Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 janvier 2013

C'est pas la sardine (ou la Sartine) qui bouche le Vieux Port, c'est l'UMPS !

Vieux-Port : commerçants et plaisanciers font grise mine



 

Publié le jeudi 24 janvier 2013 lapovence.com

 

À les entendre, c'est "la catastrophe économique" qui les guette si rien n'est fait

 

"No parking, no buisness, disent les Américains !" Eh oui, sur le New Vieux-Port, on sait au besoin causer l'english quand il s'agit de défendre son enseigne. Et même, c'est moins surprenant, user d'hyperboles pour défendre des valeurs ancestrales... comme le commerce : "Vous rêvez en pensant que les Marseillais viendront sur le Vieux-Port en métro. On dirait que les gens ont peur de venir, c'est la campagne ici, y'a plus une voiture (...) on a servi de cobaye".

Ces instantanés donnent une idée des échanges, courtois mais vifs, qui ont émaillé pendant plus d'une heure, hier après-midi, la réunion entre les élus et une cinquantaine de restaurateurs et de plaisanciers du quai du port.

Une hotte de doléances

Massées dans l'arrière-salle du Disque bleu, Lisette Narducci (maire PRG de secteur), Martine Vassal (adjointe UMP chargée des emplacements) et Solange Biaggi (adjointe UMP chargée du commerce) ont eu toutes les peines du monde à contenir la fronde des grogneurs qui demandent des changements pour arrêter l'hémorragie : leur chiffre d'affaires serait en baisse de 30 %. Philippe Blanquefort, l'inspecteur général des services à MPM, est pour sa part resté en retrait. Mais ses oreilles ont sifflé.

Michel, l'hôte du jour, a résumé les réclamations : des animations, des autorisations de stationnement en épi sur le quai du port à partir de 18 heures, un double sens sur ce même quai en soirée et la nuit et des tarifs de parking aux alentours similaires... à ceux d'Aix (gratuit moins d'une demi-heure, 1€ pour 35 minutes). "Sinon vous allez être responsables de licenciements", a-t-il clamé. Les professionnels du port et des plaisanciers ont ajouté au listing des demandes de stationnement exceptionnelles pour mieux desservir leurs bateaux.

Venues avec de bonnes intentions (exonération de la taxe sur les terrasses pendant trois mois, plan de communication de MPM pour faire venir les Marseillais, ajournement de la vidéoverbalisation), les courageux émissaires sont repartis avec un cahier rempli de doléances. Ouvertes aux discussions, ils ont néanmoins rappelé qu'il serait compliqué de "revenir sur le stationnement" mais que des ajustements liés à la circulation pourraient être opérés à terme. Pas certain qu'ils suffisent à calmer les ardeurs.


Caselli : "On ne changera pas la philosophie du Vieux-Port"

Joint à Bruxelles où il discutait de sujets de premier ordre pour le développement de l'aire métropolitaine marseillaise, Eugène Caselli, président PS de MPM, a tout de même tenu à livrer son avis sur ce dossier : "D'abord, je tiens à dire que c'est dans votre journal que j'ai appris la tenue de cette réunion. J'ai donc demandé à mon inspecteur général des services, M. Blanquefort, de s'y rendre".

"On ne changera pas la philosophie du Vieux-Port, a-t-il poursuivi, il y a des parkings partout autour et les aménagements ne représentent pas un obstacle aux commerces de bouche. Cela dit, nous sommes dans une période où la consommation n'est pas bonne, au lendemain des fêtes de fin d'année, qui correspond en prime à une période de mise en place des aménagements autour du Vieux-Port. C'est pour cela que j'ai demandé à Lisette Narducci de se rendre à cette réunion et de proposer aux personnes concernées une exonération pendant trois mois de la taxe sur les emplacements".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.