Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 janvier 2013

Marseille, capitale eurobled de la culture ?

FRANCE  Marseille, la 49e wilaya d’Algérie

Pour décrocher le titre de capitale européenne de la culture, Marseille a mis en avant les liens ancestraux qui la lient à l’Algérie. Mais pour le quotidien algérien El Watan, le "vous êtes ici chez vous" lancé par le site officiel était un peu vite dit..
El Watan |Ameziane Farhani | COURRIER INTERNATIONAL
L'année "Marseille, capitale européenne de la culture" sera lancée les 12 et 13 janvier - Erica Ashleson/FlickR/CCL'année "Marseille, capitale européenne de la culture" sera lancée les 12 et 13 janvier - Erica Ashleson/FlickR/CC

Les moyens modernes de transport et de communication ont réduit les distances de la Méditerranée, déjà pas immensément grande. Aussi, peut-on se permettre d’imaginer Marseille comme la voisine d’en face sur un palier liquide. Cette ville, la plus ancienne de France, la deuxième par le peuplement et, surtout, le premier port méditerranéen, entame une année exceptionnelle avec l’événement "Marseille-Provence 2013, capitale de la culture européenne". 

D’ici, on ne peut que s’y intéresser car, dans notre tradition, le sort d’une voisine est quasiment sacré. De plus, elle entretient avec l’Algérie d’innombrables liens, colonisation oblige, puis émigration et échanges commerciaux ou autres. La donnée humaine est particulièrement forte, au point que les organisateurs de MP13 avaient mentionné dans leur rapport de candidature la fameuse galéjade, "Marseille, 49e wilaya d’Algérie", pour illustrer le cosmopolitisme de la ville où l’histoire a poussé ou attiré de nombreuses nationalités, cultures et religions. 

L’événement MP13, objet d’une longue et intense préparation, se distingue par deux types d’objectifs. Les uns concernent le développement de la métropole phocéenne (d’où la mention de la Provence, son arrière-pays) et se sont traduits par des investissements en équipements urbains et culturels. Les autres, au cœur du programme, concernent l’affirmation des identités culturelles, le dialogue des cultures, la mise en valeur de nouvelles expressions artistiques…

La ville et ses vieux démons


Dans un texte fondateur, Bernard Latarjet, directeur général de l’événement, parlait "de la construction d’une citoyenneté euro-méditerranéenne fondée sur un socle de valeurs partagées" et, entre autres, d’une "appropriation de nos sources culturelles communes : sources gréco-latines de la culture arabe, sources arabes de la culture européenne". 

Les 12 et 13 janvier prochains aura lieu le lancement de la manifestation qui présente un programme assurément riche et flamboyant. Mais d’aucuns s’interrogent sur la capacité de Marseille à éloigner, au moins durant cette année, ses vieux démons : crises de gouvernance, violence endémique, formes de ségrégation… 

Le soir du réveillon, un petit groupe de cinq étudiants et étudiantes maghrébins, par ailleurs enthousiastes à l’égard de MP13 et voulant simplement fêter le nouvel an dans un esprit de cosmopolitisme, se sont fait refouler de partout. Ils ont marché jusqu’à l’aube, méditant l’appel généreux du président de l'évènement [et de la Chambre de commerce et d'industrie de Marseille, Jacques Pfister] sur le site officiel qui se conclut ainsi : "Vous êtes ici chez vous !". C’était vite dit.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Excellente note cher Stéphane !!! Qui illustre parfaitement le néant dans lequel Marseile, Massalia, Phocée, 1ère ville fondée par les Grecs en France, ville issue des 2 plus grandes civilisations du Monde : Grèce et Rome, est tombée.
Vous seul rendez à Marseille la fierté de ses origines !!!!!

Écrit par : Victoire | dimanche, 20 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.