Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 décembre 2012

Muselier, plus préoccupé par son capital à l'île Maurice que par le capital culturel de Marseille !

"L'accueil des camping cars, en 2013 ? Franchement, j'en sais rien"

Renaud Muselier a présenté son dernier état des lieux avant le lancement de l'année capitale culturelle européenne. Après une brève allocution pour assurer que "tout était prêt", le conseiller municipal avait peine à convaincre, du moins de son enthousiasme.

Hier, à l'Alcazar, dans la prestigieuse salle de l'Académie, Renaud Muselier dépliait et manipulait un gilet rouge de chantier devant une quinzaine de journalistes. Arborant un rictus amusé, le conseiller municipal et délégué spécial pour la préparation de l'année capitale culturelle (excusez du peu) a déclaré qu'il allait revêtir le gilet des bénévoles de MP2013. Las, c'était  apparemment une plaisanterie et l'on est resté sur notre faim. Le gilet est resté tristement plié sur la table.

La conférence s'est déroulée sous le signe de l'approximation. "Globalement nous serons prêt en temps et en heure pour l'année capitale". Les chiffres sont tombés, gages de précision et de maîtrise du sujet, histoire de contrebalancer le flou ambiant. "Pour l'ensemble des chantiers culturels de la ville, on a dépensé 650 millions d'euros." Et à la question visiblement agaçante d'une consoeur - "savez-vous comment les Marseillais perçoivent cette année capitale ?" -, la réponse désabusée de Renaud Muselier a claqué : "vous n'avez qu'à voir le nombre de bénévoles, 3300, c'est assez parlant. Sérieusement, tout le monde l'attend cette année, l'image de la ville n'est pas très bonne, alors ça va peut-être changer". Se radoucissant, le conseiller municipal a évoqué l'ultime "témoignage d'honneur" pour la ville : François Hollande se déplacera en personne pour inaugurer le week-end de lancement. "Vous savez pourtant qu'il n'est pas de notre sensibilité politique". Au cas où cela nous aurait échappé...

Mission accomplie ?

"Le public sera au rendez-vous", a appuyé Daniel Hermann, adjoint à la culture. Des chiffres ambitieux ont été avancés. "Pour le week-end d'inauguration, 400 000 à 800 000 personnes sont attendues [sic], et sur l'année, nous voudrions atteindre les huit millions de touristes. Enfin pour l'instant nous attendons plutôt six millions" a déclaré Renaud Muselier touchant toujours frénétiquement le gilet plié devant lui. Des chiffres sortis du chapeau de Muselier, si l'on en croitl'annonce précédente faite par Marseille-Provence 2013, qui avait tablé sur deux millions de touristes en plus que les huit millions de touristes actuels.

Du coup, on nous a assurés que des dispositifs particuliers pour la sécurité et pour faire face au flot de touristes seraient mis en place, notamment en matière de stationnement. Quant à savoir précisément lesquels, il faudra repasser, même à un mois de l'événement. "Les institutions concernées s'en occupent d'arrache-pied, c'est encore en cours. On ne peut pas répondre dans les détails", a répondu Yves Moraine, chef de file du groupe UMP au conseil municipal, passablement énervé.

En 2011, Renaud Muselier publiait ses fiches action sur l'année capitale. En tout, 120 objectifs étaient fixés, de la mise en place d'un serveur vocal interactif français/anglais dans les bornes d'appel de taxis au déploiement de toilettes publiques à Marseille. Il y a un an, Renaud Muselier avait alors assuré, - replay - que "80 % de ces objectifs seraient atteints". Un an après, la phrase ressort, avec peu de nuances, même pas pour faire illusion. "Je peux vous dire qu'aujourd'hui 80 % du contenu de ces fiches action est atteint". Hum. "L'accueil des publics dans les piscines municipales? Là, vous me posez une colle. Mais l'accueil sur les sites culturels, l'accès au wifi, l'accès aux personnes handicapées, tout est fait." Et puisqu'on est tenace - ou un peu pénible - nous poursuivons l'énumération des nombreux points figurant sur la liste. "L'accueil des camping cars, c'est dans les fiches action ? Franchement, j'en sais rien, ce n'est pas essentiel, il me semble" s'agace Renaud Muselier avant de tourner les talons, nous laissant avec la liste à peine entamée dans les mains.

Il a fallu se tourner vers l'affable Daniel Hermann bien disposé à répondre. Celui-ci nous a expliqué, après un coup d'oeil discret ou inquiet à notre liste que "la numérisation des collections est en cours", qu'il existe bien une charte de grands événements de développement durable, et que l'ovni baptisé Observatoire culturel, figurant lui aussi au menu des fiches action remplit son rôle. "Ah oui, ça existe bien, c'est une cellule au sein de la Préfecture servant au suivi des chantiers pour veiller à la mise en conformité des bâtiments. Notamment pour la sécurité et l'accès aux handicapés." Le préfet Hugues Parant sera ravi d'apprendre qu'il coordonne un observatoire culturel
.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.