Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 janvier 2013

Elle enfle, elle enfle la clameur...du bide !

Elle enfle, elle enfle, la clameur



 

Publié le jeudi 03 janvier 2013 laprovence

 

 

 

Samedi 12 janvier, la grande clameur lancera Marseille-Provence 2013. Combien de visiteurs vont y participer ?

 

Allez zou ! On remballe les cotillons, on soigne sa gueule de bois... et on recommence à faire la fête. Auriez-vous oublié que dans quelques jours... le monde entier est invité à Marseille ? Le 12 janvier sera officiellement lancée l'année capitale de la culture. Inutile de préciser qu'il est trop tard pour décommander... .

Dans une semaine à peine, ils seront donc à nos portes : des hordes de visiteurs assoiffés d'art conceptuel et de culture urbaine vont "descendre à la capitale", le city-vox entre les dents, prêts à en découdre avec la programmation de Marseille Provence 2013... C'est du moins ce que laisse présager le communiqué de la RTM.

Pour la grande clameur qui ouvrira les festivités le 12 janvier, la régie, qui a dépensé 12 à 13 M€ pour assurer sa mission de "transporteur de culture", annonce pas moins de "350 000 visiteurs" hurlant et s'époumonant dans les rues de Marseille... Toujours prévoyante, la SNCF en ajoute un petit chouïa, en tablant sur "400 000 visiteurs attendus à Marseille" ce jour-là.

Une personne par m²

350 000 visiteurs tout de même, ça en fait du monde : le contenu de six stades Vélodrome, ou bien encore 3 500 bus pleins à craquer. En fait, pas loin de la moitié de la population marseillaise ! Mais comment la RTM a-t-elle fait ses calculs. Officiellement, "en se basant sur la fréquentation enregistrée lors des lancements des précédentes capitales de la culture". En fait, "ce chiffre correspond à une affluence optimale de 1 personne par m² sur le périmètre dédié à la grande clameur, soit 380 000 m², compris entre Grand Littoral, le Vieux-port, Belsunce, le Dock des Suds", explique un connaisseur du dossier. Un fêtard du m², c'est à peine deux fois moins que la jauge maximale autorisée dans une église ou une mosquée remplies de fidèles : le moins qu'on puisse dire, c'est que la RTM a la foi...

La vérité, c'est que Capitale de la culture, c'est un peu comme une invitation sur Facebook : Impossible de prédire combien d'"amis" traverseront l'Europe pour venir souffler dans les cornes de brumes ou jouer du vuvuzela sur le Vieux-port en plein mois de janvier... D'autant que Marseille n'est pas la seule capitale culturelle de l'année. Kosice, en Slovaquie, l'autre ville élue, a programmé en ouverture un concert gratuit de Jamiroquaï...

Ce qui est sûr, c'est que les visiteurs qui choisiront la clameur marseillaise ne tomberont pas du ciel : les 11 et 12 janvier, l'aéroport de Marignane n'attend pas de vols spéciaux ni de charters pour la culture. Du côté de la gare Saint-Charles non plus, pas de meute de touristes en vue : "Pour l'instant, pas de trains supplémentaires sur les grandes lignes, et il n'y a pas eu d'affrètement par des groupes".

Seul aménagement prévu, des TER supplémentaires en soirée (jusqu'à 1h) vers Aix , Toulon, Avignon et Martigues. Des autocars en provenance du département et de la région sont également attendus : "Rien qu'avec ces visiteurs régionaux, nous sommes sûrs de remplir les restaurants", assure Maxime Tissot, le directeur de l'Office du Tourisme.

Alors les 350 000 visiteurs de la Grande clameur ? Que de "la bouche" ? À moins que des légions de touristes ne déboulent par la Gineste ou débarquent à la Joliette par paquebots entiers, il y a peu de risque que les hôtels affichent complet (lire ci-dessous). À part le Président François Hollande et la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, qui ont confirmé leur présence, le 12 janvier devrait être avant tout une fête... entre Marseillais. Il paraît d'ailleurs que le premier d'entre eux va donner de la voix, dans un spectacle organisé devant l'Hôtel-de-Ville. Comment hésiter encore entre Jean-Claude Gaudin et Jamiroquaï !

Publié dans Blog | Commentaires (5) |  Facebook | | |

Commentaires

alors la pour une bonne année pour les pickpokets ça va en être une et marseille pourra prétendre au titre de ville de la fauche (ha ha sacrée culture)

Écrit par : mocaer | jeudi, 03 janvier 2013

entre les clandos et le reste ça peut faire un bon bouillon culture

Écrit par : mocaer | jeudi, 03 janvier 2013

Le bide!!!!! Le mégabide!!!!!

Écrit par : Gaëlle Mann | jeudi, 03 janvier 2013

Une gabegie , un scandale un fantasme de nos élus !
Marseille capitale de la culture , capitale de l ordure plutôt vu l'état de saleté de la ville !!!

Écrit par : NEK1 | vendredi, 04 janvier 2013

Un super vide , sans intérêt !!!
Marseille capitale de la culture , plutôt de l ordure vu l'état de propreté de la ville ...

Écrit par : NEK1 | vendredi, 04 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.