à la clé, une série de triangulaires qui pourraient singulièrement compliquer la tâche de l'UMP.

On n'en est pas là. À un an de l'échéance, cette photographie de l'opinion est évidemment à prendre avec les précautions d'usages. Ce qui n'empêche pas Patrick Mennucci de savourer : "J'y vois le signe d'une adhésion au travail que j'ai fourni depuis 5 ans", assène-t-il. Et de délivrer, l'air de rien, un petit message à l'attention de ses adversaires, aussi bien dans le camp d'en face qu'à l'intérieur de son propre parti : "C'est un démenti clair à ceux qui me prétendent isolé. Isolé des appareils et des clans sans doute. Mais pas des Marseillaises et des Marseillais".

Publié dans Blog | Commentaires (10) |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour Monsieur Ravier, le Front National à Marseille en centre ville est en forte progression depuis que les militants du 2/3ème arrondissements ont percé la carapace pendant les législatives. Ce qui me choque un peu venant d'un frontiste est de faire l'apologie d'une victoire hypothétique de menucci, clientéliste assuré et fourbe de surcroit. Je pense qu'il serait bon d'encourager les troupes Patriotes plutôt que d'entrevoir un succès de ce type qui n'a d'intérêt que pour lui-même. C'est comme le faux sondage de la provence, rien ne permet de dire de tels résultats à 1 an de l'échéance avec 502 personnes interrogées par je ne sais qui venant d'une association venant je ne sais d'où. Merci de penser Front National & RBM avant tout. Mes salutations Patriotes. EC

Écrit par : Cosenza | samedi, 02 mars 2013

Oh cette photo !!! Excellente !!!

Écrit par : Léni | samedi, 02 mars 2013

Sans atténuer le mérite des militants du 2ème secteur qui ont occupé, quelques semaines durant, le 1er arrondissement (et jamais le 7ème) le 1er secteur est travaillé depuis plusieurs semaines par un responsable en titre et dont l'équipe de militants patriotes s'étoffe chaque semaine un peu plus; et c'est à eux que je rends hommage, et à eux seuls. Il sont sur le terrain et pas sur le clavier...

Je ne fais pas l'apologie de Mennucci je reprends l'article de la Provence,( et me rends compte que j'aurais dû remplacer la photo comme le service de presse de ce quotidien me l'a fortement conseillé !) comme je le fais pour tous les articles.

Manifestement, vous me rendez déjà responsable de la victoire pronostiquée de Mennucci alors qu'il suffit d'observer la situation ethnico-sociale de ce secteur -et en particulier du 1er arrondissement- pour se rendre compte qu'il n'a pas besoin de moi pour cela.
Il vous est sans doute plus confortable et facile de le penser que de réussir à battre, sur le terrain, le sergent Garcia du PS marseillais

Je ne peux m'empêcher de penser et de vous répondre très directement, que vos remarques pleines de prétention (la carapace du 1er secteur a été percée par d'autres il y a bien longtemps) et de sous entendus (apologie de Mennucci) ont du mal à cacher les élucubrations déjà maintes fois ressassées (sondage truqué, entente Mennucci/Ravier...) par des individus politiquement instables, pour ne pas dire gamelards, en mal de reconnaissance médiatique et électorale.

Le score de 0,6% n'a jamais percé que le plancher, pour atteindre les profondeurs du ridicule.

Écrit par : Stéphane Ravier | dimanche, 03 mars 2013

@Cosenza : quel commentaire de m..de.
Alors qu'aucun parti ne pubierait un article le donnant perdant, Mr Ravier fait preuve de transparence.
Maintenant, en effet, les sondages, un an avant avec 500 sondés, ne représentent en rien la réalité.
Le score sera inversement proportionnel à la popularité de "normal 1er".

Écrit par : Cesar | dimanche, 03 mars 2013

Bonjour ,Mr RAVIER ,quoiqu'il en soit je suis entrain,de me rendre compte que les vraies Français,commencent a ce réveiller.Et pour ceux qui liraient,mon message je leur conseille,de faire comme moi prendre la carte du FN,mais pour cela il faut-être un bon Français .Bravo Mr RAVIER,je suis né en France de parents espagnols,je suis très fier d'eux,car ils ont toujours travaillé,et ce qu'ils ont eu c'est en travaillant,nous étions une famille de pauvres,nous n'avons jamais sali,ni dégradé LA FRANCE qui nous a permis de manger Venez vite au pouvoir tant qu'il en est temps.Encore bravo au FN

Écrit par : carrion | dimanche, 03 mars 2013

Pas très intelligent, la photo du sergent Garcia comparée à Mennucci. Elle offre le flanc à la critique. Mais je pense que Marseille pourrait bien devenir une municipalité FN. Nous ne sommes plus dans les mêmes conditions qu'a Toulon où le maire Jean Marie Le Chevalier devait diriger sa ville "seul contre tous" (département, région, état...tous UMPS) qui n'avaient qu'un seul objectif : Prouver que le FN était incapable de diriger une grande ville". Hubert Falco à mieux réussi, avec l'aide inconditionnelle de la "bande ses quatre".

Écrit par : MAURICE | dimanche, 03 mars 2013

Bravo Stéphane ! s'il est vrai qu'il est dur de percer dans certain secteurs ,je pense que la volonté des militants de terrain y est pour beaucoup même si la persuasion et les faits politiques jouent un grand role dans l'affirmation du parti sur Marseille .

Écrit par : michel | dimanche, 03 mars 2013

La signification de ce type de sondage reste très relative dans la mesure où nous ne savons pas si des coefficients de correction ont été appliqués ou s'il s'agit de données brutes. Un FN à 15 % en brut, équivaut à + de 20 % en réel... . C'est l'insuffisance de redressement pratiqué au plan national qui avait crédité Marine à 15 % en sondage 2 jours avant la présidentielle alors qu'elle a atteint 18 %. Idem pour les régionales 2010.
Je note également notre progression entre les 2 tours, ce qui, dans ce genre de confrontation en tant que 3e en triangulaire est une nouveauté apparue depuis 2011.

Écrit par : simianais | dimanche, 03 mars 2013

A noter que S. Andrieux s'est entourée de consultants et autres "coach" de luxe pour son procès ! A savoir l'ancien procureur recherché dans l'Himalaya pour les Tiberi et le conseil de Kerviel. Dans les 2 cas, les résultats furent plutôt catastrophiques...
J'espère que ce n'est pas le contribuable qui paie les honoraires !
Elle va essayer d'utiliser son procès comme une arme médiatique. Je crois que ceci la décrédibilise encore un peu plus.

http://www.marsactu.fr/affaires/un-ancien-procureur-a-la-communication-de-crise-dandrieux-30484.html

Écrit par : simianais | dimanche, 03 mars 2013

bonjour et bonsoir plus aucun politique ne sera capable de gouverner la ville de Marseille? pourquoi pas essayer leFN ?

Écrit par : mathieu daniel | samedi, 07 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.